Lumière sur : Oré, artiste narbonnaise qui sort son nouvel EP

access_time Publié le 21/03/2023.

lumière sur l'artiste narbonnaise Orē

Cette semaine, lumière sur l’artiste narbonnaise Oré. En pleine préparation de son nouvel EP qui sortira le 31 mars prochain, l’artiste « presque » née à Narbonne, revient avec nous sur son parcours qui l’a conduite jusqu’à la capitale.

Oré, dites-nous en plus sur vous.

Alors je suis née à Metz, mais je suis arrivée sur Narbonne dès l’âge d’un an. J’ai suivi des études en audiovisuel au lycée Diderot. En parallèle, j’étudiais le piano jazz au conservatoire, toujours à Narbonne. Par la suite, je suis partie à Toulouse étudier les métiers du son.

Étant également passionnée de cinéma, je ne m’étais pas encore décidée. Puis finalement, je suis partie sur Paris. J’ai fait comme tout le monde, à savoir trouver un travail en parallèle pour essayer de vivre de ma passion.

Comment décririez-vous votre style musical ?

C’est de la chanson pop francophone. Je joue notamment du piano et du ukulélé pour m’accompagner.

Êtes-vous issue d’une famille de musiciens ? Vous ont-ils toujours soutenu dans votre démarche ?

C’est vrai que quand on annonce à sa famille, à 18 ans, vouloir tenter sa chance à Paris, ça peut rebuter. Mais mes parents m’ont toujours soutenu à partir du moment où je parvenais à subvenir à mes propres besoins. À m’assumer financièrement.

L’arrivée sur Paris a été plutôt difficile au début. L’environnement change complètement, on a un peu l’impression d’étouffer quand on arrive. Mais avec le temps, on s’y fait. Puis la vie culturelle parisienne est très riche. Aujourd’hui, je vis à Montreuil, il y a un peu plus d’espace !

lumière sur l'artiste narbonnaise Orē

Quelles sont vos influences ou sources d’inspiration ? Qu’est-ce que vous écoutez en ce moment ?

J’ai des influences transmises un peu par mes parents. Mon père, ce sont les Pink Floyd, Neil Young, Led Zeppelin… Ma mère c’est davantage la chanson française, dans des styles très divers Eddy Mitchel, IAM, Nougaro, MC Solaar…

Ce que moi j’écoute en ce moment ? C’est du Aldous Harding, une artiste néo-zélandaise. J’adore ce style folk. J’écoute aussi pas mal FIP, une radio publique de Radio France qui met en valeur les artistes émergents. Cela permet de faire de belles découvertes.

Que diriez-vous à quelqu’un qui voudrait se lancer dans la musique aujourd’hui ?

Je lui dirais surtout de ne pas mourir avec des regrets. Tout dépendra par la suite de votre degré d’investissement et de passion pour ce métier. Car c’est un métier. En France, les artistes sont plutôt bien soutenus.

Il faut se battre au quotidien, rien n’est jamais acquis. Il y a de grandes chances que ce soit difficile au début, ça l’a été pour moi. Maintenant, il faut y croire et forcer le destin, en faisant des rencontres qui pourraient s’avérer déterminantes et en prenant des contacts par exemple. Il faut aussi savoir bien s’entourer.

Quels sont vos futurs projets ? Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Donc je sors un EP de huit titres le 31 mars, intitulé « Le spectacle ». Il sera disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. L’idéal pour moi serait d’aboutir à la sortie d’un album complet, pour passer à la vitesse supérieure.

Les clips ont pour certains été réalisés par des amis rencontrés lors de mes études. Ils sont disponibles sur mes réseaux. Je suis toujours restée attachée à ma région. En termes de souhait, je rêverais de pouvoir participer un jour aux Déferlantes à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) !

lumière sur l'artiste narbonnaise Orē

Retrouvez tous nos articles sur la culture et les loisirs.

Illustration © DR
Culture & loisirs

Narbonne : un marché gourmand italien s’installe sur le parvis André-Malraux

Les stands sont ouverts tous les jours, de 10 h à 20 h, jusq ...
Musée Narbo Via © Cyril Durand.
Culture & loisirs

Narbonne : une Nuit au musée avec Narbo Via

Les trois sites regroupés sous l'étiquette Narbo Via ouvrent ...
Les Rues en fête de Fleury d'Aude © Côte indigo.
Culture & loisirs

Grand Narbonne : des sorties en pagaille pour le week-end de la Pentecôte

Ni les activités, ni les animations ne manquent pour ce long ...
Musée des Beaux-Arts de Carcassonne © Cyril Durand.
Culture & loisirs

Carcassonne : une nuit monstre au musée des Beaux-Arts

Le musée ouvre ses portes de 18 h à minuit, ce samedi 18 mai ...