Leucate fête le retour des brebis

access_time Publié le 12/02/2021.

Les bergers et leur troupeau vont rester sur le plateau de Leucate – La Franqui jusqu’à la fin du mois de février.

Un moyen on ne peut plus naturel d’entretenir les pelouses et de protéger la biodiversité.

Le plateau de Leucate – La Franqui a de nouveaux «locataires» depuis peu. Pour la cinquième année, un troupeau de brebis a investi les lieux afin d’y séjourner une partie de l’hiver : une centaine de bêtes et leurs agneaux, surveillés par des patous.

Leucate est leur troisième site de pâturage avec les montagnes du Parc national des Pyrénées en été et leur ferme dans le Tarn au printemps comme en automne.
Ce qu’on appelle le nomadisme permet à ce troupeau de se nourrir de verts pâturages toute l’année et ainsi de se passer de foin.

On est là dans une sorte de système «donnant-donnant». Si la mairie de Leucate et le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée soutiennent et accompagnent cette activité agricole, c’est qu’elle contribue à la biodiversité et à la qualité des paysages du plateau de Leucate concerné pour moitié par un site Natura 2000. L’activité des brebis permet, en effet, de contenir le développement des arbustes car elles broutent aussi les très jeunes pins et les pousses des arbustes qui embroussaillent les pelouses à Brachypode présentes en grande quantité sur le plateau.

Entretenir les pelouses à Brachypode

La préservation de ces pelouses sèches – aussi nommées pelouses à Brachypode – est une des priorités du cadre de préservation de la biodiversité locale en plus des espèces d’oiseaux qui y nichent et de la végétation des falaises méditerranéennes.

Ces pelouses à Brachypode subissent un embroussaillement naturel et rapide. En plus du pistachier, du chêne kermès et autres buisson, le pin d’Alep envahit rapidement ces espaces. D’où la présence, on ne peut plus naturelle, des brebis pour les entretenir.

Le troupeau est très friand des jeunes pins et des pousses des arbustes qui embroussaillent ces pelouses tels que pistachier, buplèvre, filaire, oliviers. Les glands de chêne kermès sont aussi très prisés. Au final, ce pâturage contribue à maintenir une centaine d’hectares de pelouse dans un bon état.

Actualité locale

Votez pour désigner le nouveau nom de votre territoire !

Ainsi, la destination Grand Narbonne Tourisme change de nom. ...
Actualité locale

L’Elsan, l’hôpital privé du Grand Narbonne a ouvert ses portes

Depuis le 7 juin, la polyclinique a déménagé. Ainsi l’ ...
Actualité locale

Carcassonne : l’embrasement de la Cité n’aura pas lieu…

Pour la deuxième année consécutive, et pour les mêmes raison ...
Actualité locale

Une éclipse solaire à suivre ce jeudi 10 juin

Aux alentours de midi, cette éclipse solaire partielle attei ...