Les Libreurs à Leucate, la culture à portée de tous

access_time Publié le 25/11/2022.

Les Libreurs, librairie indépendante en coopérative, a ouvert ses portes en septembre, prenant la suite du Clos de Ninon, à Leucate. Ils ont pensé ce tiers-lieu de partage culturel comme un endroit chaleureux, où l’on se sent bien et où l’on a envie de rester. Ils, ce sont Les Libreurs : Armand Folton, Florent Massoneau et Olivier Larrieu trois trentenaires, amis depuis douze ans.

Passionnés de littérature et avides de découvertes, ces anciens colocataires se sont associés pour créer une société coopérative et participative (Scop) fin mars qui a pris le relais de l’activité du Clos de Ninon à Leucate, depuis le 6 septembre.

Cette ancienne cave à vin, devenue restaurant dans les années 1970 puis tartinerie-librairie, dispose désormais d’un fonds de 4 500 références et abrite également des espaces de restauration, d’exposition et de co-working. « J’ai eu un coup de cœur, explique Olivier, le co-gérant. C’est un endroit qui a une âme et dispose de beaucoup d’espaces. »

Un grand rez-de-chaussée, composé de la boutique historique (90 m2) et des anciennes cuisines professionnelles (120 m2), et un premier étage qui n’avait pas été investi jusqu’alors : largement de quoi concrétiser ce projet à plusieurs facettes.

« Du cœur aux ouvrages »

Entre la première et la deuxième visite, Olivier déchante un peu face à l’ampleur de la réhabilitation nécessaire, mais commence à travailler sur l’étude de marché avec l’Union régionale des sociétés coopératives et l’agence régionale Occitanie Livre et lecture : le potentiel est confirmé, le plan de financement bouclé, le capital indispensable au démarrage réuni.

« Je n’avais pas envisagé de m’installer dans une petite ville, de peur qu’il n’y ait pas de clientèle, mais Leucate se situe dans les Corbières, une zone aveugle non pourvue en librairie et qui regroupe un grand nombre de communes de taille similaire. »

Après l’achat du local en juin et deux mois d’importants travaux, Les Libreurs ont réussi à être fin prêts pour la rentrée littéraire. Les clients sont au rendez-vous et les habitants contents d’avoir retrouvé une « vraie » librairie.

Olivier s’occupe pour le moment du lieu avec sa compagne Pauline Parisot, mais compte que la coopérative embauchera dès l’année prochaine. Les deux premiers mois augurent bien de la suite. « Avec l’investissement que nous mettons dans le projet, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. »

Culture & loisirs

Le Festival de Carcassonne annonce ses premières têtes d’affiche !

L’été 2023 s’annonce déjà beau du côté de Carcas ...
Culture & loisirs

Le Bricobus débarque à Pépieux pour une journée axée sur la rénovation énergétique

Le Bricobus des Compagnons Bâtisseurs sera présent à Pépieux ...
Culture & loisirs

Nos rues ont une histoire : Jules Sauzède

Une rue porte son nom à Carcassonne où il est naît et dont i ...
Culture & loisirs

L’Auberge du Vieux Puits classée (encore) parmi les meilleurs restaurants du monde

Le prestigieux guide Gault&Millau France vient d’a ...