Baptiste Vasseur candidat aux législatives sur la 2ème circonscription de l’Aude

access_time Publié le 01/04/2022.

Le jeune entrepreneur en a profité dans la foulée pour annoncer son entrée au sein du nouveau parti Education, Démocratie et Dignité, créé en février par l’ancien député LaREM de la 2e circonscription de Haute-Garonne, Sébastien Nadot.

Baptiste Vasseur, 31 ans, à la tête de sa société de conseils aux entreprises, se lance officiellement dans la bataille aux législatives. Un candidat qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui d’entrée de jeu n’a pas manqué d’égratigner ses rivaux à la législature.

« Je suis de la France qui s’engage. Un député porte un mandat national du peuple, pour le peuple. Je serai un député accessible et disponible, qui se battra pour la justice sociale, fiscale et environnementale »

En présence du Julien Midali, trésorier de l’EDD, et Sébastien Nadot son président-fondateur, le candidat Vasseur a tiré à boulets rouges sur le député sortant Alain Perea « un député qui pendant cinq ans a voulu nous diviser sur les thèmes de la chasse, de l’accès aux plages, etc… »

« C’est bien simple : aujourd’hui la campagne législative, c’est un député sortant qui propose d’interdire le vélo pour permettre aux chasseurs de chasser, et de l’autre, un candidat qui propose un QR code pour aller voter. Vous constatez le niveau du débat… Deux candidats aux profils assez similaires. Or, il est de la responsabilité d’un député de fédérer. »

Candidat qui s’autodéfinit comme étant de gauche/centre-gauche, Baptiste Vasseur est notamment contre la retraite à 65 ans et favorable au renforcement du pouvoir des Régions. Il se veut le porte-parole d’une partie de la gauche « qui a trop longtemps mis les problèmes sous le tapis, je veux proposer une large alternative en partant de l’échelon local. Il faudra rassembler, discuter, dans un esprit d’ouverture. Je suis contre les chapelles idéologiques. »

« Pour que nos idées aient plus de portée et afin de les défendre, conclut Vasseur, j’ai donc décidé de rejoindre le parti EDD, pour lequel je serai notamment délégué à la protection des savoir-faire régionaux. »

L’EDD, parti décrit comme humaniste, progressiste et de gauche/centre-gauche par son trésorier Julien Midali, devrait proposer une vingtaine de candidats aux législatives, notamment dans l’Aude, en région parisienne mais aussi au sein de certaines circonscriptions des Français de l’étranger.

Sébastien Nadot au soutien de Baptiste Vasseur

De gauche à droite : Julien Midali, Baptiste Vasseur et Sébastien Nadot.

« Ce sont des décisions mûrement réfléchies, précise Sébastien Nadot à propos de la création de son nouveau parti, l’idée était de conclure une démarche forte. En sortant d’un clientélisme malheureusement trop bien représenté en politique. Certaines décisions prises notamment avec cette théorie du ruissellement du président Macron, et bien on se rend compte que c’est une impasse. »

« Nous avons souhaité remettre la dignité au coeur de notre société de même que l’éducation. Nous assumons le fait de vouloir faire de la politique joyeusement même si actuellement, c’est difficile par rapport à l’actualité ukrainienne… Ainsi en tant que député sortant, je ne compte pas me représenter mais je compte mettre à profit mon énergie. »

« Les écuries présidentielles ne sont aujourd’hui pas en mesure de le faire, le député local a contribué à attiser les tensions au lieu de l’apaisement, qui aurait été dans l’intérêt général. Baptiste est le candidat idéal pour une meilleure représentativité des locaux. »

Le candidat Vasseur a par la suite conclu : « C’est un mouvement nouveau, atypique. Là où les autres candidats vont tracter sur les marchés en candidats à la présidentielle, ma responsabilité est de rassembler les citoyens. Ma responsabilité, en ayant mis de côté mes activités, est d’être le relais des angoisses et des craintes de la population. »

« Il y a de la colère chez les gens. Je veux être un bon représentant à Paris, je ne courberai pas l’échine dans l’hémicycle ou ailleurs, tous les députés sont égaux, l’Aude mérite mieux. »

(Crédits ph. L’Echo)

Actualités

Aude : devant les risques de canicule, inscrivez les personnes à risque

Les différents centres d’actions sociale de l’Au ...
Actualités

Narbonne : un important feu d’appartement rue Viollet-le-Duc

Un incendie maîtrisé par l’intervention rapide des pom ...
Actualités

Carcassonne : les incivilités ont coûté 1,5 million d’euros à la collectivité en 2021

Il y a de quoi en effet grincer des dents. La Ville de Carca ...
Actualités

Ukraine : plus d’une vingtaine de civils tués à Odessa dans un bombardement

La guerre apporte toujours avec elle son lot de tragédies. L ...