Les buralistes de l’Aude accélèrent leur transformation

access_time Publié le 09/11/2023.

Philippe Coy, président national de la confédération des buralistes de France, était de passage à Lézignan-Corbières pour soutenir une profession en pleine évolution.

C’est au tabac Les Gragnottes à Lézignan-Corbières, chez Clarindha Laher, que se tenait un point presse en présence de Philippe Coy, pour évoquer les transformations que sont en train de connaître les buralistes de France et particulièrement audois. Après la signature d’un nouveau protocole d’accord avec l’Etat le 19 janvier 2023, la Confédération des buralistes a entrepris un vaste projet de transformations de 10 000 bureaux de tabac d’ici 2027.

Un évolution permise par le fonds de transformation géré par la Confédération, afin de réinventer leur commerce en un lieu incontournable, en valorisant l’ensemble des produits et services de proximité. La Confédération a également présenté la nouvelle identité du réseau « commerçant d’utilité locale », pour déployer de nouvelles activités chez les buralistes (snacking, circuits courts, vapotage, loisirs, etc…). Un moyen de répondre aux 10 millions de clients quotidiens qui ont l’usage d’un bureau de tabac.

Le Fonds de Transformation

Pour soutenir la Transformation des buralistes, l’Etat et le Confédération des buralistes ont mis en place un fonds doté de 100 millions d’euros sur cinq ans, accessible jusqu’au 31 décembre 2027. Il permet ainsi de soutenir les investissements des buralistes, dans leurs points de vente, sur la base de plusieurs critères d’éligibilité.

Pour bénéficier du fonds, le buraliste doit préalablement faire réaliser un audit de son point de vente et de sa zone de chalandise. Cet audit permet de définir une feuille de route dressant les priorités à engager dans le cadre de sa transformation. Chaque buraliste dont le projet correspond aux critères peut percevoir une aide d’un montant de 30% des dépenses qu’il aura engagées, montant plafonné à 33 000€. L’aide peut atteindre 50% pour les buralistes ayant un chiffre d’affaires inférieur à 500 000€ annuel.

Clarindha Laher, aujourd’hui gérante du tabac les Gragnottes, était salariée pendant six ans avant de prendre la relève de son ancien employeur. « La transition a été naturelle. Je suis devenue la gérante en mars 2021. Ce fonds m’a permis d’opérer la transformation de mon commerce, façade, enseigne, store, mobilier, LED, caisse… Cela m’a permis de bénéficier d’une aide de 29 000€, soit 30% du total des travaux. »

Un contexte bien particulier

Face à la croissance inquiétante des marchés parallèles (600 tonnes de tabac de contrebance saisies en 2022, une perte fiscale de 3 milliards d’euros pour l’Etat, selon le rapport Woerth/Park), la Confédération n’a eu de cesse de souligner la menace qui pèse sur le réseau des buralistes, en particulier dans les régions frontalières, mais aussi sur le monopole de l’Etat concernant la vente des produits manufacturés du tabac.

Avec un prix du paquet fixé à 11€50, prix le plus élevé en Europe continentale, les ventes illicites se multiplient sur le territoire et via tout type de canal (internet, vente à la sauvette, épiceries de nuits). Les buralistes, garants de la commercialisation du tabac pour le compte de l’Etat, sont conscients des impératifs de santé publique. Ils doivent néanmoins assurer la pérennité économique de leurs 23 000 commerces.

Avec 4 424 buralistes transformés entre 2018 et 2022, l’accélération de la mise en œuvre de la transformation doit permettre d’atteindre l’objectif des 10 000 d’ici 2027 et ainsi remplir le rôle de « commerçant d’utilité locale » unissant le statut de préposé à l’Etat et d’entrepreneur au service du territoire.

Philippe Coy : « Défendre les établissements de qualité »

Avec 23 ans d’expérience en tant que débitant, notamment à Pau en région transfrontalière, Philippe Coy connaît toutes les problématiques auxquelles sont confrontées les buralistes. « La profession a longtemps été menacée, mais il serait naïf de croire qu’elle est complètement sauvée. Le Fonds de Transformation est un outil exceptionnel à disposition des collègues afin de s’adapter à l’évolution du métier. »

« Nous sommes le pays où le prix du paquet de cigarettes est le plus élevé d’Europe, cela renforce le commerce parallèle au détriment des commerçants honnêtes. Et pour évoluer, ces derniers sont confrontés à un contexte inflationniste qui leur permet difficilement d’investir, d’où la raison d’être du Fonds. Il faudra également tendre vers une harmonisation des normes européennes, les différences entre France et Espagne ou France et Belgique notamment, contribuent à accentuer les difficultés. »

A propos de La Confédération des buralistes :

La Confédération des buralistes est l’unique organisation représentative des 23 300 buralistes en France. Elle émane de 113 fédérations départementales et 16 fédérations régionales, toutes présidées par des buralistes en activité. Elle assure la promotion du réseau des buralistes et la défense des intérêts de la profession, en s’inscrivant dans une dynamique d’accompagnement, au service de la transformation du métier.

Retrouvez tous nos articles sur l’actualité, ainsi que notre page Facebook.
Le port du canal du Midi à Carcassonne © Julien Roche - Ville de Carcassonne.
Actualités

Carcassonne : le port du canal du Midi obtient de nouveau le Pavillon bleu

Le port du Canal du midi, à Carcassonne, obtient le célèbre ...
Illustration © DR.
Actualités

Aude : 18 policiers et gendarmes en renfort pour la saison estivale

Le ministre de l'Intérieur a annoncé 14 000 forces de l’ordr ...
© Ville de Narbonne
Actualités

Narbonne-Plage : le « nouveau » boulevard de la Méditerranée inauguré

Le réaménagement de cette artère, inaugurée samedi 18 mai, f ...
Actualités

Narbonne : les travaux de l’avenue Kennedy impacteront la circulation jusqu’au 9 août

Le chantier mené par l'Agglo débute ce mardi 21 mai sur une ...