Narbonne : « Action cœur de ville » acte 2, les nouveaux projets du centre-ville

access_time Publié le 21/12/2023.

Signé vendredi 15 décembre dernier, cet avenant à la convention cadre pluriannuelle s’inscrit dans le cadre de la prolongation du plan gouvernemental « Action cœur de Ville ». D’un commun accord entre la Ville, l’Agglomération du Grand Narbonne et les différents partenaires financiers, dont l’Etat.

Depuis sa phase de déploiement en 2020, cette démarche, copilotée par la Ville et l’Agglomération, a permis de réaliser de nombreuses actions en faveur de la redynamisation du cœur de ville. Dispositif majeur pour le territoire narbonnais, sa poursuite jusqu’en 2026 devrait ainsi permettre de continuer sur cette voie, grâce à un soutien méthodologique, technique et financier collaboratif.

Pour rappel, en 2018, la Ville de Narbonne avait été sélectionnée pour intégrer le dispositif national « Action cœur de ville ». Il concerne 222 villes de taille moyenne pour une durée de 5 ans. L’enjeu est d’aider ces territoires à redynamiser leurs centres-villes, fortement pénalisés par la désertification, la dégradation de l’habitat, la paupérisation ou la vacance commerciale, en leur apportant un soutien multipartenarial et financier.

Les différentes étapes de « Bourg en lumière »

Ce dispositif a permis notamment de prolonger les actions de revitalisation définies dans le cadre de la mission de « Bourg en lumière », du nom du quartier narbonnais, en l’élargissant à l’ensemble du cœur de ville, quartier de Cité inclus.

Suite à un bilan d’actions 2018-2022 positif et des propositions de projets favorables au développement de l’attractivité du territoire, la candidature de la Ville pour « Action cœur de ville » est à nouveau retenue. Dans le cadre de cet avenant, la Région Occitanie vient s’ajouter aux partenaires financiers tels que le Grand Narbonne, l’Etat, Action Logement, Agence nationale de l’Habitat, Banque des territoires/Caisse des Dépôts, Etablissement public foncier.

Les quatre priorités de l’acte II d’Action cœur de ville :

› accompagner les villes pour relever le défi de la transition écologique ;

› conforter le socle de services, le vivier d’emploi et le rôle de centralité des villes moyennes pour l’ensemble de leur territoire ;

› revitaliser les villes moyennes dans leur ensemble afin de confirmer l’attractivité retrouvée des villes moyennes pour les habitants et les activités dans un cadre de vie accueillant, agréable et inclusif ;

› accélérer le passage à l’opérationnel des actions, en apportant aux villes l’accompagnement nécessaire à la mise en œuvre de projets transversaux plus complexes et des financements adaptés.

Un bilan 2018-2023 positif

Malgré une période impactée par la crise sanitaire, de nombreux projets ont pu voir le jour grâce au plan « Action cœur de ville 2018-2023 » et à la mobilisation de l’ensemble des partenaires. Ainsi, 5 façades d’habitation ont bénéficié d’une aide à la rénovation, avec un investissement du Grand Narbonne de 75 000€ par an. 26 devantures commerciales ont bénéficié d’une aide à la rénovation, avec un investissement de la Ville de Narbonne de 100 000€ par an (photo ci-dessous).

12 logements vacants et dégradés ont été recyclés grâce aux 141 728€ engagés par le Grand Narbonne et 242 531€ par l’ANAH, dans le cadre du Programme d’Intérêt Général (PIG). Enfin, 47 logements ont été financés par Action Logement à hauteur de 2 263 610€.

Des chiffres encourageants

Selon les données MyTraffic ce sont +8,7% de fréquentation sur le cœur de ville et + 11,21% de fréquentation sur le secteur Parerie et Quatre-Fontaines, entre 2021 et 2022. Une légère diminution des locaux vacants est également enregistrée : de 12% en 2019 à 10% en 2022.

