L’Orchestre d’Harmonie de Narbonne célèbre ses 25 ans avec un disque

access_time Publié le 07/03/2022.

A Narbonne, on connaît la musique. Dans tous les sens du terme. Ville de grandes traditions musicales, son Orchestre harmonique fête aujourd’hui ses 25 ans, en sortant son quatrième disque qui aura pour thème les musiques viennoises.

A l’occasion de l’enregistrement de leur quatrième opus, au sein du Théâtre + Cinéma Scène nationale Grand Narbonne, Laurence Fraisse et Bertrand Bayle, respectivement chef d’orchestre de l’Harmonie de Narbonne et directeur du Conservatoire, célébraient un bien bel anniversaire.

Un quart de siècle pour une institution chère au cœur des Narbonnais, qui a su faire perdurer la tradition musicale classique. « Cela fera 25 ans cette année, témoignait Bertrand Bayle, ça s’appelait l’Harmonie narbonnaise à l’époque, elle fut créée en 1997. On avait tous à cœur de sortir un quatrième album, le dernier datait de 2017. »

Un disque qui aura pour thème les musiques viennoises et qui s’intitulera : « Un bal à Vienne ». Un travail titanesque avec des journées marathon, pour les 56 membres de l’Orchestre d’Harmonie. « 90% de l’Orchestre est constitué d’amateurs, poursuivait Bertrand Bayle, la création d’un album, avec les concerts, c’est une expérience unique et c’est ce qui les fera le plus progresser. »

« Ces dernières années ont été assez difficiles par rapport à la crise sanitaire, même si nous parvenions toujours à travailler ensemble, malgré les confinements. Pour l’enregistrement, nous tournons aujourd’hui à trois services de trois heures par jour, pendant trois jours. C’est du sport, vous pouvez l’imaginer ! »

Un album qui devrait sortir à l’occasion du concert de l’Orchestre d’Harmonie de Narbonne, prévu le 25 juin prochain à l’Arena. Représentation qui devait avoir lieu à l’occasion du Nouvel An, mais qui avait dû être reportée pour raison sanitaire.

Un album qui rend hommage à la culture autrichienne

Un disque qui sera donc consacré aux musiques viennoises des compositeurs emblématiques de la deuxième moitié du XIXème siècle : les Strauss (Johann Strauss père et Johann Strauss fils), Émile Waldteufel, Josif Ivanovici, Richard Eilenberg.

– Johann STRAUSS Fils (1825-1899)
Marche du Baron tzigane

– Johann STRAUSS Fils
Geschichten aus dem Wiener Wald, op.325 (Légendes de la forêt viennoise)

– Richard EILENBERG (1848-1927)
Petersburger Schlittenfahrt, op.57 (En traineau à St Petersburg)

– Johann STRAUSS Fils
Wein, Weib und Gesang, op.333 (Aimer, boire et chanter)

– Johann STRAUSS Fils
Annen-Polka, op.117

– Émile WALDTEUFEL (1837-1915)
Les Patineurs

– Johann STRAUSS Fils
Kaiser-Walzer, op.437 (Valse de l’Empereur)

– Johann STRAUSS Fils
Feuerfest, op.269

– Johann STRAUSS Fils
Unter Donner und Blitz, op.324 (Sous le tonnerre et les éclairs)

– Johann STRAUSS Fils
Rosen aus dem Süden, op.388 (Roses du Sud)

– Josif IVANOVICI (1845-1902)
Donauwellen (Les Flots du Danube)

– Johann STRAUSS Fils
Auf der Jagd, op.373 (À la chasse)

– Émile WALDTEUFEL
Estudiantina, op.191

– Johann STRAUSS Fils
Wiener Blut, op.354 (Sang viennois)

– Johann STRAUSS Fils
An der schönen blauen Donau, op.314 (Le beau Danube bleu)

– Johann STRAUSS Père (1804-1849)
Marche de Radetzky, op.228

Narbonne, une histoire en musique

Une histoire d’amour entre Narbonne et la musique qui remonte au XVIIe siècle. Les Consuls de Narbonne créèrent une « bande » avec violons, hautbois, bassons, serpents, sacqueboutes, tailles de cornet… Le tout pour assurer les diverses manifestations religieuses et festivités diverses. Une bande qui évoluera pour devenir le 16 janvier 1775 la première « Académie de musique de Narbonne ».

Deux siècles plus tard et malgré les péripéties de l’Histoire de France, c’est en février 1997, sous l’impulsion et à l’initiative de Maître Hubert Mouly, maire de Narbonne et son adjoint à la culture Michel Moynier, qu’un nouvel orchestre voit le jour : l’Harmonie Narbonnaise, qui reprend le flambeau de ses illustres prédécesseurs.

Sa direction sera confiée à Laurence Fraisse, qui développera la formation jusqu’à la faire atteindre une cinquantaine de membres tous issus du territoire du Grand Narbonne. Elle sera ainsi secondée en cela par le premier président de l‘orchestre : Émile Espuna, musicien passionné et professeur au conservatoire, qui pendant 50 ans fut un des acteurs principaux de la vie musicale narbonnaise.

En 2001, Émile Espuna cèdera sa place à Alain Paul comme président de l’association. C’est sous sa présidence qu’en 2006 l’orchestre s’adjoindra un deuxième directeur musical en la personne de Bertrand Bayle. En 2007, forte d’un parcours exemplaire, l’Harmonie devient « Orchestre d’Harmonie de Narbonne ».

Dix ans d’existence qui seront l’occasion de sortir un premier disque pour célébrer la musique. L’accueil fut enthousiaste tant de la part du public, que de la part des musiciens qui vécurent un moment intense de création et de travail.

En juin 2015, Bertrand Bayle succède à Alain Paul à la présidence de l’association. Le répertoire de l’orchestre est des plus éclectiques puisqu’il comprend tous les styles de musiques pour ce type de formation : classique, musique de film, musique de genre…

Ainsi deux ans plus tard, ce fut le tour du deuxième CD consacré aux musiques de films.

Puis en 2017, pour les 20 ans de l’orchestre, un troisième opus est donc sorti, cette fois pour emmener les auditeurs « en voyage » autour du monde et illustrer pays ou villes par des musiques culturelles dédiées.

(Crédit ph. L’Echo)

Culture & loisirs

Les dinosaures envahiront Narbonne à la rentrée prochaine !

Le Musée éphémère reviendra à Narbonne en septembre prochain ...
Culture & loisirs

Carcassonne : le théâtre Jean Alary dévoile sa programmation 2022/2023

Gérard Darmon, Thierry Lhermitte, François Berléand, Victori ...
Culture & loisirs

Les Halles de Narbonne enfin élues plus beau marché de France !

Un journal de 13h de TF1 extraordinaire présenté par Marie-S ...
Culture & loisirs

Nos rues ont une histoire : Mazagran

Pour une fois, dans notre rubrique consacrée à l’origi ...