Narbonne : levée de rideau du 40e festival de théâtre amateur le 27 juin

access_time Publié le 12/06/2024.

Du 27 juin au 6 juillet, Narbonne accueillera la 40e édition du Festival national de théâtre amateur (FNTA). Cet événement annuel se déroulera dans la cour de la Madeleine, au cœur du Palais des Archevêques.

Le festival, organisé par le Théâtre des quatre-saisons de la maison des jeunes et de la culture de Narbonne, propose dix représentations gratuites du jeudi 27 juin au samedi 6 juillet 2024, à 21 h 45 (ouverture des portes à 21 h) dans le Palais des Archevêques .

Une pluralité de styles théâtraux, allant des comédies burlesques aux drames historiques, en passant par des créations poétiques et musicales, sera présentée. Les troupes viennent de toute la France.

Par ici le programme !

Le festival débutera jeudi 27 juin avec la pièce « Retours à l’envoyeur » du Théâtre des quatre-saisons (1h20). L’histoire de Béquille, un facteur passionné par son métier, qui lit discrètement les lettres avant de les distribuer à leurs destinataires. Il décide ensuite de les partager, sur la scène d’un théâtre, en présence de leurs auteurs. Cependant, au fil de sa lecture, d’étranges correspondances apparaissent, semblant issues de son imagination. Et si ces histoires ne relevaient que de son imagination ?

La troupe du Théâtre des quatre-saisons dans « Retour à l’envoyeur » © DR.

La réservation est obligatoire pour cette pièce à partir du 13 juin sur la billetterie en ligne (ici).

Farce sociale et comédie musicale

Le samedi 29 juin, la compagnie des Envies polymorphes interprètera la farce sociale « On ne paie pas ! On ne paie pas ! » de Dario Fo et Franca Rame. Initialement rédigée en 1974, dans le contexte des luttes ouvrières à Milan, cette satire politique a été revisitée en 2008, à l’heure de la crise des subprimes. À travers cette farce sociale maniant l’humour et la déraison, les dramaturges Dario Fo et Franca Rame se posent en porte-parole des classes modestes, incarnant de véritables « jongleurs du peuple ».

Autre ambiance avec « Lost 80« , une comédie de Laurent Brethome, présentée par la compagnie Ecarquille Théâtre le dimanche 30 juin (1h10). Cette pièce musicale met en scène des patients d’un hôpital psychiatrique qui se retrouvent bloqués dans les années 80 et ne peuvent s’exprimer que par des extraits de musiques de cette époque-là.

Voyage en absurdie

La pièce « Direction Critorium » sera, quant à elle, présentée le lundi 1er juillet (1h10) par le Théâtre du Travers. Cette comédie de Guy Foissy met en avant trois femmes attendant un bus direction « Critorium », un espace capitonné dans lequel elles pourront enfin crier. Cependant, le bus n’arrive toujours pas et la tension monte. Cette pièce questionne la place de l’individu dans le cadre d’une société dystopique qui génère une « folie collective » incarnée par le cri.

Le mardi 2 juillet, « Le cimetière des éléphants« , comédie dramatique signée Jean-Paul Daumas, sera jouée par la troupe du Théâtre de l’Hémione (1h20). Dans un cadre balnéaire, un hôtel figé dans le temps, où les pendules ont perdu leur balancier. C’est là que quatre femmes vivent, prisonnières de ce lieu, attendant désespérément un beau temps improbable. Leur quotidien est bouleversé par l’arrivée d’une nouvelle venue, déclenchant des bouleversements au sein du groupe et les conduisant vers une inexorable « fin de saison »…

D’autres pièces telles que « 1970 » d’Adélaïde Carolus (3 juillet/1h20), « Mon ami Roger » de Philippe Avron (4 juillet/1h10), « 5e étage » de Natacha Astuto (5 juillet/1h25) et « Si tu me payes un verre » de Gérard Levoyer (6 juillet/1h20) seront présentées dans le cadre de ce festival.

Des rencontres et des échanges avec les artistes

Au-delà des représentations, le FNTA encourage les échanges entre le public et les artistes. Après chaque spectacle, les spectateurs seront invités à rencontrer les comédiens, metteurs en scène et auteurs. De plus, des discussions et conférences seront organisées, notamment avec des auteurs comme Jean-Paul Alègre et Guy Foissy.

Les spectacles se déroulent en plein air, avec une ouverture des portes à 21 h. L’accès est libre et gratuit, mais le nombre de places limité, sauf pour la soirée d’ouverture pour laquelle une réservation est obligatoire. Les animaux ne sont pas admis sur le site du festival pour des raisons de sécurité.

Plus d’infos sur le site dédié au festival ici.

Photo principale : « Lost 80 », une comédie de Laurent Brethome, présentée par la compagnie Ecarquille Théâtre © DR.

Pixvae © Bertrand Gaudillère.
Culture & loisirs

Grand Narbonne : le festival La Tempora poursuit sa route musicale

Le festival itinérant et gratuit consacré aux musiques du mo ...
Hutte à Réjo dans l'Aude © DR.
Culture & loisirs

Belvianes-et-Cavirac : “Un terrain de jeu idéal pour le kayak”

Régis Casteran et Marielle Anstett ont ouvert une base de pr ...
L'abbaye de Fontfroide depuis son cloître © Cyril Durand.
Culture & loisirs

L’abbaye de Fontfroide, un monument du Moyen-Âge dans le coup

L’abbaye, fondée en 1093, a su passer les époques et vivre a ...
Patrouille-de-France-2©ht-770x430
Culture & loisirs

Grand Narbonne : des sorties en pagaille pour le week-end des 20 et 21 juillet

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, tout e ...