Lumière sur : Ariane Rubiella, artisane designer en maroquinerie

access_time Publié le 10/09/2021.

Rencontre avec Ariane Rubiella, artisane et designer en maroquinerie française, qui depuis son atelier à Conilhac-Corbières confectionne à la main toute une gamme de produits avec technicité et élégance.

Fiche technique :

Nom, prénom, âge :
Rubiella Ariane, 35 ans.

Entreprise/secteur d’activités :
Artisane designer de maroquinerie.

Pouvez-vous nous résumer votre parcours professionnel ?

J’ai suivi un apprentissage en botterie à Saumur chez les Compagnons du Devoir, un passage dans les ateliers de maroquinerie d’Hermès, puis une formation professionnelle en sellerie-harnachement et un poste très polyvalent dans les ateliers de Goyard dont un poste dans le bureau d’étude. Aboutissant ensuite par la création de ma propre marque en 2015, et depuis le développement incessant de nouveaux modèles.

Être chef d’entreprise aujourd’hui, qu’est-ce que ça représente ?

C’est la possibilité de réaliser ce que je souhaite, c’est la liberté de choisir mes contraintes. 

La Covid-19 a-t-elle eu un impact sur votre activité ?

Oui en effet. Cela a malheureusement entraîné la suppression de tous les évènements qui permettent de montrer et vendre au public, ainsi que la fermeture des boutiques dépôt-ventes. Heureusement que j’ai pu mettre en place la boutique en ligne sur mon site internet : arianerubiella.com.

Un conseil à donner à un jeune entrepreneur ?

Savoir ce que l’on souhaite faire dès le début. Comment le faire. J’ai créé ma marque sans être bien sûre du créneau dans lequel je voulais me situer, comment je voulais vendre. Ceci dit, je le sais maintenant que j’ai expérimenté beaucoup de choses, je sais aujourd’hui ce que je veux réellement. Je dirais qu’il est bon de bien se connaître, d’être honnête avec soi-même et rester fidèle à son être authentique.

Quels sont vos projets/perspectives à moyen/long terme ?

J’ai dans mes cartons à dessin une nouvelle collection que j’aimerais pouvoir sortir pour l’été prochain. Il m’est difficile de mettre en place un projet très concret dans le contexte actuel, il faudra rester très adaptable, en espérant que tout se passe bien.

Économie

La couveuse d’entreprises Nucléum au soutien des entrepreneurs de demain

La création d’entreprise est parfois un parcours semé ...
Économie

Lumière sur : Yohan Alazet et Lauren Lima, Boilisé

Rencontre avec Yohan Alazet et Lauren Lima, décorateurs d&rs ...
Économie

Le Markethon de l’emploi à Lézignan et Narbonne le 30 septembre prochain

Déjà la 28e édition du Markethon qui aura donc lieu à l&rsqu ...