Le monastère Sainte-Marie de Prouilhe lauréat de la Mission Patrimoine

access_time Publié le 06/09/2022.

Menée par Stéphane Bern, la Mission Patrimoine, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité. Un seul monument audois a bénéficié de ce dispositif : le monastère Sainte-Marie de Prouilhe à Fanjeaux.

La liste des sites lauréats 2022 a été publiée, parmi eux, un seul lauréat fait partie du département de l’Aude. Le monastère Sainte-Marie de Prouilhe est l’heureux élu de cette cinquième édition de la Mission Patrimoine, portée par le présentateur de télévision Stéphane Bern. L’objectif de ce dispositif : la protection d’un patrimoine historique en péril.

La Mission Patrimoine est financée par l’achat de tickets de jeux à gratter et de lotos. Ainsi, 30 000 points de vente en France et sur fdj.fr permettent d’acquérir des tickets déclinés en trois versions. Ces derniers mettent « en avant différentes façades traditionnelles françaises en briques, pierres et colombages, ainsi que les dix-huit sites emblématiques sélectionnés par la Mission Patrimoine en 2022 », précise la FDJ.

Un ticket illiko Mission Patrimoine vendu 15€, d’où sont prélevés 1,83€ et reversés à la Fondation du patrimoine. Des tickets qui peuvent permettre aux participants de remporter jusqu’à 1,5 million d’euros. Parallèlement, sept tirages loto seront organisés jusqu’au 17 septembre, dont un super loto. Pour une grille de 2,20€, 0,54€ sera ainsi reversé à la Fondation du patrimoine.

Depuis la création du dispositif, 745 sites ont ainsi bénéficié de travaux de restauration et d’entretien. 90 projets emblématiques du patrimoine régional et 655 sites départementaux (un site par département métropolitain et collectivité d’outre-mer). Ainsi, plus de la moitié (420) a déjà été traitée. A noter que 192 sont terminés et 228 sont toujours en cours.

La basilique Notre-Dame du Rosaire de Prouilhe à Fanjeaux

C’est à l’occasion du pèlerinage du Rosaire à Prouilhe, le 8 octobre 1885, que nait le projet d’édification d’une basilique en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire. Le 22 juillet 1886, la première pierre est donc posée et bénie par l’évêque de Carcassonne, Mgr. Billard. Mais le projet initial ne sera jamais réellement terminé.

Les travaux seront interrompus à plusieurs reprises et aujourd’hui encore, la basilique reste inachevée. La réfection de la toiture et l’achèvement de la restauration du choeur sont les priorités de ce chantier. Pendant l’été la Communauté peut y célébrer chaque jour les offices et la messe mais entre octobre et mai.

Le monastère de Prouilhe lui voit sa fondation remonter au tout début du 13e siècle. Première fondation de saint Dominique, il constitue le berceau de l’ordre des dominicains. Il demeurera l’un des plus importants monastères royaux de l’Ancien Régime.

(ph. wiki)

Actualités

Le Kremlin officialise l’annexion des territoires ukrainiens occupés

Le conflit en Ukraine risque prochainement de prendre une to ...
Actualités

Narbonnais : un dispositif de réutilisation des eaux usées inauguré dans la Clape

L’irrigation au goutte-à-goutte de 81 hectares de vignes à p ...
Actualités

Markethon de l’emploi : à la rencontre de Christiane, Fatima et Tony

A l’occasion du Markethon de l’emploi organisé d ...
Actualités

Les Grands Buffets soutiennent le pouvoir d’achat… et augmentent leurs tarifs

Les Grands Buffets, par l’intermédiaire de leur créate ...