Des vendanges très précoces

access_time Publié le 07/08/2020.

Première économie du département, la viticulture audoise connaît une évolution progressive de son activité. Changements corrélés aux aléas climatiques, qui poussent les viticulteurs à vendanger de plus en plus en tôt. Du côté de Fitou, les vendanges ont débuté dès le 27 juillet, soit une semaine d’avance par rapport à 2019.

Un phénomène qui s’amplifie

Plus grand vignoble de surface de toute la région Occitanie, les Corbières produisent chaque année près de 400 000 hectolitres de vins, issus de plus de 11 000 hectares. Ainsi, comme chaque année, les raisins des vignes plantées dans les Corbières arrivent à maturité très vite. Et depuis 2010, la saison commence de plus en plus tôt. À Fitou, à la frontière entre l’Aude et les Pyrénées-Orientales, à proximité de la Méditerranée, les vendanges manuelles de muscat bio ont commencé.
Laurent est vigneron à Fitou. S’il vendange traditionnellement début août, cette année la récolte a lieu dès la fin juillet. Selon lui, ses grands-parents vendangeaient les premières parcelles après le 15 août, ses parents autour du 10 août. Mais Laurent a effectué lundi et mardi ses premières récoltes pour 2020. Soit, les 27 et 28 juillet, un signe selon lui du réchauffement climatique. Alors que 2020 compte déjà une semaine d’avance sur 2019, le phénomène pourrait s’amplifier à l’avenir, et décaler complètement la traditionnelle saison des vendanges.

Le réchauffement climatique : une réalité

Dans cette commune des Corbières maritimes au bord des étangs et de la Méditerranée, « les vignes sont très très bien exposées, on a un cépage précoce, le muscat petit grain, et le cycle végétatif débute plus tôt car il fait plus chaud en hiver et au printemps que dans les terres » ajoute Laurent. Ainsi, les parcelles les plus précoces sont en « agriculture biologique avec des petits rendements et de gros soins » et « avec des raisins le plus qualitatif possible ». Il y a une cuvée pour « un petit vin léger, sur le fruit », et une autre partie est « récoltée dans 15 jours à 3 semaines, pour un vin de macération ».

Quasiment chaque année, les premières vendanges de France ont lieu ici, au coeur d’une des régions les plus ensoleillées du pays. « On sent bien l’impact du réchauffement climatique. Ces deux parcelles étaient récoltées par mes grands-parents aux alentours du 15 au 20 août, mes parents les récoltaient entre le 10 et le 15 août », souligne Laurent, dont la famille exploite « depuis 13 générations » des vignes à Fitou.

Ainsi, si les Corbières et l’Aude en général bénéficient de conditions idéales pour offrir de superbes terroirs à la culture viticole, les changements climatiques et leurs conséquences auront à l’avenir un impact direct sur l’activité des viticulteurs locaux.

Économie

Tourisme dans l’Aude : Le bilan qui fait mal

C’était prévisible, c’est désormais une réalité. Le premier ...
Économie

Les entreprises audoises confrontées aux difficultés de la succession

Afin de pérenniser la situation des entreprises du départeme ...
Économie

L’Aude à l’avant-garde de l’éolien flottant

Longtemps espérée ou dénigrée, l’énergie verte connaît un dé ...
Économie

Leucate accueil du 23 au 27 septembre le B2B KITE SUMMIT

Le B2B Kite Summit est avant tout un plongeon dans le futur, ...