Eaux minérales : la pureté des sources, entre scandale et risque sanitaire ?

access_time Publié le 24/02/2024.

Scandale annoncé dans le secteur des eaux minérales, avec des géants de l’industrie comme Nestlé Waters et le groupe Sources Alma. Foodwatch, une ONG de défense des consommateurs, a porté plainte le mercredi 21 février, pour dénoncer l’utilisation de méthodes de purification jugées illégales sur des marques d’eau réputées comme Vittel, Perrier, Hépar, et Contrex.

Purification ? Ces techniques comprennent la désinfection par ultraviolets et l’utilisation de filtres au charbon actif, pratiques autorisées pour l’eau du robinet, mais interdites pour les eaux minérales en vertu de la réglementation européenne.

La pureté des sources en question

Cette initiative de Foodwatch fait écho à des révélations précédentes par Radio France et Le Monde qui ont mis en lumière des rapports des autorités sanitaires françaises qui dénoncent et critiquent ces procédés.

Nestlé Waters a admis les faits et a exprimé des regrets. La firme motive ses actions par une volonté de garantir la sécurité alimentaire face aux changements environnementaux qui affectent la pureté de ses sources.

Au cœur de la controverse : la question de l’impact sur la santé des consommateurs. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les méthodes incriminées ne représentent pas un danger pour la santé publique.

Les directives de qualité pour l’eau de boisson de l’OMS de 2017 reconnaissent l’efficacité du charbon actif et des filtres à UV dans l’élimination de contaminants spécifiques. Le ministère de l’Économie a également rassuré, et confirme à ce jour, l’absence de risque sanitaire identifié lié à ces eaux.

Des traitements non approuvés ! Quid de l’intégrité des pratiques industrielles ?

Reste que cette affaire révèle un problème de conformité réglementaire et de transparence. L’utilisation de traitements non approuvés pour les eaux minérales soulève des questions sur l’intégrité des pratiques industrielles et le droit des consommateurs à être correctement informés. 

La réaction de Foodwatch qui exige le respect strict des normes souhaite imposer une transparence et une responsabilité sans faille des entreprises du secteur alimentaire. À l’issue de cette plainte, une révision des pratiques de purification et une vigilance renforcée sur les procédés de traitement de l’eau pourraient à nouveau retrouver la confiance des consommateurs.

(Ph. Industrie alimentaire eau minéral © Conger D)

Retrouvez tous nos articles sur l’actualité, ainsi que notre page Facebook.

Illustration
Actualités

Aude, sécheresse : plusieurs zones placées en « vigilance » et « alerte »

La préfecture a décidé de placer 23 communes du département ...
Les enfants ont reçu une ttestation de bon suivi mardi 18 juin © Ville de Narbonne / Bernard Delmas.
Actualités

Narbonne : 51 écoliers reçoivent un « Coup de pouce » pour apprendre à lire

Le dispositif "Coup de pouce clé" accompagne depuis 2009 les ...
Vote illustration
Actualités

Vote du 30 juin : tout ce qu’il faut savoir sur les élections législatives

À la suite des résultats des élections européennes le 9 juin ...
Les candélabres de la zone de La Coupe vont être changés © L'Echo du Languedoc.
Actualités

Narbonne : l’éclairage public de la zone de La Coupe passe aux LED

Les 98 candélabres de la zone d'activité vont être progressi ...