Nos rues ont une histoire : Louis Auguste Blanqui

access_time Publié le 16/08/2023.

Né le 19 pluviôse an 13 de la République, soit le 8 février 1805 à Puget-Théniers dans les Alpes-Maritimes, et mort le 1er janvier 1881 à Paris, Auguste Blanqui est un révolutionnaire socialiste français qui aura marqué son époque.

On trouve une rue portant son nom aussi bien à Carcassonne qu’à Narbonne. Révolutionnaire de la première heure, meneur de tentatives insurrectionnelles, il gagnera le surnom de « l’Enfermé » de part ses longues périodes d’emprisonnement au cours de sa vie.

Issu d’une famille italienne naturalisée française après l’annexion du Comté de Nice à la France en 1792, aux revenus modestes, il s’intéressera très jeune à la politique et aux changements de son époque. Ier Empire, Cent jours de Bonaparte, Restauration, Monarchie de juillet… Autants d’événements qui forgeront le caractère du jeune Auguste Blanqui.

Il deviendra ainsi le champion du républicanisme révolutionnaire au cours de sa vie, d’abord sous le règne de Charles X, de Louis-Philippe Ier puis de Napoléon III. Un courant républicain très minoritaire ce qui ne l’empêche de militer ardemment par ses écrits et ses prises de position affirmés.

La rue Louis Auguste Blanqui à Carcassonne.

Un engagement politique qui le fait prôner la lutte armée, en conviction avec son idéal socialiste, qui l’emmenera à de nombreuses reprises derrière les barreaux. Lors de l’un de ces procès en 1832, ses mots resteront célèbres, ils révèlent les profondes convictions du prévenu :

« Oui, Messieurs, c’est la guerre entre les riches et les pauvres : les riches l’ont voulu ainsi ; ils sont en effet les agresseurs. Seulement ils considèrent comme une action néfaste le fait que les pauvres opposent une résistance. Ils diraient volontiers, en parlant du peuple : cet animal est si féroce qu’il se défend quand il est attaqué. »

Absent lors des événements de la Commune de Paris, ville qu’il a quittée quelques semaines plus tôt après son échec politique d’élection à l’Assemblée Nationale nouvellement constituée en ce 8 février 1871, Auguste Blanqui est arrêté sous ordre d’Adolphe Thiers pour sa participation révolutionnaire.

En 1880, il publiera le journal Ni Dieu ni Maître dont le titre est devenu une référence pour le mouvement anarchiste. Karl Marx considèrera quant à lui Blanqui comme « la tête et le cœur du parti prolétaire en France ». Un an plus tard, à l’âge de 75 ans, il s’éteindra au soir du 1er janvier 1881, des suites d’une congestion cérébrale.

La rue Louis Auguste Blanqui à Narbonne.
Retrouvez tous nos articles sur la culture et les loisirs, ainsi que notre page Facebook.
DR Marathon côté indigo
Culture & loisirs

Narbonne : des idées de sorties en pagaille pour le week-end

Les animations ne manquent pas pour ce week-end des 20 et 21 ...
Culture & loisirs

Carcassonne : l’écrivain Eric Brouet à la rencontre du public dans deux médiathèques

L'auteur installé dans l'Aude vient présenter ses ouvrages a ...
Abbaye de Fontfroide DR
Culture & loisirs

Narbonne : l’abbaye de Fontfroide se met au vert ce week-end

Plus de 50 exposant sont attendus à la désormais traditionne ...
Les élus et organisateurs de l'événements - DR Ville de Narbonne.
Culture & loisirs

Narbonne : les Natur’ailes reviennent pour le week-end de Pentecôte

La nouvelle édition du festival international de cerfs-volan ...