Jennifer Eparvier-Scottez, porteuse de flamme olympique : « C’est un honneur »

access_time Publié le 09/02/2024.

Gérante d’une salle de sport à Carcassonne, Jennifer Eparvier-Scottez sera l’une des nombreuses porteuses de la flamme olympique qui va traverser la France. Explications.

Quel rapport entretenez-vous avec le sport ?

J’ai toujours fais du sport depuis mon enfance : sports de combat, sports collectifs, puis étudiante en STAPS. J’ai mon diplôme DEUST Métiers de la forme depuis 2010. Le sport est une passion, indispensable à mon équilibre.

Votre salle se veut inclusive. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Avec ma femme (ergothérapeute), nous sommes engagées dans le sport-santé. Nous souhaitons que l’activité physique soit accessible à tous car indispensable au bien-être. La santé passe par le physique et le moral et tout le monde a le droit à la santé. Cela fait dix ans que notre salle ouvre ses portes aux personnes avec un handicap.

Nous obtenons de supers résultats. Depuis bientôt 2 ans nous accueillons des jeunes d’IME et nous avons pu constater une réelle évolution dans leur comportement et leur autonomie à la salle. Ils arrivent toujours avec le sourire et sont très bien intégrés avec nos adhérents.

Que représentent pour vous les J. O. ?

Un rêve de gosse. J’avais 10 ans quand ont eu lieu les JO d’Albertville (proche de chez moi et de notre lieu de vacances en hiver). Et j’ai dit : «un jour j’irai aux JO». Dès que je peux je regarde les cérémonies et les épreuves. C’est magnifique de réunir tous ces sportifs.

« J’ai des larmes de joie dès que j’en parle »

Comment avez-vous fait acte de candidature pour le port de la flamme ?

Ma femme m’a inscrite sur le site « Club Paris 2024 » en juin 2023. Elle a expliqué en quoi je pouvais représenter une des valeurs de l’Olympisme. Puis j’ai reçu un mail me demandant de raconter une anecdote avec les JO. Et en juillet 2023, j’ai reçu un mail me disant que j’étais retenue pour passer à la prochaine étape des sélections et que j’aurais la réponse début 2024.

Etre porteuse de la flamme, ça représente quoi pour vous ?

Pouvoir participer à un événement international, c’est un honneur, une fierté. Je vais voir les yeux de ma femme et mes enfants s’illuminer. Je veux leur transmettre qu’il faut croire en ses rêves et que tout est possible.

Comment avez-vous réagi quand vous avez appris que vous étiez choisie ?

J’ai sauté de joie. J’ai de suite partagé avec ma femme puis avec les adhérents qui étaient présents quand j’ai lu le mail. J’ai prévenu mes parents et amis. Celà fait deux semaines que j’ai des larmes de joie dès que j’en parle.

Savez-vous d’où à où vous allez porter la flamme ainsi que la date ?

Je n’ai aucune indication sur le parcours pour le moment. Il nous a été dit que nous aurions les informations mi-mars pour le département et date du relais, mi-avril au sujet la ville et de l’heure du rendez-vous et à J-10 pour la rue et l’heure du relais.

Depuis que votre nom est sorti, vous en parle-t-on ?

Oui tous les jours.

« Nous avons déjà nos places »

Est-ce que cela va vous demander une préparation particulière ?

Je ne pense pas. Je suis coach sportif, je donne des cours collectifs tous les jours et depuis début janvier, sans le savoir, j’avais pris la décision de rajouter deux entraînements sur tapis de course ainsi qu’une séance de musculation, uniquement pour moi.

Comptez-vous assister à des épreuves des J.O ou Paralympiques ?

Avec ma femme nous avons déjà nos places pour aller le 31 juillet voir un match de l’équipe de france féminine de football à Lyon avec nos enfants âgés de 3 ans et 5 ans. C’était important pour nous de les emmener. Nous y allons également avec des amis.

Nous avons nos places pour la petite finale de Hand à Lille le 11 août. J’aurais aimé aller aux JO paralympiques mais les dates correspondent à une grosse période de préparation de début d’année pour la salle.

Certaines épreuves vous font-elles rêver ?

Il y en a beaucoup et surtout les sports que j’ai pu pratiquer ou arbitrer : hand, volley et beach-volley, kayak.

Retrouvez tous nos articles sur l’actualité, ainsi que notre page Facebook.
Sport

Les Bleues jouent leur finale à partir de 19h contre l’Espagne

A Séville, l’équipe de France de foot féminine tentera ...
Sport

Les résultats sportifs audois du week-end

Rugby à XV Nationale :– Carcassonne : à la réception d ...
Sport

Le Racing Club Narbonnais dédiera son match à la cause du handicap

Le Racing Club Narbonnais (RCN) se positionne en fervent déf ...
Sport

Les résultats sportifs audois du week-end

Rugby à XV Nationale :– Narbonne : à Bourgoin, les Nar ...