AUDE : Pics de chaleur, dans le département l’été sera chaud

access_time Publié le 26/06/2020.

Des températures avoisinant les 37 degrés ont d’ores-et-déjà été enregistrées dans la Haute-Vallée de l’Aude. Si l’été 2020 dans l’Aude promet d’être chaud, cette semaine a déjà vu passée des moyennes de 32 degrés.

Les pluies annoncées pour cette fin de semaine devraient permettre de rafraîchir un peu l’atmosphère, même si d’autres chaleurs sont prévues pour la semaine prochaine.

Météo Languedoc :
« Des températures en hausse constante »

35 degrés celsius ressentis à Narbonne ce mardi à 17h, pour une année 2020 qui promet d’être riche en mercure. Et pour cette première semaine estivale, le soleil n’a pas été timide.

Une tendance qui rejoint celle déjà pressentie au mois de mai, puisque mai 2020 a été le plus chaud depuis près d’un siècle dans les treize départements d’Occitanie, Aude comprise. Les stations de mesure de Météo France avaient ainsi relevé des températures supérieures de 2 à 3 degrés aux moyennes saisonnières.

Ainsi, on constate effectivement depuis une vingtaine d’années des canicules de plus en plus fréquentes. Si 2019 avait été la troisième année la plus chaude en France métropolitaine, après 2018 et 2014, marquée par deux épisodes exceptionnels de canicule et un record absolu de 46°C, 2020 s’inscrit dans la même tendance, avec un hiver qui a connu des records de douceur et un printemps qui a été le deuxième plus chaud jamais enregistré. Selon les experts, l’été meurtrier de 2003 sera d’ailleurs considéré en 2050 comme un été plutôt frais.

L’ombre d’une canicule ?

Si la chaleur peut être étouffante, plusieurs critères sont nécessaires pour pouvoir parler de canicule. Or, on parle plutôt ici de vague de chaleur, car la canicule, ce sont certes des températures très élevées, mais il faut aussi qu’il y ait durant trois jours minimum plus de 35 degrés en moyenne.

Et surtout, il faut que les températures nocturnes ne descendent pas en dessous des 20 degrés, et ce durant trois nuit minimum, ce qui ne sera pas le cas cette semaine.

Impossible cependant de prévoir avec certitude un épisode caniculaire à plus de dix jours d’avance. En revanche, les modèles de prévision de Météo-France dégagent d’ores et déjà une tendance avec la probabilité d’un été très chaud, même s’il est encore trop tôt pour effectivement parler de canicule.

Le réchauffement climatique : une réalité

Les climato-sceptiques auront de plus en plus de mal à fournir des arguments, au vu de la réalité de la situation. Ainsi, c’est l’un des endroits les plus froids de la Terre qui a été frappé par une chaleur jamais relevée jusque là.
En Sibérie, la ville de Verkhoïansk, qui se situe au nord du pôle arctique en Russie, a vu le mercure culminer à 38 degrés, samedi 20 juin dernier, alors qu’en moyenne en cette période, il tourne autour des 20 degrés.

Un comble pour une ville qui cette même année en janvier, avait vu sa température chuter à -58 degrés. Une amplitude sur un an et pour un même lieu de 100 degrés, et on parle bien ici en celsius…

Actualité locale

On en parle …

IN Un vestige de notre passé en cours de rénovation Entre Cu ...
Actualité locale

Face à la Covid-19 dans l’Aude , un air de déjà-vu

Face à une recrudescence de cas liés au coronavirus, le pass ...
Actualité locale

On en parle …

IN Les apéros solidaires des 27, 28 et 29 août ont permis de ...
Actualité locale

Un Narbonnais dans l’enfer de Manhattan

Nous sommes le 11 septembre. Il y a dix-neuf ans jour pour j ...