Lumière sur : Frédérique Pastor, Kolibry

access_time Publié le 29/10/2021.

Rencontre avec Frédérique Pastor fondatrice de la société Kolibry, spécialiste dans la fabrication de produits alimentaires secs et déshydratés.

Fiche technique :

Nom / prénom, âge :
Pastor Frédérique, 48 ans.

Entreprise, secteur d’activité :
Kolibry, fabrication et conditionnement de produits alimentaires secs et déshydratés, épices 100 % naturelles, fruits secs sans OGM, kit cocktail, valisette apéritif.

Pouvez-vous nous résumer votre parcours professionnel ?

J’ai vécu deux ans en Nouvelle-Calédonie, j’exerçais dans l’agriculture après mon BTS agricole. J’ai plusieurs années d’expériences professionnelles dans la grande distribution comme chef de rayon en produits secs et liquides mais aussi dans la restauration.

Je me suis toujours passionnée pour les produits agroalimentaires et épices ainsi que le graphisme. A travers mon entreprise, je peux associer ses deux passions.

Être chef d’entreprise aujourd’hui, qu’est-ce que ça représente ?

Cela demande beaucoup d’énergie, de disponibilité et d’optimisme. C’est parfois très difficile de gérer seule car il faut être partout, tout assumer et malgré tout rester disponible pour son entourage.

L’actualité nous oblige à nous adapter sans cesse sans parfois avoir de visibilité claire et précise sur l’avenir. A contrario, l’entrepreneuriat offre la liberté de création, génère de belles rencontres, une montée en compétences et de l’adrénaline.

La Covid 19 a-t-elle eu un impact sur votre activité ?

Depuis 2020, j’apprends à vivre au jour le jour en fonction de l’actualité en gardant la motivation et l’énergie nécessaires pour poursuivre mon activité. Les nombreuses aides gouvernementales, régionales, locales, la fidélité de mes clients et l’accompagnement de ma comptable et de la pépinière d’entreprises Eole m’ont permis de pouvoir tenir le temps de la reprise.

J’ai profité des baisses d’activité pour travailler sur des nouveaux produits tels que des « kits cocktails », prospecter de nouveaux clients, contacter de nouveaux fournisseurs et travailler la gestion de mon entreprise.

La saison estivale a été plutôt positive et je travaille depuis la rentrée sur une nouvelle gamme de pop-corn avec des saveurs originales qui seront bientôt en vente. Depuis la rentrée, je suis confrontée aux problèmes d’approvisionnement en articles de conditionnement et matières premières.

Un conseil à donner à un jeune entrepreneur ?

Avoir un bon moral me semble essentiel et surtout être accompagnée pour la création et le développement de son entreprise. Bien sélectionner ses partenaires (comptable, établissement financier, assureur, fournisseur, etc…).

J’ai la chance d’avoir été sélectionnée pour intégrer une pépinière d’entreprise Eole qui m’a permis d’avoir un suivi très régulier, partager mes inquiétudes et mes victoires, être en relation avec les autres entrepreneurs.

Quels sont vos projets/perspectives à moyen/long terme ?

Pour les fêtes, je vais proposer ma nouvelle gamme de pop-corn   « POP’K » 100% naturel aux saveurs originales : cannelle – chocolat blanc/fraise – duo de chanvre – vinaigre de Codina/poivre du Népal.

Je compte également ouvrir le site marchand d’ici la mi-novembre, puis proposer mes produits dans des nouveaux points de vente. En attendant, mes produits sont disponibles sur les réseaux, notamment Facebook et Instagram.

Économie

Aude : 68 millions d’euros investis dans la Santé

Des investissements conséquents pour rétablir les finances d ...
Économie

Découvrir les groupements d’employeurs avec la GE Week

Du 6 au 10 décembre, la GE Week permet d’en apprendre ...
Économie

Jérôme Villaret, Pépites du Sud : « il faut répondre aux nouvelles aspirations des touristes »

Ancien délégué général du CIVL, Jérôme Villaret en connaît u ...
Économie

CCI de l’Aude : « cinq jours pour entreprendre »

Du 29 novembre au 3 décembre inclus*, ce seront cinq jours p ...