Narbonne : la chapelle Saint-Martial accueille une exposition sur Jean Guilaine

access_time Publié le 12/10/2022.

Jean Guilaine, archéologue, est mis en lumière par les Archives départementales ainsi que son travail sur les périodes de la Préhistoire et de la Protohistoire.

A la chapelle Saint-Martial du Palais des Archevêques, une nouvelle exposition gratuite se tient du 8 octobre au 8 janvier 2023. Il s’agit de « Jean Guilaine, archéologue de la Protohistoire – Des pays d’Aude à la Méditerranée » : une exposition réalisée par les Archives départementales, qui met à l’honneur cet archéologue, ainsi que les périodes de la Préhistoire et de la Protohistoire dans l’Aude.

Durant plusieurs décennies, Jean Guilaine a mis en lumière la variété et la richesse des sites préhistoriques de notre région, tout en leur créant des parallèles avec les civilisations de la Méditerranée, durant la même période. Une exposition donne un écho particulier à la collection déjà présentée dans le Tinal, parcours permanent des salles de la Préhistoire et Protohistoire dans l’Aude du Palais Vieux, aujourd’hui en cours de restructuration.

Un contenu d’une richesse rare

Dans la chapelle St-Martial, une quinzaine de panneaux des Archives départementales évoquent tour à tour la naissance et l’évolution de l’archéologie en tant que discipline scientifique et ses composantes : fouilles de terrain, travail de laboratoire, publications (ph. Ville Narbonne).

Est ainsi présentée une chronologie explicative sur les différentes périodes de la Protohistoire et leurs dénominations, de la période néolithique – la plus ancienne – , jusqu’à l’Âge du Fer, en passant par l’Âge du Bronze. La biographie et l’œuvre de l’archéologue, ainsi que les sites majeurs de l’Aude et de la Méditerranée qui ont fait l’objet de ses recherches, y sont également dévoilés.

Dans le cadre du Service éducatif patrimoine et musées de la Ville d’art et d’histoire, l’équipe des guides-conférenciers est mobilisée pour l’accueil des classes au cours d’une visite thématique qui permettra aux scolaires de découvrir l’exposition et les nombreux objets présentés dans le Tinal.

A cet effet, des reproductions d’objets conçues par la société « Arkéo Fabrik » basée à Exoudun (79) seront présentées au centre de l’exposition. L’objectif est de rappeler que tout le travail accompli par Jean Guilaine et ses pairs n’a de sens véritable que si les générations futures s’approprient la discipline et prennent conscience que cet héritage commun a posé les bases de notre civilisation et de nos sociétés.

Culture & loisirs

Le Festival de Carcassonne annonce ses premières têtes d’affiche !

L’été 2023 s’annonce déjà beau du côté de Carcas ...
Culture & loisirs

Le Bricobus débarque à Pépieux pour une journée axée sur la rénovation énergétique

Le Bricobus des Compagnons Bâtisseurs sera présent à Pépieux ...
Culture & loisirs

Nos rues ont une histoire : Jules Sauzède

Une rue porte son nom à Carcassonne où il est naît et dont i ...
Culture & loisirs

L’Auberge du Vieux Puits classée (encore) parmi les meilleurs restaurants du monde

Le prestigieux guide Gault&Millau France vient d’a ...