Carcassonne s’engage contre les incivilités

access_time Publié le 23/03/2021.

Devenue l’une des priorités de la municipalité de Carcassonne, la lutte contre les incivilités verra la mise en place d’un dispositif visant à réduire certains comportements qui empoisonnent la vie de plus de 70% des Carcassonnais.

Parmi ces agissements on retrouve notamment les dépôts sauvages, les poubelles sur le trottoir, ou encore les jets de mégot…

Des mesures coercitives pour inciter à plus de civisme

Ordures ménagères, encombrants et autres déchets se retrouvent régulièrement sur la voie publique, sur l’ensemble de la préfecture audoise. Des dépôts à même le sol qui participent à la détérioration du confort de vie, mais aussi de l’image que peuvent s’en faire les habitants.

Tout comme ses visiteurs, dans une ville où le tourisme représente une part importante de la vie économique de la région. Un spectacle grandissant d’incivilités et de dégradations de l’espace public qui représente un coût certain et non-négligeable pour la collectivité, estimé à plus de 500 000€ par an, avec plus de 25 tonnes de déchets à ramasser au frais du contribuable.

A donc été mis en place tout un dispositif visant à endiguer ces phénomènes : identifications des personnes qui déposent des déchets de manière illégale, verbalisations des contrevenants ne respectant pas le système de collecte des ordures ménagères, verbalisation des contrevenants ne respectant pas la réglementation en vigueur relative aux dépôts sauvages et refacturation d’office des services et prestations réalisés en régie.

Accroissement des moyens matériel et humain de lutte

Ainsi depuis le début du mois de mars, ce sont au total 40 agents des services techniques qui sont dédiés au ramassage quotidien des dépôts sauvages et des encombrants. La municipalité a également décidé d’augmenter le nombre de corbeilles de rue avec cendrier. Il y a 582 poubelles actuellement sur l’ensemble de la commune de Carcassonne.

Chaque année, 600 000 sacs permettant de ramasser les déjections canines sont mis à disposition.

Également, dix caméras dites « pièges » supplémentaires seront destinées à la surveillance mobile, traquant les infractions en flagrant délit de jour comme de nuit.

De plus, six agents municipaux ont été affectés à la nouvelle Brigade de l’environnement. De même, la Ville a pris de nouveaux arrêtés municipaux qui permettront désormais de sanctionner directement et plus lourdement les contrevenants, jusqu’à des amendes pouvant atteindre la modique somme de 15 000€.

Actualité locale

Narbonne : Le Parc des Expositions transformé en centre de vaccination

Depuis ce mardi 6 avril, le Parc des Expositions de Narbonne ...
Actualité locale

On en parle

IN 117 millions d’euros alloués aux sociétés audoises La dir ...
Actualité locale

On en parle

IN Lafarge se veut propre En complément de ses travaux à son ...
Actualité locale

«L’Aude regorge de «petit» patrimoine»

Protéger et faire revivre les richesses de la Vallée de la C ...