Lumière sur : Arnaud Debyttere, au temps de mon enfance

access_time Publié le 29/04/2022.

Arnaud Debyttere est à la tête de sa boutique basée à Lézignan-Corbières. Un commerce où règne nostalgie et objets anciens témoins d’une époque chère au cœur du propriétaire.

Fiche technique :

Nom / prénom, âge :
Debyttere Arnaud, 61 ans.
Entreprise /secteur d’activités : Au temps de mon enfance

Pouvez-vous résumer votre parcours professionnel ?

J’ai commencé  à travailler très jeune dès l’âge de 14 ans et je me suis orienté rapidement vers le commerce ou je vendais sur les concerts des articles à l’effigie de groupes de musiques. Je vendais également dans les foires et braderies des objets en fibre de verre. J’ai le goût du commerce depuis toujours.

J’ai continué en tant que commerçant ambulant et suite au COVID, j’ai souhaité m’installer dans une boutique dans la ville ou je réside depuis 11 ans, au cœur de Lézignan-Corbières.

Avez-vous rencontré des difficultés dans votre parcours de porteur de projet ?

Un démarrage très lent et difficile même si ça va clairement mieux aujourd’hui.

Avez-vous bénéficié d’aide ou de soutien pour mener à bien votre projet ?

Avoir ma boutique est un rêve que je pensais jusqu’ici inaccessible. J’ai arrêté mon activité en 2020 suite à la crise sanitaire qui a engendré un arrêt brutal des festivals et concentrations. De plus, les kilomètres et les conditions d’hébergement dans ces manifestations ne me correspondaient plus.

Je me suis recentré sur les vides greniers et me suis vite rendu compte que la clientèle ne répondait pas à mes produits. Je continue tout de même à acheter des objets dans ces lieux. Malgré la crainte d’un loyer, avoir une boutique me permettrait de présenter mes objets, d’avoir un atelier et de me faire connaitre localement. J’ai déjà du stock qui ne demande qu’à être écoulé.

La BGE dans le cadre de l’action Commerc’En Ville. Commerc’En Ville est un dispositif innovant piloté par la BGE Languedoc Catalogne en collaboration avec L’Etat, la Ville de Lézignan-Corbières et la Région Occitanie pour faciliter l’implantation des commerces et la redynamisation du centre-ville.

Cette action vise à mettre à disposition une cellule commerciale à loyer modéré ainsi que l’appui d’experts : aide à l’agencement du commerce,mise en place d’outils e-commerce et recherche de financement. J’ai également déposé une demande d’aide auprès de la ville de Lézignan-Corbières.

Pouvez-vous nous parler de votre activité ?

Je vends des objets anciens, petits mobiliers que je restaure et transforme : commode en pupitre, malle en petit bar, pupitre en meuble de collection d’arme… Je propose également la vente de vêtements de l’armée d’occasion : veste, pantalon…

Je suis implantée au centre-ville de Lézignan-Corbières dans une petite boutique qui s’appelle  « Au temps de mon enfance ». J’ai voulu cette boutique chaleureuse et la présentation des produits est comme à la maison.

Comment vivez-vous votre statut de chef d’entreprise ?

Je suis très satisfait de mon statut d’indépendant. Avoir une boutique est un rêve mais j’aspire à bien vivre de mon activité, ce qui est difficile à ce jour. Je suis plein d’espoir et me donne les moyens d’y arriver.

Quels sont vos projets/perspectives à moyen/long terme ?

Je n’envisage pas de prendre ma retraite à ce jour. Je n’ai pas envie de me reposer mais de continuer le plus possible à être actif tout en m’assurant que les conditions de travail me correspondent.

Économie

Gruissan : l’inauguration du nouveau Camping Paradis

En présence notamment du maire Didier Codorniou, d’Oli ...
Économie

Lumière sur : Murielle Hamon, La Mue Créations

Murielle Hamon est la dirigeante de sa société La Mue Créati ...
Économie

Narbonne : « Objectif Emploi » dans le quartier de Razimbaud

Ce mardi 24 mai aura lieu un événement organisé par le Grand ...
Économie

Lumière sur : Eve Dubois-Sobral, CitéConnect

Eve Dubois-Sobral, présidente de la société CitéConnect, œuv ...