Saint-Couat d’Aude : la seconde vie de la gare ferroviaire sur les rails

access_time Publié le 23/06/2024.

Gare de Saint Couat d'Aude autrefois © DR.

Situées sur des lignes fermées ou encore ouvertes au trafic, nombreuses sont les gares du département abandonnés. A Saint-Couat d’Aude, la mairie a décidé de réaffecter le bâtiment pour y créer un projet intergénérationnel.

Remontons le temps en évoquant la ligne ferroviaire qui menait de Moux à Caunes-Minervois. Menait est le terme car l’imparfait est le temps… parfait. Cette ligne, mise en service par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne en 1887, a définitivement cessé de fonctionner en 1969. Elle se greffait sur la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville en gare de Moux.

Le trafic supprimé en 1939

Il faut savoir qu’en 1898, six trains (trois dans chaque sens) parcouraient la ligne qui reliait Moux à Caunes en une heure environ. Considéré comme faible et sans doute trop peu rentable, le trafic des voyageurs a été purement et simplement supprimé en 1939. Un premier coup dur pour les gares dites de passage comme celle de Saint-Couat d’Aude.  

Le leurre Louis de Funès 

Jusqu’en 1969, date de la fermeture définitive de la ligne, elle sera réservée exclusivement au trafic des marchandises. Fait exceptionnel : un autorail circulera une seule fois en 1967. Pour une réouverture du trafic des voyageurs ? Non ! Juste pour les besoins d’un film et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de la célèbre comédie « Le Petit Baigneur » avec un certain Louis de Funès. Une image rare et trompeuse puisque cela faisait 28 ans qu’aucun train de voyageurs ne circulait sur cette ligne.

Des lieux de vie et de jeunesse

Il n’est pas toujours évident de redonner vie à ces gares laissées à l’abandon sur des tronçons de voies à l’abandon. La municipalité de Saint-Couat d’Aude a pris le taureau par les cornes et décidé de porter un projet moderne de réaffectation de la bâtisse. Un projet dit intergénérationnel au coût estimé au million d’euros. Il consiste à la création de trois espaces de vie. 

Le premier sera réservé à une crèche pouvant accueillir au maximum quatorze enfants. Contigu à la crèche, le deuxième lieu permettra aux enfants accueillis de profiter de séances adaptées avec des animateurs spécialisés . Au sein de ce qui s’appellera «la Bougeothèque», ils pourront découvrir leurs corps au travers d’exercices physiques et de mouvements de motricité.

La gare autrefois et la gare aujourd’hui © DR.

La dernière partie et pas la moins ambitieuse prévoit la construction d’un lieu intergénérationnel devrait aussi être construit dans les prochains mois. La volonté est d’être en mesure d’accueillir des groupes d’enfants du village et des communes environnantes, mais aussi des événements culturels et festifs organisés par la municipalité ou des associations locales. Aux abords de la future ancienne garde, un jardin et un potager partagés devraient voir le jour. 

Notre correspondant local

Photo principale : gare de Saint-Couat d’Aude autrefois © DR.

Prison de Carcassonne © syndicat FO Justice.
Société

Aude : « La prison de Carcassonne est la plus surpeuplée de France »

Plusieurs associations ont saisi le juge administratif d&rsq ...
Forum participatif du conseil départemental des jeunes à Belfou, vendredi 19 juillet © Département de l'Aude.
Société

Aude : les jeunes du conseil départemental organisent un forum participatif

Le conseil départemental des jeunes poursuit son travail d’a ...
Reed Brody © DR.
Société

Montolieu : le « chasseur de dictateurs » Reed Brody en séance de dédicaces

L’avocat américain Reed Brody, installé dans ce village, déd ...
illustration © DR.
Société

Retour du loup en France : « un objet de fascination » pour un chercheur montpelliérain

En 2023, canis lupus a fait son retour dans 23 pays de l&rsq ...