Justin Harrison nous livre son témoignage sur les incendies en Australie

access_time Publié le 31/01/2020.

Depuis Sydney, où il réside maintenant, l’ancien entraîneur du RC Narbonne Justin Harrison nous livre son témoignage d’Australien particulièrement touché par cette calamité écologique et économique.

La région où vous vivez est-elle affectée par les incendies ?

J’habite à Sydney où les incendies ont eu un effet dramatique sur la qualité de l’air avec des inquiétudes sur le risque pour la santé associée à une exposition prolongée à la pollution des particules. Elle fait l’objet d’un suivi régulier par les autorités sanitaires et des recommandations sont communiquées à propos des activités extérieures.
Les images que vous voyez à la télévision vous brisent-elles le cœur ?
Les images sont terribles, beaucoup de communautés rurales connaissent des circonstances extrêmement difficiles.

Plus de 500 millions d’animaux ont été décimés. Que vous inspire ce nombre incroyable ?

Les derniers chiffres indiquent qu’un milliard d’animaux ont été tués par les feux de brousse qui ne sont toujours pas contenus. Il s’agit d’un nombre impressionnant de victimes qui a incité beaucoup de gens à soutenir les services de sauvetage d’animaux et à examiner pourquoi ces incendies sont si catastrophiques. En tant que nation, nous devrons comprendre comment nous gérons notre environnement et notre faune pour la protéger à nouveau de ce type d’événement.

«L’Australie examine son empreinte carbone»

N’est-ce pas un életrochoc pour les dirigeants climato-sceptiques ?

Il existe de nombreux groupes différents qui présentent leur point de vue sur la cause de ces incendies. La réalité est que c’est une combinaison de choses qui incluent les effets du changement climatique.

La brousse australienne est unique et a toujours été intégrée à écosystème où le feu fait partie de son cycle de régénération. Ce qui est examiné maintenant, c’est la conservation des zones de brousse et les exigences de gestion des déchets susceptibles de devenir des combustibles.

Le réchauffement climatique contribue à l’augmentation de l’incidence de conditions plus sèches et plus chaudes qui auraient mérité une attention et des ressources accrues pour mieux se préparer aux saisons des feux de brousse.
Que fait l’Australie pour lutter contre le réchauffement climatique ?

L’Australie examine activement son empreinte carbone et élabore des politiques et des pratiques pour en limiter sa production. L’Australie contribue à 1,3% des émissions mondiales de carbone (4% si vous ajoutez le charbon que nous exportons). Nous avons la plus forte consommation d’énergie renouvelable que tout autre pays au monde.

Vu de France, on a le sentiment que les sauvetages sont dépassés par l’ampleur de la catastrophe. Est-ce la réalité ?

Il ne fait aucun doute qu’un grand pourcentage des incendies brûle de façon incontrôlable. Il existe toutefois des prévisions de conditions météorologiques plus favorables pour aider à maîtriser ces incendies intenses.

L’Australien est philanthrope»

Pensez-vous que le pire est passé ?

Ces derniers jours, il semble y avoir une réduction du nombre d’incendies actifs dans toute l’Australie. Les services d’incendie prévoient que leur intensité et leur fréquence va diminuer. Nous espérons que cela permettra aux pompiers, hommes et femmes, de prendre le contrôle. Il existe toujours un degré élevé d’imprévisibilité, nous ne pouvons donc pas être sûrs que le pire est derrière nous.

Quel est l’état d’esprit des Australiens aujourd’hui ?

Nous sommes une nation forte qui a connu de nombreuses périodes d’adversité. L’Australien est l’une des personnes les plus philanthropiques au monde. Ce que nous vivons a montré que nous sommes tous capables de sacrifier beaucoup de choses pour aider nos concitoyens et cela a eu un effet galvanisant sur le peuple.

Vous attendez-vous à une poussée de solidarité mondiale ?

Cela a attiré et concentré l’attention sur l’Australie à l’échelle mondiale. D’anciens Australiens et de nombreuses célébrités ont montré publiquement leur soutien et ont mené des campagnes pour lever des fonds et des ressources afin d’aider les services d’urgence.

«Les Français ont offert un réconfort» La France a offert son aide. Est-ce quelque chose qui vous émeut ?

L’Australie et la France ont une relation très étroite et puissante, il existe de nombreux exemples à travers l’histoire où des citoyens australiens ont aidé la France en cas de besoin ainsi que la France s’engageant à aider l’Australie sans hésitation. Il est très difficile de savoir quand et comment demander de l’aide, Les Français ont offert un réconfort et un signe de solidarité à un moment où notre nation en avait réellement besoin.

L’Australie peut-elle se remettre d’une telle catastrophe ?

Il est certain que l’Australie se rétablira. Historiquement, nous avons connu des catastrophes plus graves. Ce qui est important, c’est que nous reconnaissions l’exigence de ressources et de moyens de prévention et de gestion des incendies afin de limiter, à l’avenir, l’incidence ou les risques de catastrophes à cette échelle.

Économie

Tourisme dans l’Aude : Le bilan qui fait mal

C’était prévisible, c’est désormais une réalité. Le premier ...
Économie

Les entreprises audoises confrontées aux difficultés de la succession

Afin de pérenniser la situation des entreprises du départeme ...
Économie

L’Aude à l’avant-garde de l’éolien flottant

Longtemps espérée ou dénigrée, l’énergie verte connaît un dé ...
Économie

Leucate accueil du 23 au 27 septembre le B2B KITE SUMMIT

Le B2B Kite Summit est avant tout un plongeon dans le futur, ...