Tourisme dans l’Aude : un mois de juillet particulièrement morose…

access_time Publié le 08/08/2023.

Tous les indicateurs mettent en exergue le fait que le mois de juillet a été particulièrement difficile d’un point de vue du tourisme dans le département. Une situation qui pourrait s’améliorer mais…

Les chiffres sont alarmants, on constate une baisse qui peut atteindre jusqu’à 25% de chiffre d’affaires chez certains professionnels du tourisme. Secteur clé de l’économie audoise, restaurateurs et hôteliers font particulièrement grise mine. Moins de touristes ce qui signifie également moins de consommateurs : face à l’inflation, commerçants et clients doivent faire des choix.

Sur le littoral en particulier, beaucoup s’interrogent. A St-Pierre-La Mer, un restaurateur en front de mer n’y va pas par quatre chemins : « Vous voyez bien, on est en soirée et il n’y a quasiment personne. C’est compliqué parce qu’on prévoit du personnel en se basant sur les données de l’année dernière, là il n’y a presque pas de touristes, on aime notre métier mais c’est vrai que c’est difficile. Je pense que la situation fait que les gens sont très frileux économiquement. »

Fataliste, il poursuit : « Entre tout ce qu’il se passe, en plus les coûts de l’électricité qui augmentent à nouveau, les habitudes de consommation sont en train d’évoluer. Je ne devrais peut-être pas parler comme ça mais quand on voit que certaines personnes mettent allègrement 10€ dans un paquet de cigarettes ou une place de cinéma… Et rechignent à dépenser 25€ pour être servis face à la mer et passer une super soirée avec des produits locaux et de la cuisine de qualité… »

Une évolution des habitudes de consommation

En cette période d’inflation, il faut en effet faire des choix pour le consommateur. Notamment en matière d’hébergement. Des solutions alternatives sont de plus en plus en vogue, comme les collocations, le Airbnb, l’échange de logements entre vacanciers. Les services « traditionnels » comme l’hôtellerie ou le camping sont en revanche en souffrance.

Au camping municipal de Castelnaudary par exemple, la situation illustre bien le phénomène. Habituellement très prisé par les touristes, chaque année le bilan restait très positif jusqu’au mois de septembre. Mais 2023 fait quelque peu exception à la règle : le mois de juillet est particulièrement en demi-teinte, dans l’espoir de voir un mois d’août plus bénéfique.

En effet, les 36 emplacements dont 4 mobil-home n’ont pas tous trouvé preneurs, malgré le cadre de verdure idéal, à proximité du Canal de Midi, avec possibilité de s’adonner à de nombreux sports et activités sur le site et ses environs.

Carcassonne résiste un peu mieux, porté par un très bon mois de juin

Après plusieurs périodes estivales perturbées par la pandémie, le tourisme carcassonnais semble retrouver un certain dynamisme et une part de sa clientèle étrangère. Du côté de l’Office de tourisme Grand Carcassonne, on constatait même une hausse de 10 à 20% des réservations par rapport au mois de juin de l’année dernière. De nombreux anglo-saxons notamment, Américains, Anglais, Canadiens semblent être revenus.

Le développement des activités liées aux excursions ou visites guidées, notamment en plein nature, semblent susciter l’intérêt de plus en plus de touristes, qui peuvent gagner du temps sur leurs vacances en suivant des parcours pré-établis. Les activités médiévales notamment à la Cité, sont également une source d’intérêt croissant.

Et s’il est encore trop tôt pour obtenir plus de données chiffrées, les impressions recueillies confirment un mois de juillet en deçà des attentes, malgré l’optimisme que permettait un mois de juin prolifique.

L’Aude globalement en difficulté

Ainsi, les premiers résultats de ce mois de juillet sont confirmés par le syndicat de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) de l’Aude. Le syndicat évoquait une baisse de -10 à -15% pour la restauration traditionnelle dans tout le département. Les chambres d’hôtes en revanche constataient une véritable chute allant de -20 à -25%.

Une remise en question d’un système qui devra s’adapter aux changements en faisant évoluer son offre. Et une tendance qui ne semble pas s’inverser pour le mois d’août et qui pourrait même préfigurer de bouleversements à venir pour les prochaines années.

Retrouvez tous nos articles sur l’économie, ainsi que notre page Facebook.
L'hôtel de région à Toulouse © DR.
Économie

Occitanie : la reprise de la croissance économique dans la région est lente

Dans un contexte marqué par l'inflation et les tensions géop ...
Instants éco d'Innovéum à Narbonne © DR.
Économie

Narbonne : « comment faire de son expert-comptable un partenaire ? »

La pépinière d'entreprises Innovéum propose un rendez-vous a ...
Illustration © L'Echo du Languedoc.
Économie

Carcassonne : le nouveau magasin Auchan ouvre ses portes

L'enseigne ouvre son deuxième magasin dans le département ce ...
François Isambert, président de la société La Truitelle © C. Deschamps.
Économie

Espéraza : La Truitelle, grandes ambitions pour petits poissons en boîte

La conserverie responsable basée dans la haute vallée de l'A ...