Passionnée par les animaux, Nadège Plane a créé les Truffes Narbonnaises

access_time Publié le 01/12/2023.

Installée à Coursan et passionnée par les animaux, Nadège Plane a créé les Truffes Narbonnaises il y a six mois. Elle propose pour les propriétaires de chiens des gardes à son domicile sans box, des balades loisirs et éducatives et même des visites à domicile.

Qu’est-ce qui vous a incité à monter cette activité et depuis quand exercez-vous ?

Je suis passionnée par les animaux depuis mon enfance mais je n’avais jamais engagé d’initiatives pour pouvoir travailler avec eux. Et un jour : le déclic: j’ai été formée pendant un an par une éducatrice canine. Depuis cela fait six mois que j’ai lancé mon activité avec Saïko, mon Border Collie de deux ans.

Est-ce une reconversion ou une acticité parallèle ?

Il s’agit d’une reconversion professionnelle. J’étais auparavant fonctionnaire dans le domaine de la culture. J’exerce mon activité à plein temps.

Que proposez-vous aux propriétaires ?

Je propose de la pension familiale à domicile sans box. Des balades récréatives pour les propriétaires qui, de par leurs activités, ne peuvent pas balader leur loulous. Des balades hygiéniques pour les maîtres qui ne sont pas au domicile la journée, afin de sortir leurs chiens.

Des balades éducatives pour les chiens qui viennent d’être adoptés ou qui rencontrent un problème de comportement. Des balades collectives pour que les propriétaires et leurs loulous passent un bon moment tout en travaillant la sociabilisation de leur chiens, ce qui est extrêmement important pour leur bien-être.

Quel est l’objectif d’un propriétaire qui fait appel à vous ?

Un propriétaire peut faire appel à moi pour plusieurs objectifs. Il peut me contacter pour une pension familiale en cas de départ en vacances ou en week-end. Ou bien pour que je balade les chiens quand ils ne le peuvent pas.

Les demandes peuvent aussi avoir un but éducatif : apprendre à son chien les bases éducatives, le bon comportement à avoir en ville, à la plage ou pour travailler la sociabilisation.

« Il est essentiel d’être à l’écoute du chien »

Est-il possible de garder plusieurs chiens à la fois ?

Lors des pensions je peux prendre deux voire trois chiens ensemble. Mais je fais toujours une première visite de contact à mon domicile pour observer si le chien est sociable avec ses congénères. Je suis très vigilante avant de mettre des chiens ensemble. L’important est que les loulous passent un séjour agréable sans problème entre eux.

Comment concevez-vous le volet éducatif ?

L’éducation canine est avant tout un travail d’équipe. Il faut savoir être à l’écoute de l’humain parce que cela aide beaucoup pour transmettre les bases. En même temps, il est essentiel d’être à l’écoute du chien. Il a un langage et une attitude propres à lui qu’il est nécessaire de comprendre pour adapter les méthodes éducatives.

Mon chien m’aide à saisir les problématiques de chacun. Je pratique une éducation positive sans méthodes ou outil coercitif. Les séances éducatives doivent être un plaisir et non une corvée.

C’est-à-dire ?

Nous sommes trois à avancer ensemble. Je donne les clefs, les conseils et les «humains des loulous» doivent entraîner leur chien régulièrement. En formant ce trio les choses évoluent rapidement, que ce soit pour l’éducation de base ou pour des problèmes de comportement.

Les séances sont toujours de bons moments de partage et de discussion. Voir un chien évoluer et son maître heureux me procure une véritable joie et satisfaction….

« Un moment de confort et de distraction »

N’y a-t-il pas un risque de perte d’autorité pour les maîtres ?

En aucun cas il n’y a une perte d’autorité du maître. Le propriétaire travaille avec moi lors de la séance mais le plus important est l’entraînement quotidien réalisé par le duo chien – propriétaire. Pendant les séances, nous rectifions et ajustons les méthodes pour faire progresser les bases éducatives.

Je conseille sur la façon à adopter pour faire progresser le chien mais je ne suis pas quotidiennement avec lui pour faire les exercices. De plus, ce travail renforce la complicité du propriétaire et de son compagnon.

Vous arrive-t-il de refuser des chiens et pourquoi si c’est le cas ?

Il m’arrive de refuser des chiens en pension parce qu’ils peuvent avoir des comportements agressifs et/ou manquer de sociabilisation. Les pensions à mon domicile doivent être un moment de confort et de distraction pour les chiens qui viennent y séjourner. Je tiens à ce que la tranquillité de tous les chiens soit assurée.

Imaginez-vous développer votre activité avec d’autres interventions ?

Étant passionnée, ce ne sont pas les idées qui me manquent. Mais je veux d’abord stabiliser et développer ce que je fais. Nous verrons plus tard pour les idées à mettre en place.

Etes-vous satisfaites des débuts de votre activité ?

Je suis plus que satisfaite. Je suis heureuse de pouvoir travailler avec les chiens et leurs maîtres. C’est un travail passion : le rêve ! Quelle satisfaction de pouvoir accompagner mes clients dans la relation avec leur chien afin que que les propriétaires soient bien dans leur baskets et les chiens biens dans leurs pattes.

facebook.com/lestruffesnarbonnaises

Retrouvez tous nos articles sur l’actualité, ainsi que notre page Facebook.
Vote illustration
Actualités

Vote du 30 juin : tout ce qu’il faut savoir sur les élections législatives

À la suite des résultats des élections européennes le 9 juin ...
Les candélabres de la zone de La Coupe vont être changés © L'Echo du Languedoc.
Actualités

Narbonne : l’éclairage public de la zone de La Coupe passe aux LED

Les 98 candélabres de la zone d'activité vont être progressi ...
© Saccobent
Actualités

Les moustiques tigres coûtent des milliards à l’économie mondiale

Une étude de l'Institut de recherche pour le développement ( ...
Photo : Le niveau de l’Orbieu, ici sous le pont vieux de Lagrasse, est au plus bas (illustration).
Actualités

Aude : la situation hydrologique se dégrade dans le département

Malgré une amélioration temporaire due aux précipitations du ...