Narbonne : l’insertion par le travail avec l’association Soliservice

access_time Publié le 05/04/2022.

Depuis 1987, Soliservice participe à la lutte contre le chômage sur le Narbonnais. Reconnue par l’Etat en tant qu’association intermédiaire, elle est une structure d’insertion par l’activité économique qui depuis 2015 s’est constituée en entreprise solidaire d’utilité sociale.

Avec six salariés permanents, 110 demandeurs d’emplois et 300 clients à administrer au quotidien, on s’ennuie rarement du côté du 9 boulevard Condorcet. Florence Coutant (à gauche sur la photo) est la directrice de l’établissement : « On reçoit en moyenne une cinquantaine d’appels par jour de personnes désireuses de requérir à nos services. Nous les mettons ensuite en relation avec des entreprises afin de leur permettre d’obtenir des débouchés professionnels. Ce sont notamment des prestations de services ponctuelles. »

Bricolage, jardinage, ménage, services à la personne… Autant de secteurs qui peuvent concerner tous types d’emplois (à l’exception des travaux dangereux). « On prend soin des gens à Soliservice, rajoute la directrice. Ce sont des individus pour la plupart peu ou non diplômés en situation régulière, qui ont envie de travailler et d’exercer une activité. »

Leïla Gherabli (à droite sur la photo) est algérienne. Avec son mari, ils sont tout deux installés sur Narbonne et ont bénéficié de Soliservice pour exercer leur activité. « J’ai trouvé chez Soliservice des personnes qui ont su nous accueillir, qui ont eu la patience d’être à notre écoute. C’est difficile de s’intégrer lorsque qu’on ne trouve pas de travail. Nous avons eu cette chance ici auprès de gens formidables qui font énormément pour nous. »

Florence Coutant rebondit : « Et ça se passe très bien aussi pour nos clients puisqu’ils créent des liens avec les gens qui sont amenés à intervenir chez eux. Parfois ce sont des personnes d’un certain âge, qui lorsqu’elles sont habituées à quelqu’un et ont accordé leur confiance, ne veulent pas d’un autre ».

Annick Maillé (au centre sur la photo), comptable au sein de l’entreprise associative, évoque aussi la forte mixité présente chez les nouveaux arrivants, qui proviennent de partout dans le monde. « Ce sont des gens qui peuvent être demandeurs d’asile, parfois réfugiés. Certains sont originaires d’Afrique du Nord, mais aussi de Madagascar, de Géorgie, de Turquie, d’Erythrée, d’Afrique subsaharienne également. »

« Beaucoup de femmes, que l’on va naturellement orienter vers des professions liées au service à la personne. Les métiers d’entretien sont en revanche assez mixtes, entretien de domicile ou de locaux notamment. En revanche les jobs de bricolage ou jardinage sont quasi-exclusivement masculins. »

Conventionné par l’Etat et en partie financé par le Département, Soliservice est une association loi 1901 qui dispose de l’agrément SAP (Service à la personne). Et si vous souhaitez apporter votre aide au sein de l’association comme en conclut Florence Coutant : « Si vous connaissez des gens motivés pour nous aider, n’hésitez pas, il n’y a jamais trop de bras pour se rendre utile. »

Contact : 04 68 41 43 97, 9 Boulevard Condorcet 11100 Narbonne. (Ph. L’Echo).

Économie

CDA : l’industrie audoise a de beaux jours devant elle

Un des fleurons de l’industrie régionale se situe à Na ...
Économie

Narbonnais : des formations gratuites dans le numérique proposées par l’Agglo

Un bilan individualisé est offert aux 100 premières TPE du t ...
Économie

Grand Narbonne : des entreprises mises en valeur dans les pépinières pour Noël

À l’occasion du marché de Noël organisé par la ville de Narb ...
Économie

Occitanie : un appel à projet pour financer une entreprise « sociale »

Créez une entreprise en phase avec des valeurs sociales et s ...