Leucate teste les plages « sur réservation »

access_time Publié le 29/05/2020.

Le 21 mai dernier avait vu l’ouverture de carrés de plages « statiques » sur réservation chez nos voisins héraultais de La Grande-Motte.

Le 21 mai dernier avait vu l’ouverture de carrés de plages « statiques » sur réservation chez nos voisins héraultais de La Grande-Motte. Un concept qu’expérimente aussi jusqu’au 2 mardi juin, la station balnéaire de Leucate dans l’Aude, le lendemain du week-end de Pentecôte. Un dispositif qui fait déjà polémique, et qu’il serait dans tous les cas difficiles de généraliser.

Accès toujours gratuit mais sur réservation

« Nous avons délimité une portion », explique le maire de Leucate Michel Py. « Environ cinq cents mètres de plage, avec une capacité maximum de personnes à accueillir et tout ça bien évidemment il faut le contrôler. Si les restrictions effectivement devaient durer tout l’été, c’est un dispositif que nous pourrions aussi mettre en place sur d’autres plages. »

Des réservations qui s’effectuent à la mairie, par téléphone ou sur internet. Et des contrôles qui se font via les téléphones portables des utilisateurs qui se voient envoyer un QR code à scanner si besoin par la Police municipale et autres surveillants de la commune. Comme les maître-nageurs sauveteurs qui veillent avec rappel si nécessaire à la distanciation entre les gens : 5 mètres à respecter entre groupes. Là aussi il s’agit de réserver à l’avance un espace délimité sur l’une des plages communales pour créneau de 4 heures d’occupation.

« Cela donne huit mètres carrés par personne et les groupes sont limités à cinq personnes soit 40 mètres carrés avec un espacement d’un groupe à l’autre de cinq mètres environ », résume Michel Py.

Des avis mitigés, une initiative qui divise

Jessica, venue de Carcassonne, ne boude pas son plaisir : « On est venus profiter d’un petit créneau pour que la petite famille puisse s’amuser sur la plage et profiter un peu de la mer qu’on n’avait pas revue depuis quelques mois maintenant. C’est super agréable ! »

Hélène et Gérard, tous deux retraités : « C’est un peu étrange. Nous sommes regroupés ici sur nos serviettes et, juste à côté, la plage est totalement déserte sur des kilomètres », fait remarquer la retraitée dubitative sur la réglementation qui interdit dans presque toute la France de se reposer sur sa serviette.

Amandine quant-à-elle, vient directement d’Ariège : « C’est assez particulier de devoir se plier à ces règles, de devoir s’inscrire pour pouvoir aller à la plage dans un endroit naturel. Toute la période est particulière, que ce soit le confinement, le déconfinement. Il faut respecter certaines règles et c’est quelque chose dont on n’a pas l’habitude. »

Ainsi, les habitants du coin ne sont pas les derniers à se féliciter de l’expérience. Tel Philippe, habitant de Port-Leucate : « C’est vraiment très agréable de pouvoir profiter à nouveau de la nature, de la plage, du soleil, du vent. Là, on ne se plaint plus du vent maintenant ! »

Si le projet vise évidemment à rouvrir progressivement l’accès au plage en prévision de l’été, il en demeurera difficile de l’appliquer de manière généralisée. En particulier sur certaines plages bondées l’été, et auprès d’une population très attachée à la gratuité et la liberté d’accès à ses littoraux.

Actualité locale

On en parle …

IN Pays Cathare sur Smartphone Voilà désormais un an que vin ...
Actualité locale

L’Aude connaît ses premiers incendies post confinement

Si le confinement présentait un aspect positif, c’était bien ...
Actualité locale

Économie : un été de tous les dangers pour l’Aude

Une première semaine de juillet s’est écoulée, et les premiè ...
Actualité locale

AUDE : Pics de chaleur, dans le département l’été sera chaud

Des températures avoisinant les 37 degrés ont d’ores-et-déjà ...