La SPA tire la sonnette d’alarme devant la saturation de ses refuges

access_time Publié le 17/01/2023.

La Société Protectrice des Animaux fait état d’une activité intense sur tous les fronts, donnant à toutes ses missions une légitimité hors pair. Problème et non des moindres : l’année 2022 a été marquée par une saturation des sites due en partie à la hausse de la durée moyenne de séjour des animaux.

L’intérêt des Français pour les animaux de compagnie a été prouvé une fois de plus avec 41 186 adoptions, un nombre proche du record de 2019 et une augmentation de 2,6% par rapport à 2021. 12 646 chiens, 26 024 chats et 2 389 NAC (nouveaux animaux de compagnie, ndlr) ont pu rejoindre un foyer responsable grâce aux équipes consciencieuses de la SPA.

En Occitanie, 4 066 animaux ont été pris en charge par les 9 structures de la SPA (Golfech, Le Garric, Mirepoix, Millau, Lézignan, Port-La Nouvelle, Perpignan, Torreilles et Vallérargues), ce qui représente la même tendance qu’en 2021. 3 623 animaux ont été adoptés (également même tendance).

Un nombre d’animaux recueillis toujours trop élevé

Grâce à un maillage territorial important, l’association a sauvé 44 199 animaux en détresse dans ses 63 refuges et Maisons SPA, une année presque similaire au triste record de 2019. Le nombre de chiens (13 373) pris en charge reste stable tandis que le nombre de chats (27 940) connait une croissance continue depuis 2019.

L’abandon des NAC dans les refuges est toujours significatif avec une progression de 34% depuis 2019. Ces animaux « coups de coeur » sont l’incarnation même du combat contre l’animal-objet. La SPA milite pour que la loi sur la maltraitance animale interdisant la vente en animalerie de chiens, de chats dès 2024 soit étendue à ces animaux.

Le Grand Refuge de la SPA dédié aux équidés a observé une nette augmentation de plus de 60% de leur prise en charge. La plupart de ces animaux ont été retirés pour des actes de maltraitance et plus précisément de mauvaises conditions de détention par manque de moyens financiers.

Des refuges proches de la saturation

Celle-ci est liée notamment à un travail de rééducation et de sociabilisation de certains chiens qui retarde leur mise à l’adoption mais aussi la difficulté de pouvoir les placer dans une famille non expérimentée.

La SPA doit faire face à une problématique émergente ces dernières années des chiens à besoins particuliers, qui représentent environ 20% de ses pensionnaires. L’association a initié en 2021 et poursuivi en 2022 une stratégie d’accompagnement par des experts.

En effet, l’acquisition de certains chiens à la mode avec des besoins spécifiques (tels que le Berger australien, le Berger belge, le Malinois, l’American Staffordshire terrier…) nécessite des connaissances et des attentions particulières, auxquelles tous les maîtres ne sont pas forcément en capacité de répondre.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les refuges SPA proches de chez vous, sur le site de la SPA : le lien ici !

Actualités

Les actualités en bref de la semaine

SociétéC’est un programme d’intérêt général, piloté par le d ...
Actualités

Le In and Out ainsi que le Chiffre de la semaine

In : l’IUT ouvrira ses portes à Carcassonne dès septem ...
Actualités

La Région lance un programme de recrutement de médecins dans l’Aude

Pour lutter contre les déserts médicaux, le Groupement d’Int ...
Actualités

Le froid s’est installé dans l’Aude

Le plan grand froid avait été activé dimanche dernier dans l ...