Mehdy est passé du rêve à la réalité

access_time Publié le 24/09/2021.

Ancien élève au lycée Docteur Lacroix à Narbonne, Mehdy Benamara est un passionné de foot US. Aujourd’hui, après en avoir rêvé tout éveillé, il pratique son sport favori au Canada. Il nous raconte sa petite histoire.

Peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Mehdy Benamara, je viens d’avoir 20 ans, j’ai étudié au Lycée Docteur Lacroix à Narbonne puis ensuite j’ai obtenu mon DUT Gestion Logistique et Transport a l’IUT de Perpignan. Et maintenant je me retrouve au Canada.

De quand date ta passion pour le foot US ?

A vrai dire, j’ai toujours aimé cela. Dès que je tombais sur une vidéo de foot US j’étais fasciné, puis il y a trois ou quatre ans environ, j’ai eu l’occasion de participer à un match amical avec les Grizzlys Catalans, donc j’ai profité de l’occasion pour tester ce sport.

« Dans ce sport, j’aime l’esprit de famille »

A Narbonne, as-tu joué au Foot US ou as-tu joué dans un autre club ?

Au début, je m’entraînais à Narbonne avec des amis et certains coachs qui sont de Narbonne, mais pour pouvoir faire des matchs, j’ai dû rejoindre les Grizzlys Catalans à Perpignan. Cependant, il me semble qu’il est possible maintenant de s’entraîner sérieusement à Narbonne donc j’en profite : si cela intéresse certaines personnes qu’elles n’hésitent pas à me demander des informations et c’est avec plaisir que les aiderai.

Qu’est-ce qui te plaît dans le foot US ?

L’esprit de famille, la compétition et le côté très technique du jeu.

A quel poste évolues-tu ?

Je suis cornerback. Pour faire simple et pour ceux qui ne connaissent rien au foot US, je défends sur les receveurs de passe.

« Je n’ai pas hésité une seule seconde »

Comment t’es-tu retrouvé au Canada ?

Cela a toujours été un objectif. Avec mon meilleur ami, dès le premier jour où l’on a commencé à jouer ensemble, on rêvait déjà d’aller jouer au Canada. On sait que c’est une bonne expérience et qu’on y ressort meilleur joueur qu’on ne pouvait l’être en arrivant. Trois ans plus tard, on se retrouve tout les deux au Canada et dans la même équipe !

Etait-ce vraiment une volonté de ta part de vivre une telle expérience ?

Oui clairement, d’autant plus que je n’entendais que des retours positifs des autres joueurs qui ont vécu cette expérience avant moi. Donc dès que j’ai eu l’opportunité, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Pour quel club joues-tu au Canada ?

Ici au Canada, on ne joue pas vraiment pour un club. On joue pour son établissement scolaire car, avant d’être athlète, on se doit d’être étudiant, et donc je joue pour le Cégep de Drummondville.

« Jouer par la suite pour une université »

L’adaptation sportive et culturelle a-t-elle été évidente ?

Je n’ai pas eu de grandes difficultés à m’adapter. Je savais à quoi m’attendre et c’est clairement un mode de vie que j’aime. Cependant, il faut être prêt car, effectivement, c’est bien différent de ce que l’on connaît en France.

Comptes-tu – ou espères-tu – rester un bon moment au Canada ?

Oui, c’est un pays qui me plaît en dehors de simplement vouloir y rester pour le football. Mais mon premier objectif est de rester ici pour jouer par la suite pour une université.

Quelles sont tes autres passions ?

J’ai un peu mal à répondre à cette question, car désormais ma vie est vraiment rythmée par le football. J’ai sacrifié beaucoup de mon temps libre, où j’aurais pu sortir m’amuser avec des amis ou rester jouer à la console, pour aller m’entraîner afin d’atteindre mes objectifs. Mais sinon j’aime bien pêcher avec mes amis ou aller faire un foot au stade.

Le Narbonnais Joseph Salas bat le record mondial de burpees en 12 h, samedi 11 mai 2024 © DR.
Sport

Le Narbonnais Joseph Salas bat le record du monde de burpees

Le jeune sportif de 24 ans vient d'inscrire son nom dans le ...
Sport

Narbonne : Jo Gonzalez, boxeur aux poings d’argent

A Narbonne, l’ancien boxeur Jo Gonzalez, médaillé d’argent a ...
Conférence de presse pour la passage de la flamme olympique dans l'Aude, mardi 9 mai à l:a préfecture de Carcassonne © Cyril Durand
Actualités

Aude : le département dans les starting-blocks pour accueillir la flamme olympique

Alors que le flamme arrive à Marseille ce mercredi 8 mai, l' ...
Spartan France - édition 2024 Carcassonne
Sport

Carcassonne : la Spartan race réunit 4 000 gladiateurs au lac de Cavayère

La course d'obstacles dantesque a rempli son contrat pour s ...