Le nombre de cancers explose en France

access_time Publié le 18/04/2022.

En 1985, on diagnostiquait 150 000 cancers par an. Aujourd’hui en France, on en recence plus de 400 000. Deux théories peuvent expliquer ce phénomène.

Chez les femmes notamment, le nombre de cancers a doublé en l’espace de trente ans (ph. DR). Deux visions scientifiques différentes tentent d’apporter des éléments de réponse à un phénomène. La première : le vieillissement de la population, la deuxième : l’urbanisation et l’industrialisation massives.

Florian Clatot, oncologue au centre de lutte contre le cancer Henri-Becquerel à Rouen (Seine-Maritime), explique : « Il y a une augmentation du nombre de patients, notamment des femmes qui fument davantage, nés durant le baby-boom et qui atteignent l’âge à risque. »

« La plupart des cancers surviennent après 40 ans. Si vous augmentez fortement la population de plus de 40 ans, vous allez mécaniquement augmenter le nombre de cancers. Donc la première cause est là. »

Pour les institutions publiques, ce constat est également à mettre en parallèle avec les nouvelles techniques et campagne plus efficaces en matière de dépistage. Certains spécialistes anticipent même une diminution du nombre de cancers d’ici une décennie.

La France « en pleine épidémie de cancers »

C’est le cas du docteur Jean-Baptiste Méric, oncologue et directeur du pôle santé publique et soins de l’Inca (Instiut national du cancer), « Nous avons les moyens dans notre pays, d’espérer dans les dix ans, un tournant significatif pour vaincre les cancers ».

Jean-Baptiste Méric poursuit : « le tabac, c’est 20 % des cancers ; l’alcool, 8 % et l’alimentation déséquilibrée et le manque d’activité physique, un peu plus de 10 %. L’action sur ces facteurs de risque pourrait conduire à éviter un nombre de cancers extrêmement significatifs. »

En revanche pour le docteur Jean-François Corty, ancien directeur des opérations chez Médecins du monde : « Dans la définition d’épidémie par le Larousse, il y a le fait qu’il s’agisse d’un ‘‘phénomène pernicieux, nuisible qui atteint un grand nombre d’individus’’. On est dans cette configuration. »

Le nombre de cancers pédiatriques seraient en particulier dûs à des causes environnementales : « Au moins 90 % des cancers pédiatriques sont liés à des causes environnementales, conclut le médecin. Les enfants n’ont pas à être malades du cancer, ce n’est pas normal ».

Actualités

Le Département organise son propre marché de Noël

Jusqu’au 6 décembre, le Département lance un appel à m ...
Actualités

La baguette française intègre (enfin) le patrimoine mondial de l’Unesco !

La baguette traditionnelle française a été officiellement in ...
Actualités

L’année 2022 est la plus chaude jamais enregistrée

Alors que décembre n’est pas encore arrivé, les prévis ...
Actualités

Les actualités en bref de la semaine

SociétéLe Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditer ...