Nathy Garcia-Marmigère lance le Made in Thézan !

access_time Publié le 25/06/2021.

Du bar à tapas jusqu’aux fringues, il n’y a qu’un pas que Nathy Garcia-Marmigère a franchi avec enthousiasme et toujours le vintage en toile de fond.

Installée depuis peu dans les Corbières, elle a mis son village sous les projecteurs en lançant la gamme Made in Thézan. Elle nous en dit plus.

Qu’est-ce que le Made in Thézan ?
Alors, Made in Thézan est une idée et une collection née ici dans les Corbières.

Etes-vous attachée à cette terre des Corbières ?
Je suis arrivée a Thézan en mars 2021 mais je suis tombée amoureuse de ce village et des habitants.

Vous parlez de philosophie à faire vivre. Expliquez-nous !
Le côté pin up et vintage, c’est la féminité, le charme et l’élégance qui manquent aujourd’hui….

Quelle a été la réaction du côté de Thézan ?
J’ai été reçue par monsieur le maire pour lui présenter le projet. Il a adhéré immédiatement et s’est montré ravi de l’étiquette Made in Thézan. Il est fier qu’un femme puisse créer son entreprise sur sa commune. Ce sont ses paroles.

«Revenir aus sources tout simplement»

Vintage attitude, c’est plus qu’un projet qui s’est réalisé, n’est-ce pas ?
Vintage attitude a démarré comme bar-tapas avec un coin fringues à Peyriac de Mer, en 2019. C’était un concept très sympa ( bar-tapas , coin fringues vintage, concert et spectacle ), mais le lieux est vite devenu trop petit. Je me suis installée a Narbonne le 6 mars 2020 pour fermer…
le 14 mars 2020 à cause de la Covid. Avec les réouvertures et les fermetures successives, ça a vite été la catastrophe.
Il en fallait plus pour vous décourager !
Pour m’en sortir, j’ai décidé d’ouvrir une petite boutique avec seulement le coté fringues avant la re fermeture et la poisse ! Début avril, nouvelle tuile, car on me détecte un cancer de la femme. Mais je suis une battante et pendant ma convalescence, j’ai fait le choix de déposer ma propre marque de fringues avec les conseils d’un grand ami. Mickael Pastor et Marina Contardo ont monté pour moi le site parfait, des amis se sont prêté au jeu en me servant de modèles et voilà comment est né le projet.

Les gens aiment tout ce qui est vintage. Comment l’expliquer ?
Les gens le vintage car ils ont besoin de revenir aux sources tout simplement.

Etes-vous quelqu’un de nostalgique ?
Oui, je le suis.

La mode, c’était votre passion depuis longtemps ?
Je suis, à la base, couturière de métier. J’ai confectionné de nombreux costumes pour le carnaval de Venise auquel j’ai participé pendant quatre ans.

«Je n’ai pas le temps d’être malade»

L’ouverture de la boutique en ligne, c’est une étape importante et aussi émouvante ?
L’ouverture du e-commerce était important pour ma convalescence surtout et par rapport à la situation sanitaire. Et puis bosser avec une vue sur les Corbières, je pense que beaucoup de citadins voudraient être à ma place.

C’est la preuve qu’on peut travailler au cœur des Corbières ?
Parfaitement ! On peut travailler dans les Corbières en e-commerce, s’occuper de ses deux ados (modèles chez Vintage aussi), donner le biberon a sa chèvre et s’adonner à sa passion en même temps (la photographie) ! Vous voyez, je n’ai pas le temps d’être malade…

D’autres projets dans les cartons ?
Oui, un projet avec des copains et l’accord de la municipalité : des concerts et spectacles Rock , Blues et Cabaret.
Le site internet : vintage-attitude.fr

Économie

Les marchés des producteurs de pays

L’Aude et son terroir regorgent de produits naturels e ...
Économie

Le Département relance le cumul RSA/salaire pour certains secteurs

Les domaines de l’agriculture et de l’hôtellerie ...
Économie

La nouvelle ligne TGV Montpellier-Perpignan sur de bons rails

La nouvelle ligne à grande vitesse reliant Montpellier à Per ...
Économie

Port-La Nouvelle : les travaux d’extension du port suivent leur cours

Un recours devant le tribunal administratif de Montpellier a ...