Narbonnais : Quentin Estrade veut faire de la Santé un axe majeur de sa campagne

access_time Publié le 04/05/2022.

Le candidat Estrade aux prochaines législatives, en présence de son directeur de campagne Vincent Tresene, est revenu le temps d’un point-presse sur ses projets en matière de Santé pour le département.

Il sera candidat dans la deuxième circonscription de l’Aude. Le cardiologue en formation, qui fêtait ses 26 ans le jour même, a profité d’un point-presse au bar O’brians à Narbonne pour présenter ses arguments en matière de santé globale.

« Nous sommes partis d’un simple constat », commence Estrade : « en Suède, l’espérance de vie en bonne santé est de dix ans supérieure à celle de la France. Nous voulons vous en offrir dix de plus, c’est donc le cœur de ma candidature. »

Pénurie de dermatologues, mortalité infantile qui augmente

Pour cela, le candidat de centre-droit souhaite améliorer l’offre de soins sur la Narbonnaise, en contribuant à la réalisation d’un pôle de compétence qui mettrait en relation hôpital, médecine libérale, l’hôpital privé de l’Agglo, les paramédicaux et autres professionnels de soin.

« Il faudra notamment renforcer le service de maternité, on assiste pour la première fois depuis de nombreuses décennies à une hausse de la mortalité infantile en France. On doit permettre aux Audoises d’accoucher dans les meilleures conditions possibles. »

Il poursuit : « En parallèle, nous devons lutter contre les déserts médicaux. Il n’y a plus de dermatologues sur Narbonne. Nous souhaitons que tout un chacun soit à quinze minutes d’un médecin. Pour cela, nous souhaitons relancer la notion de médecin-entrepreneur ».

Parmi les autres combats du candidat : le développement d’établissements médicaux-sociaux pour les personnes en situation de handicap, en facilitant l’accès notamment à l’AAH (allocation aux adultes handicapés) mais encore, le maintien des personnes âgées à domicile en soutenant les aidants dans leur rôle.

Le sport : meilleur allié pour la santé

Vincent Tresene, préparateur et coach sportif mais aussi directeur de campagne de Quentin Estrade, évoquait à son tour le rôle primordial du sport au sein de leur programme. « Notre société marche sur la tête, la TVA pour McDonald est fixée à 5,5%, alors que pour les salles de sports, elle est fixée à 20%. Or les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer. »

« Nous souhaitons valoriser les associations sportives et culturelles et leur faciliter l’accès aux établissements scolaires, pour que les villes et villages de l’Aude puissent accéder au label ‘ville active et sportive’, en faisant de la circonscription celle du bien-vivre. »

Quentin Estrade reprend : « à titre personnel, je me suis engagé à reverser l’intégralité de mon salaire en tant que cardiologue en formation sur l’ensemble de mon mandat si je suis élu (environ 60 000€ au total, ndlr). Je suis opposé au cumul des revenus, il me semblait important de passer à l’acte. »

Derniers points abordés : l’alimentation et l’écologie. « On estime chaque année en France, qu’un individu ingère l’équivalent d’une carte bleue de plastique. Nous souhaitons ainsi diminuer le poids des normes pour qu’aussi bien les cantines que les restaurateurs puissent accéder à des produits frais, locaux et de saison ».

« La valorisation de nos agriculteurs est également fondamentale, on traite beaucoup moins les cultures chez nous que dans d’autres régions, nous sommes convaincus que notre idée de fête de l’écologie pourrait être riche d’enseignement et de reconnaissance. »

Actualités

Carcassonne : les incivilités ont coûté 1,5 million d’euros à la collectivité en 2021

Il y a de quoi en effet grincer des dents. La Ville de Carca ...
Actualités

Ukraine : plus d’une vingtaine de civils tués à Odessa dans un bombardement

La guerre apporte toujours avec elle son lot de tragédies. L ...
Actualités

Les loups de retour dans la Montagne Noire ?

A Labastide-Espaibarenque au nord de Carcassonne, l’él ...
Actualités

Kodac, une boule d’énergie à apprivoiser

Dans notre rubrique consacré à nos amis les animaux, nous fa ...