En parallèle, 308 170€ de chèques cadeaux locaux en faveur des commerces de proximité ont été distribués. La Ville a bénéficié d’un accompagnement financier de la Banque des territoires à hauteur de 350 000€.

Plusieurs travaux ont été entrepris, avec l’installation de bornes d’accès pour la pacification du quartier Bourg-Charité, la création d’un parking-relais avenue Carnot, ainsi que le développement du transport gratuit en centre-ville avec les Citadines ou encore l’extension du centre hospitalier de Narbonne.

3 millions d’euros (1M€ engagé par l’État et 2M€ engagés par la Ville) ont été utilisés pour la requalification de la rue de la Parerie et de ses abords (parking, désimperméablisation, espaces verts, chaussée et trottoirs…), alors que 287 000€ (143 000€ État et 144 000€ Ville) ont servi à l’aménagement de la place Belfort (végétalisation, éclairage Led, désimperméabilisation, rationalisation de la place de l’automobile…).

Pour les plus jeunes, l’ « Opération chèques-livres » a eu lieu, pour laquelle un montant global de 6 140€ a été reversé à 307 enfants en 2021 et 2022.

Les futurs projets à venir

Depuis 2021, la Ville entreprend des travaux pour moderniser ses entrées de ville : avenues André-Mècle et Jean-Antagnac (ex-route de Gruissan), avenue Hubert-Mouly et une partie de l’avenue Achille-Bochetto (ex-route de Cuxac). Ces travaux vont se poursuivre du côté de l’avenue Général-Leclerc et de l’avenue de Toulouse. Ils consisteront en la réfection des voies et du stationnement ainsi que l’amélioration des traversées piétonnes et des voies cyclables, avec un budget prévisionnel de 2,2M€ TTC pour l’avenue Général-Leclerc et 1,1M€ TTC pour l’avenue de Toulouse.

Dans la continuité de ce qui a été mis en place et adopté dans le quartier de Bourg, l’idée est d’étendre cette pacification au quartier de Cité, déjà amorcé avec la rue de l’Aoubret. Grâce à l’installation de bornes d’accès, l’objectif est de restituer le quartier aux riverains, par la maîtrise du flux des véhicules motorisés, en leur facilitant la circulation et le stationnement. Le budget prévisionnel du chantier s’élève à 500 000€.

Les placettes Jean-Denoy et Cassaignol, la rue Benjamin-Crémieux, la place des Jacobins, ainsi que la rue Lamourguier, l’intégralité des rues sera réhabilitée : revêtements au sol, chaussées, végétalisation, mobilier urbain, etc. Des projets de rénovation d’îlots d’habitation insalubres sont également en cours dans ce secteur, grâce à l’investissement de partenaires privés. Le budget prévisionnel s’élève à 1M€ HT.

Le boulevard Joffre et la place Voltaire seront requalifiées. Le montant prévisionnel du chantier s’élève à 800 000 € HT. Les objectifs sont multiples : favoriser le développement économique et commercial de ces lieux partiellement exploités et fragiles, améliorer la sécurité et la convivialité, végétaliser, ou encore encourager l’utilisation de modes de transport durable.

Retrouvez tous nos articles sur l’actualité, ainsi que notre page Facebook.
Actualités

« Narbonne dans le zig et… le zag »

Sortir à Paris et tous les bons plans dans la capitale : en ...
Actualités

Aude : Renfe lance des forfaits train, hôtel et loisirs pour découvrir l’Espagne

Renfe, le principal opérateur ferroviaire espagnol, révoluti ...
Actualités

Prévisions de circulation : d’intenses difficultés sont attendues ce samedi

Les déplacements de ce week-end concerneront principalement ...
In and out et le chiffre de la semaine logo
Actualités

In and Out et le Chiffre de la semaine

In : des véhicules en plus pour les sapeurs-pompiers du dépa ...