À Limoux, de la tuile à la culture

access_time Publié le 27/01/2020.

Fermée en 2007, l’ancienne tuilerie de Limoux ne restera pas un lieu mort et empreint de niostalgie. il va devenir un endroit symbole de la culture en Haute-Vallée de l’Aude. Au service de la dynamique associative.

Il est des livres qu’on ne referme pas aisément.
Parce qu’ils portent la marque d’années de labeur et de fidélité.

La tuilerie de Limoux faisait partie du paysage et de l’histoire de la Haute-Vallée.
Le 15 mai 2007, elle a cessé de fabriquer des tulles et une nouvelle usine, moderne et plus fonctionnelle, a vu le jour oute de Saint-Polycarpe.

Le personne, avec sans doute un pincement au cœur, a conservé un souvenir de son passage en ces lieux : une tuile gravée d’un petit motif. Ensuite, l’entreprise s’est attachée à nettoyer et ranger les bâtiments, à récupérer certaines machines pour des usines du groupe, à en mettre d’autres aux enchères.

27 millions de tuiles par an

Dans un second temps, il a fallu dépolluer le site afin de lui offrir des perspectives d’avenir et d’envisager sa vente. Courant octobre, les dernières tuiles ont, elles, disparu du paysage, tirant ainsi un trait sur de longues années d’exploitation.

L’usine de Limoux avait été construite après la première guerre mondiale par la famille Fiorio.
Au plus fort de son activité, ce sont pas moins de 500 personnes qui travaillaient pour l’usine construite après la première guerre mondiale par la famille Fiorio.

Avant la fermeture, il sortait encore pas moins de 27 millions de tuiles par an.
Douze ans plus tard, c’est un projet de reconversion qui voit le jour.

Une transformation d’un site industriel en lieu multi-culturel rassemblant ses forces et sa diversité autour de la place de la Tuilerie. L’objectif n’est pas du tout raser mais de conserver autant que faire se peut une partie des vieux bâtiments.

Spectacles, expos, salons

Ainsi, prochainement; sortiront de terre une salle de diffusion polyvalente de 2 000 m² conçue pour accueillir des spectacles (1200 places), des expositions, des salons et toutes sortes d’événements, une médiathèque de 1 300 m² créée dans l’ancien bâtiment des laboratoires, une école de musique de 930 m², conçue comme un bâtiment sur pilotis.

S’installeront également sur les lieux réhabilités l’hôtel de la Communauté de Communes du Limousin (900 m²) et un centre technique communal de 2 000 m².

Le projet architectural promet un rappel de ce qui était avant une activité incontournable de la vie limouxine. On peut écrire l’avenir sans oublier le passé…

Économie

Lumière sur : Sylvie Ledenyi, gérante de H2Organiser

Une rubrique « Lumière sur » consacrée cette semaine à Sylvi ...
Économie

Les dispositifs en faveur des entreprises face à la crise énergétique

La CCI de l’Aude informe des leviers à disposition des ...
Économie

465 500€ remis à de jeunes entrepreneurs par le réseau INA

C’est au cours de la soirée Initiative Narbonne Arrond ...
Économie

L’entreprise audoise Graines del Païs est désormais une société coopérative

Créée en 2005 dans l’Aude, Graines del Païs est depuis six m ...