Limoux : « Le tiers-lieu Aux Manettes est un lieu de vie sociale »

access_time Publié le 26/10/2022.

Julien Peyre, chargé de mission, nous explique l’intérêt et le fonctionnement du tiers-lieu Aux Manettes qui est basé à Limoux. Là-bas, on a fait du partage la raison de vivre de la structure qui ne cesse de grandir.

Qu’est-ce qu’un tiers-lieu ?

Un tiers-lieu est un espace de travail partagé, qui développe selon les besoins de son territoire et les acteurs en présence différentes activités ouvertes à toutes et tous. Tous différents, les tiers-lieux peuvent accueillir des associations et leurs salariés, des TPE, des entrepreneurs indépendants, des télétravailleurs, des artisans, etc.

S’y développent aussi souvent, des espaces de formation, un café, de la restauration, un fablab (atelier de fabrication numérique). L’important réside dans l’envie de faire ensemble, de partager au-delà des locaux, un projet collectif.

Comment est-il né à Limoux ?

A Limoux le projet a été initié en 2013 par la Scic Sapie, désireuse de mettre en synergie différentes compétences et de contribuer au développement du territoire, notamment au travers du numérique. Il s’est développé dans les locaux actuels depuis 2016, et se déploie aujourd’hui sur plus de 1000 m2 avec une quarantaine de salariés et entrepreneurs !

Comment sont choisies les associations qui peuvent intégrer la structure?

En réalité, ce sont plutôt les associations qui choisissent d’elles-mêmes de venir parce qu’elles sont en phase avec le fonctionnement et veulent contribuer au projet. Aux Manettes, trois structures sont les principales porteuses du projet : Sapie qui gère le projet global, la location des espaces et des ateliers numériques, Trait d’Union Accompagnement qui porte le fablab avec son chantier d’insertion, et L’Equipage, Espace de Vie Sociale avec son café-cantine, ses ateliers (écriture, couture, cuisine, parentalité) et soirées et son épicerie mixte solidaire.

« Solidarité et coopération »

La solidarité est-il le maître-mot d’Aux Manettes ?

Solidarité et coopération, entre les occupants, acteurs du projets et envers les usagers qui viennent pour les ateliers ou soirées, toujours gratuits, ou pour l’épicerie solidaire.

Pourquoi ce nom d’Aux Manettes d’ailleurs ?

Aux Manettes, parce que le tiers-lieu est là pour (re)prendre les commandes de son projet associatif, d’entreprise ou personnel et c’est une référence au manuel, à la fabrication et au ludique, parce qu’on prend du plaisir à être là !

Le Repair Café connaît-il un succès grandissant ?

Le projet de Repair Café a été lancé en 2017 au sein du fablab (atelier qui utilise des machines à commande numérique : imprimante 3D, découpe laser, fraiseuse…) et connait un succès qui ne se dément pas. On ne compte plus les cafetières, chaînes hifi, télé, mixeur, qui ont pu être sauvées.

On essaie de ne plus jeter pour jeter. C’est ça ?

On essaie de réparer quand ça peut l’être, c’est souvent le cas, une pièce usée à changer, un fusible à remplacer.

Quelle est la philosophie de l’épicerie mixte ?

C’est une épicerie sociale, accessible pour des personnes sur conditions de ressources à des prix à 30% du prix de vente normal. La volonté c’est de proposer des produits de qualité, bio ou locaux, et du vrac, en complément des produits fournis par la Banque Alimentaire, pour accompagner à manger bon et sainement. Pour équilibrer son fonctionnement, l’épicerie est ouverte à toutes et tous avec une sélection de produits vrac, bio et locaux.

« L’enjeu, c’est l’achat de nos locaux »

Pour Aux Manettes, peut-on parler d’un avant et d’un après crise sanitaire ?

Sans doute il y a un avant et un après dans l’engouement pour les tiers-lieux (plus de 2500 en France) mais les tendances pour un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, pour un travail qui ait du sens, et le besoin de lieux de sociabilité étaient déjà là avant.

La crise de l’énergie est un sujet qui est sur la table dans les discussions quotidiennes ?

Le tiers-lieu c’est un lieu de vie sociale, donc de discussion sur les sujets d’actualités. Ça nous anime particulièrement parce que nos locaux sont anciens et peu isolés, leur rénovation énergétique devient une urgence ! Et les tiers-lieux peuvent être une réponse pour limiter les déplacements domicile-travail en trouvant près de chez soi un espace de travail adapté.

De quoi est-on aujourd’hui le plus fier Aux Manettes ?

L’enjeu du moment qui est en train d’aboutir c’est l’achat de nos locaux, plus de 1000 m2, c’est une étape importante qui confirme l’intérêt et la solidité du projet et nous permettra d’être encore mieux installés après travaux et d’être libre et Aux Manettes pour faire naître tous les projets qu’on souhaite !

Infos pratiques : 7 rue du Cougaing, 11300 Limoux. 04 68 74 73 30, tll@sapie.coop ; sapie.coop.

Économie

Carca Agglo : l’appel à projets pour les quartiers prioritaires est lancé

C’est au siège de Carcassonne Agglo, en présence notamment d ...
Économie

Après Port-La Nouvelle, un deuxième parc éolien flottant sera désigné en 2023

Trois zones sont en balance pour la création d’un seco ...
Économie

CDA : l’industrie audoise a de beaux jours devant elle

Un des fleurons de l’industrie régionale se situe à Na ...
Économie

Narbonnais : des formations gratuites dans le numérique proposées par l’Agglo

Un bilan individualisé est offert aux 100 premières TPE du t ...