Les vignes audoises dévastées par le gel

access_time Publié le 16/04/2021.

C’est un mois d’avril particulièrement difficile pour les agriculteurs audois qui viennent de connaître plusieurs épisodes intenses de gel ayant dévasté les cultures.

C’est un mois d’avril particulièrement difficile pour les agriculteurs audois qui viennent de connaître plusieurs épisodes intenses de gel ayant dévasté les cultures. Un véritable traumatisme qu’il faudra surmonter et qui illustre les nombreuses incertitudes auxquelles sont soumis les travailleurs de la terre, face aux aléas climatiques.

Deux nuits dramatiques pour les cultures

Des nuits du 7 au 8 avril ainsi que du 12 au 13 avril, où le mercure a chuté jusqu’à -7°C, et qui ont ravagé les jeunes pousses et jeunes plants des sols audois. Et pas seulement. Ainsi, dans l’Aude, l’Hérault et le Gard, ce ne sont pas moins de 80% des arbres fruitiers qui ont été endommagés par le gel. Des températures négatives qui ont fortement endommagé les surfaces agricoles dans la plupart des départements producteurs du Languedoc-Roussillon. Et la situation est encore pire du côté des viticultures puisque 90% du vignoble est sinistré sur l’ensemble de l’Aude, du Gard et de l’Hérault.

Ainsi, ce sont tous les départements du Languedoc tournés vers la viticulture et les arbres fruitiers qui viennent d’être touchés de plein fouet par la vague de froid qui a submergé la France. De -7°C à -4°C degrés selon les zones dans la nuit de mercredi à jeudi dernier.

De quoi détruire la plupart des bourgeons de vignes et de nombreuses fleurs de fruitiers. Ainsi dans la région, les dégâts sont similaires. La plupart des pousses de l’année n’ont pas résisté à ces températures négatives.

Des vendanges 2021 déjà menacées

Le second épisode de gel était heureusement moins important et surtout moins étendu, mais il a fait des dégâts ciblés et parfois atteint des vignes déjà gelées la semaine dernière. Quoi qu’il en soit, c’est bien à une deuxième vague de gelée que l’Aude a dû faire face, dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 avril, moins d’une semaine après celui déjà dévastateur, des 7 et 8 avril. Cette fois, le territoire qui a subi très tôt le matin du 13 avril des températures oscillant autour de -2°C, est situé sur un axe allant du Cabardès au Limouxin, en passant par la Malepère. Une somme d’événements mettant aujourd’hui en suspens les vendanges 2021, d’ores-et-déjà compromises.

Afin d’aider les viticulteurs et les autres cultivateurs à faire face, l’activation du régime de calamité agricole avait été annoncée dès le jeudi 8 avril par le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.
Ce vendredi 9 avril, c’était une soixantaine de députés de circonscriptions viticoles qui avaient également lancé un appel pour réclamer davantage d’aides à l’État et ainsi faire face à la situation.

LA REGION AU SECOURS
DES VITICULTEURS

Carole Delga : « La Région va voter vendredi une aide exceptionnelle aux viticulteurs et arboriculteurs et je demande la création d’un fonds commun avec l’Etat »

Au lendemain de l’épisode de gel qui a touché tous les vignobles et vergers du territoire régional, la présidente de Région avait immédiatement demandé à la Chambre régionale d’agriculture et ses représentants départementaux, un bilan précis des pertes, filière par filière et territoire par territoire. Dans l’attente de ce retour détaillé des professionnels qui permettra d’ajuster les mesures d’aide à chaque situation, Carole Delga soumettra vendredi 16 avril, une enveloppe d’aide exceptionnelle aux élus de la Commission permanente.
« La situation est inquiétante pour nos viticulteurs et arboriculteurs, avec des pertes qui s’annoncent importantes voire totales. Aussi, je demanderai vendredi aux élus du Conseil régional de soutenir ma proposition d’aide exceptionnelle aux producteurs. Ces événements climatiques qui sévissent chaque année en Occitanie font de nombreux dégâts, c’est la raison pour laquelle, depuis 2016, j’ai décidé la création d’un fonds de réserve pour soutenir les agriculteurs et viticulteurs victimes d’intempéries.
Comme nos viticulteurs ne peuvent être soutenus par le régime de calamité agricole, comme c’est le cas des arboriculteurs, et au regard de l’ampleur du sinistre, je propose au gouvernement, la création d’un fonds commun destiné à la filière viticole qui permettrait de décupler la force des interventions de l’Etat, la Région, les Départements et Intercommunalités. Avec le concours des banques et assurances, nous devons réagir fortement pour accompagner les viticulteurs.»

Rencontre avec les producteurs :

La semaine qui vient étant réservée à l’évaluation plus précise des dommages en lien avec les professionnels des filières concernées, la présidente de Région se rendra mercredi et vendredi auprès des viticulteurs des deux côtés du territoire régional. Elle pourra ainsi échanger directement avec eux sur les mesures qui sont proposées et leur mise en œuvre dans les prochaines semaines.

Rappels et recommandations utiles par la Chambre d’agriculture de l’Aude

Dans le cadre du dispositif «Calamités Agricoles», nous vous rappelons que :
les pertes de récolte en arboriculture, légumes, plantes aromatiques, à parfum et médicinales, pépinières, sont éligibles aux calamités agricoles
les pertes de fonds sur les cultures pérennes sont éligibles aux calamités agricoles
mais que les pertes de récolte en viticulture (y compris pépinières viticoles) et en grandes cultures ne sont pas éligibles au régime des calamités agricoles. Le gel étant un risque assurable en viticulture.
Nous vous recommandons de :

  • déclarer rapidement votre sinistre auprès de votre assureur
  • prendre des photos des dégâts

Si vous souhaitez contacter les services de la Chambre d’Agriculture sur ce sujet, un numéro d’appel spécifique est mis en place au 06.70.75.97.37 ainsi qu’une adresse mail :
celluledecrise@aude.chambagri.fr

Actualité locale

L’Aude, mauvaise élève de la région concernant la qualité de l’eau

L’association de consommateurs UFC Que Choisir a compilé des ...
Actualité locale

On en parle

IN Une classe sauvée La mobilisation des parents d’élèves et ...
Actualité locale

Les plages audoises bientôt sans voitures

C’était dans l’air du temps depuis quelques années, cela dev ...
Actualité locale

On en parle

IN Un milliard d’euros pour aider la filière agricole Pour s ...