Les biodéchets stars de l’année nouvelle

access_time Publié le 20/01/2024.

Depuis le 1er janvier 2024, la loi anti-gaspillage de 2020 prévoit la généralisation du tri des biodéchets à la source. Les collectivités étant invitées à mettre à la disposition des habitants une solution pour le tri de ces déchets, le Grand Narbonne a choisi d’intensifier le compostage individuel et collectif. Explications.

C’est un des sujets du débuts du mois de janvier : la loi anti-gaspillage de 2020 qui prévoit la généralisation du tri des biodéchets à la source. On l’a vu à l’échelle du territoire : c’est un véritable casse-tête car tout n’a pas été mis en œuvre pour un bon fonctionnement du système individualisé. Il faut savoir que ces déchets (ceux des repas) représentent de 25 à 30% du poids de la poubelle grise.

Un autre chiffre concernant les communes du Grand Narbonne : sur les 53 000 tonnes d’ordures ménagères collectées par an, 3 900 tonnes de biodéchets pourraient, à terme, être écartées de l’enfouissement et valorisées en compost. D’où cette mesure qui a pour objectif de renforcer la prévention des déchets.

Quelles solutions pour les habitants de l’agglo qui voient arriver cette mesure comme une nécessité mais aussi une difficulté supplémentaire ? La solution doit être pratique, adaptée au territoire et abordable sur un plan financier. A partir de cette réflexion, le Grand Narbonne a mis en place un dispositif double : déploiement progressif des composteurs collectifs sur le territoire et vente de composteurs individuels.

De 10 à 30€

Depuis 2006, le Grand Narbonne met en place la vente de composteurs individuels aux habitants résidant en maison individuelle ou disposant d’un terrain. Aujourd’hui, au moment où la loi l’incite, plus de 5 500 foyers en sont équipés et ont une certaine habitude du tri des biodéchets et de leur valorisation en compost.

Pour la communauté d’agglo, l’objectif est d’atteindre les 400 à 1 000 ventes de composteurs individuels par an. En pratique, deux modèles (plastique et bois) sont disponibles au tarif de 10 à 30€ (le Grand Narbonne prend en charge 50% du coût initial). Pour faciliter le stockage et le transport des biodéchets, un bio seau est fourni.

Pour récupérer son composteur individuel, il suffit de se rendre dans les centres techniques de Narbonne, Sigean, Mirepeisset et Ginestas.

Objectif cent composteurs collectifs

La solution collective va également connaître un bond en avant en 2024. A l’échelle du Grand Narbonne, l’apport volontaire a été expérimentée depuis 2019 dans trois points de zones urbaines : le quartier Berre-Cesse à Narbonne, Narbonne-Plage et Bages.

Tout a évolué depuis le 1er janvier car ce sont désormais vingt-six communes et trois stations balnéaires qui disposent d’au moins un point de compost collectif, sans oublier les déchetteries. Pour un meilleur maillage du territoire, en partenariat avec les municipalités concernées, l’effort va être accentué avec l’installation de soixante composteurs collectifs supplémentaires, ce qui portera leur nombre à cent à la fin de l’année 2024.

Retrouvez tous nos articles sur l’actualité, ainsi que notre page Facebook.
Photo : Pierre Richard © JL Socquet-J.
Actualités

Aude : l’acteur Pierre Richard appelle à la libération de Paul Watson

L’acteur résidant dans l’Aude a posté une vidéo ...
Le village de Durban-Corbières DR.
Actualités

Durban-Corbières : les habitants privés d’eau entre 21 h et 6 h

Les habitants doivent se passer d’eau courante pour cause de ...
Sécheresse- Montpellier - 2024 - ©Mathis Brachet-23.jpg
Actualités

Aude, sécheresse : les mesures de restriction une nouvelle fois renforcées

Un nouvel arrêté préfectoral en date du 19 juillet vient ren ...
illustration étourneaux © DR.
Actualités

Narbonne : campagne d’effarouchement des étourneaux du 22 au 26 juillet

La Ville va utiliser, de lundi 22 au vendredi 26 juillet inc ...