Florian Marie, cet Audois passionné d’escalade

access_time Publié le 04/02/2023.

Dans le Pays de Sault, le village de Belcaire possède une étonnante salle d’escalade désormais gérée par un spécialiste de la pratique. Véritable passionné, Florian Marie ne manque ni d’expérience ni d’idées dont il compte faire profiter les nombreux amateurs de la discipline des Pyrénées audoises et même au-delà.

D’où vient cette passion pour l’escalade ?

Cette passion a commencé dès le plus jeune âge car mon père nous a initiés en famille aux sports de montagne : escalade et ski, lui-même étant alpiniste. Ayant grandi dans le Vaucluse, nous grimpions sur les falaises mythiques du sud de la France : autour du Mont Ventoux, aux dentelles de Montmirailles, dans les Alpilles et à Buoux dans le Lubéron. Patrick Edlinger, que l’on croisait parfois, nous faisait rêver par ces exploits. C’est également au cours de ma pratique en club et au sein du CFMM (Lycée Montagne) que l’envie de travailler en milieu montagne est née.

Une salle d’escalade quand on rêve de montagne, ce n’est pas frustrant ?

Tout au contraire, c’est un lieu d’entraînement qui nous permet d’assouvir notre désir d’ascension quand la météo ne l’autorise pas ou par manque de temps, d’où l’explosion des salles d’escalade en France. C’est un lieu très adapté à l’enseignement de la pratique de l’escalade permettant de transmettre toute l’année une passion aux plus jeunes et aux débutants.

Vous avez travaillé l’escalade avec des enfants autistes. Qu’est-ce que cela leur a apporté ?

Suite à mes études en STAPS j’ai travaillé pour le Comité Départemental Sport Adapté du 04 et auprès d’enfants atteints du Trouble du Spectre de l’Autisme TSA dans un IME. L’objectif était bien évidemment le développement moteur des enfants par des exercices de coordination et de motricité fine, mais aussi l’interaction sociale et le travail de confiance en autrui par le lien de la corde d’escalade.

« La salle répond parfaitement aux attentes des grimpeurs »

Comment avez-vous atterri sur le Plateau de Sault ?

Arrivant de Cerdagne (Font Romeu) en juin 2022, nous cherchions un cadre de vie en adéquation avec nos convictions afin d’y élever notre enfant. Un milieu plus rural et où la dynamique économique ne tourne pas seulement autour du ski l’hiver, mais aussi un lieu où l’on pouvait y pratiquer nos loisirs comme l’escalade et le parapente.

Qu’est-ce que l’association Ô de Là ?

C’est un club d’escalade affilié à la FFME créé en 2018 par Jim Tesson (président) et animé par Manon Genti, Diplômée d’Etat Escalade. Il s’agit d’une association de type 1901 qui a pour but d’enseigner et d’encadrer l’escalade et les activités de montagne (randonnée, ski…)

Avez-vous été surpris par la taille et la qualité de la salle d’escalade de Belcaire ?

Agréablement surpris, oui. Pour avoir fréquenté de grandes salles d’escalade, notamment à Grenoble et Montpellier, je peux affirmer que l’Espace Daniel Du Lac répond parfaitement aux attentes des grimpeurs, qu’ils soient débutants ou experts, par la diversité des profils et les nombreux passages (voies) proposés (60 blocs, 80 voies, 2 voies de vitesses parallèles).

De plus, la salle propose une adhésion à l’année très abordable et grâce au Pass magnétique, elle permet aux grimpeurs abonnés une grande liberté. La salle est accessible tous les jours de l’année de 10h00 à 22h00, sauf évènements exceptionnels (compétitions).

En tant que spécialiste, que souhaitez-vous améliorer ?

Mon objectif principal est de pérenniser et d’augmenter le nombre d’abonnés et de licenciés (club FFME), mais aussi d’attirer les pratiquants journaliers, notamment durant les périodes de vacances scolaires. Pour cela, j’ai pour missions l’entretien et l’ouverture régulière de nouveaux passages, mais aussi la création d’évènements, comme des compétitions loisirs (à l’image de la compétition de Bloc qui a eu lieu le 28 janvier) et Fédérales, ou encore d’organiser un festival de films d’aventure et de la montagne, en invitant des sportifs à nous parler de leurs exploits.

« Se rassembler autour d’une passion commune »

Y a-t-il une population pour ce genre d’activité sur Belcaire et ses environs ?

L’escalade à la salle rassemble tout le monde, du débutant aux passionnés. Les cours commencent dès l’âge de 4 ans et, si l’on en croit Marcel Remy (ancien doyen de l’escalade, décédé en 2022) jusqu’à 99 ans, en adaptant la pratique à sa forme physique bien évidement.

Les abonnés et habitués de la salle représentent une bonne centaine de personnes mais de nombreux pratiquants journaliers font le déplacement depuis la Haute Vallée de l’Aude et l’’Ariège, et parfois de plus loin encore comme Carcassonne, les Hautes Corbières, la Cerdagne et le Capcir.

Que recherche-t-on quand on vient faire de l’escalade ?

L’escalade nous fait du bien ! Elle renforce les muscles et l’endurance car toutes les parties du corps travaillent en même temps. Elle stimule les fonctions cérébrales et donne conscience de son corps car la souplesse et l’agilité sont mises à l’épreuve. Réel exutoire, l’escalade réduit le stress car en grimpant on fait le vide autour de soi.

De plus, cette activité permet de sécréter de l’endorphine qui est l’hormone du bien-être. Et enfin, le partage car les sites de pratique, qu’ils soient en extérieur ou en intérieur, permettent d’aller à la rencontre des autres et de se rassembler autour d’une passion commune.

De l’escalade en salle à l’escalade en extérieur, y a-t-il un monde ?

Pour passer de la salle au rocher naturel, il faut effectivement être formé par des personnes qualifiées (moniteur et initiateur escalade) aux techniques de corde et de sécurité qui sont spécifiques au milieu et qui demandent du matériel supplémentaire. En revanche, en extérieur, pas de code couleur pour vous indiquer où vous devez vous placer. La lecture en bas de la voie est plus complexe et les débutants ont souvent du mal à repérer toutes les prises.

La solution ?

Pratiquer encore et encore en commençant en dessous de son niveau habituel pour s’habituer progressivement à la roche et à ses particularités.

Contact : odelaescalade@gmail.com
06 30 74 95 79 ou 07 67 75 64 84

Retrouvez tous nos articles sur le sport, ainsi que notre page Facebook.
Thierry Masci, ancien champion du monde de karaté © DR.
Sport

Carcassonne : le champion du monde de karaté Thierry Masci en conférence

Thierry Masci, champion du monde de combat en 1986 et 1988, ...
Tournage des premières séquences au Parc des Sports de Narbonne avec Etienne Garcia © Nicolas Lalos / Cédric Rosalen Le Film.
Sport

Narbonne : « On doit avoir l’impression que Cédric Rosalen est avec nous à chaque séquence »

Le réalisateur Etienne Garcia tourne actuellement un film en ...
Le Narbonnais Joseph Salas bat le record mondial de burpees en 12 h, samedi 11 mai 2024 © DR.
Sport

Le Narbonnais Joseph Salas bat le record du monde de burpees

Le jeune sportif de 24 ans vient d'inscrire son nom dans le ...
Sport

Narbonne : Jo Gonzalez, boxeur aux poings d’argent

A Narbonne, l’ancien boxeur Jo Gonzalez, médaillé d’argent a ...