Lumière sur : Aurélien Leroy, Concept Evasion

access_time Publié le 24/12/2021.

Cette semaine, le portrait est consacré à Aurélien Leroy, ancien militaire créateur de sa société coopérative et participative Concept Evasion, spécialisée dans les technologies immersives.

Fiche technique :

Nom / prénom, âge :
Leroy Aurélien, 36 ans.

Entreprise, secteur d’activité :
Concept Evasion, service de mise à disposition de technologies immersives.

Cette société coopérative et participative (SCOP) a été fondée en novembre 2019. Elle siège sur Narbonne à la pépinière d’entreprise Innoveum où elle y trouve un accompagnement pour les trois prochaines années.

Concept Evasion est une société qui s’adresse aux professionnels dans le secteur touristique et médico-social. Spécialisée dans les technologies immersives, elle propose des solutions en vue de répondre à des enjeux sociaux.

Pouvez-vous résumer votre parcours professionnel ?

A la sortie de l’école, je me suis engagé dans l’Armée de terre. Commençant en tant qu’aide-mécano, les formations internes au sein de l’institution m’ont permis d’évoluer vers des postes à responsabilités. Vite enthousiasmé par la haute technologie, je suis promu technicien sur système électromagnétique et passe ma dernière année sur la maintenance aéronautique.

Ce domaine devient une révélation et fin 2010, je m’oriente en tant que chef d’équipe drone dans le renseignement d’origine image. C’est en mai 2012, après un an de formation, que je suis promu à la tête d’une équipe opérationnelle. Ensemble nous élaborons des procédures opérationnelles englobant l’aspect administratif, technique et stratégique avec l’emploi de drone.

Devant le panel de possibilité qu’offre ce type de matériel, je m’investis dans le développement de nouveau drone pour mon utilisation personnelle. Convaincu de son utilité dans la vie quotidienne, en 2014, je décide de quitter l’armée pour ouvrir une entreprise.

Avez-vous rencontré des difficultés dans votre parcours de porteur de projet ?

Oui, pour nous la difficulté a été de trouver les bons interlocuteurs, transportant notre idée avec nous, nous ne savions pas réellement à qui la présenter pour nous aider à la transformer en projet. Cela a pris 1 an, mais finalement une fois que nous avons eu les bonnes informations nous avons été accompagnés par les structures compétentes et engagées pour emmener à la finalité. La création du projet.

Avez-vous bénéficié d’aide ou de soutien pour mener à bien votre projet ?

Oui, comme dit au-dessus nous avons eu de l’aide de la part de structure d’accompagnement (La Région, Alter’Incub…) et encore aujourd’hui nous sommes accompagnés quotidiennement au pilotage de l’entreprise avec la pépinière Innovéum dans laquelle nous avons notre bureau.

Pouvez-vous nous parler de votre activité ?

Concept Evasion accompagne les professionnels du secteur touristique dans la création de contenu audiovisuel, la conception et le déploiement d’expériences immersives. Nous imaginons et concevons des voyages interactifs et sensoriels afin d’optimiser l’accessibilité physique à des lieux touristiques et culturels, tout en démocratisant l’exploitation de la réalité virtuelle grâce à nos solutions logicielles.

Notre intention est de déployer des solutions numériques permettant d’optimiser l’accessibilité culturelle et physique des lieux touristiques, démocratiser l’exploitation de la réalité virtuelle grâce à nos solutions logicielles. Pour résumer, faire vivre des aventures qui éveillent les sens.

Comment vivez-vous votre nouveau statut de chef d’entreprise ?

C’est un poste à responsabilité qui emmène à sortir quotidiennement de sa zone de confort ce qui est à la fois stimulant et parfois déstabilisant. 

Auriez-vous des conseils à donner à un jeune entrepreneur ?

Je dirais qu’il faut se faire confiance, tout en se remettant en question quotidiennement parce que finalement rien n’est jamais réellement acquis et il faut aussi savoir prendre du temps pour soi. Mais surtout ne pas perdre de vue que c’est une aventure humaine avant tout.

Quels sont vos projets/perspectives à moyen/long terme ?

À moyen terme, après la clôture de notre programme de Recherche et Développement, nous nous projetons directement dans la phase de commercialisation.

Pour cela en collaboration les fonds européens nous menons une action « Histoire d’Aude » qui vise à étudier les effets de nos solutions sur un territoire. À long terme, nous espérons-nous déployer sur la Région Occitanie.

Économie

Fontjoncouse : le domaine des Deux Clés s’est fait un nom

Gaëlle et Florian sont les heureux passionnés de vin proprié ...
Économie

Lumière sur : Margaux Delhomme, Culo

Cette semaine, c’est le portrait de Margaux Delhomme q ...
Économie

Covid-19 : le CNGTC dresse le bilan économique du 3e trimestre 2021

Le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce ...
Économie

Castelnaudary : Arterris investit 13 millions d’euros

La coopérative Arterris, dont le siège est basé à Castelnaud ...