Les Tréteaux Errants : « le théâtre reste le roi du spectacle vivant »

access_time Publié le 20/05/2022.

Désertée pendant cette longue période de pandémie, la scène renaît à la vie. A la plus grande joie du public et des acteurs. C’est le cas de la troupe basée à Peyriac-de-Mer : les Tréteaux Errants, compagnie d’amateurs d’Art Dramatique. Rencontre avec son président André Dussart.

Comment est née l’idée d’une troupe théâtrale ?

Quand les circonstances de la vie nous amènent à vivre dans une région où l’on ne connaît personne, il semble que le moyen le plus naturel, pour entrer en relation, est de s’intéresser aux associations et plus particulièrement à celles qui sont dédiées au « théâtre amateur ». C’est dans ce type d’associations où l’on a le plus le sentiment d’apporter et de recevoir.

Du plus grand rôle aux plus petits, de la couturière aux régisseurs son et lumière, on est tous solidaire. « Un seul être vous manque est tout est dépeuplé ». Aucun contrat ne nous oblige, seul le sens de l’engagement est nécessaire. Et c’est sur cette base fraternelle que se vit et se développe une troupe théâtre amateur.

Le nom des « Tréteaux Errants » ne doit rien au hasard semble-t-il…

En ce qui concerne le nom des Tréteaux Errants, c’est en hommage à nos ainées qui, au XVIIème siècle, installaient leurs tréteaux sur les places de nos villages pour y jouer des farces, C’est ainsi qu’entre saltimbanques, bonimenteurs et acteurs, la relation s’est créée avec le public.

C’est des émotions et des rires partagés qu’est né le spectacle vivant. Aucune technique ne le remplacera et ce au même titre que les conserves de fruits cultivés artificiellement ne remplaceront jamais les fruits frais cultivés avec amour.

« Nous recherchons des pièces accessibles »

De quelle façon arrive-t-on à grandir?

Le développement d’une troupe est naturel. Il provient le plus souvent de nos amis spectateurs qui ont été séduits par la démarche et l’ambiance qui en émane.

Comment choisissez-vous les pièces que vous allez interpréter ?

Nous recherchons, des pièces accessibles, sur le plan technique et artistique. Elles doivent être compatibles avec nos moyens d’amateurs. Nous recherchons des pièces capables de distraire, intéresser et captiver nos amis pendant 1h30 à 2h. Depuis la Préhistoire, le théâtre reste le roi du spectacle vivant. A nous d’entretenir notre passion pour le servir au mieux…

En bref, nous recherchons des pièces dédiées aux caractéristiques de notre société tels le mensonge, l’avarice, l’hypocrisie, l’ambition, la haine, la bêtise contrebalancées heureusement, par la générosité, l’intelligence et l’amour. Des pièces écrites simplement, avec bon sens et humour. C’est la recette employée par nos grands auteurs, de Molière à Pagnol en passant par Anouilh et Guitry…Mais il semble que ce type d’auteur se fait de plus en plus rare de nos jours.

Pourquoi avoir quitté Sigean pour Peyriac-de-Mer ?

Simplement par commodités associatives.

« Une vie de troupe à laquelle nous tenons tant »

Vous aimez beaucoup vous produire dans l’Aude. Jouez-vous aussi au-delà des frontières départementales ?

Pour limiter nos frais de déplacement et notre temps passé sur les routes, nous « tournons » dans un rayon d’une soixantaine de km autour de Narbonne. Pour information : pour une représentation de 1h30 nous consacrons environ cinq heures de « montage-démontage ». En d’autres termes, nous voulons, après une représentation, éviter de rentrer à 2h du matin et ranger ensuite le matériel dans notre local technique !

Combien de pièces avez-vous à votre répertoire ?

Nous avons actuellement six pièces à notre répertoire : trois à grande distribution avec une dizaine d’acteurs et autant à petite distribution, de deux à quatre comédiens. Bien évidemment, sur demande, nous pouvons fournir une documentation de nos différentes prestations.

Comment avez-vous traversé la difficile période Covid ?

Bien sûr, elle a été particulièrement difficile. Beaucoup d’annulations et de représentations différées… Puis nous avons connu une reprise laborieuse avec des salles clairsemées, mais cela nous a permis de développer « un réseau maillé » de communications.

Chacun d’entre nous pouvait organiser des rendez-vous téléphoniques avec ses différents partenaires et roder ainsi les dialogues. Bref cela nous a permis de continuer efficacement nos répétitions et aussi et surtout de sauvegarder notre vie de troupe à laquelle nous tenons tant.

Contact :
04 68 70 69 39 ou 07 71 28 41 04
.

(Ph. DR)

Culture & loisirs

EDF envisageait d’installer des réacteurs nucléaires à Leucate

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la toute puissant ...
Culture & loisirs

Carcassonne : les Exceptionn’Elles au Musée des Beaux-Arts

Depuis le 18 juin, le Musée des Beaux-Arts de Carcassonne ac ...
Culture & loisirs

Narbonne-Plage : le Festival Elizik revient du 4 au 9 juillet

Rendez-vous incontournable de la programmation estivale à su ...
Culture & loisirs

Carca Agglo : l’opération « Partir en Livre » vous invite à Poudlard !

À l’occasion des 25 ans des aventures d’Harry Potter écrites ...