Le musée Narbo Via se dévoile au public

access_time Publié le 20/05/2021.

La première pierre du projet fut posée le 10 novembre 2015. Presque six ans plus tard, le musée consacré à la Romanité est enfin prêt à ouvrir ses portes. Un voyage au travers de plus de 2000 ans d’Histoire, au coeur de l’Antiquité de la Narbonnaise.

A Narbonne, ce jeudi 19 mai, a été inauguré le nouveau musée dont l’objectif initial était la sauvegarde de tout le patrimoine antique de la région. Narbo Via représente ainsi la consécration d’un projet qui aura mis longtemps à voir le jour. Issue des esprits de Georges Frêche (ex-président de la région Languedoc-Roussillon, disparu en 2010) et du professeur Jacques Michaud, président de la commission archéologique de Narbonne, l’idée germera jusqu’à son aboutissement final en ce mois de mai 2021.

Narbo Via, c’est donc une collection de plus de 7000 pièces exposées au grand public, pour les amateurs d’Histoire avec un grand « H ». Elle rassemble des éléments qui étaient jusque-là présents au musée lapidaire et au musée archéologique de Narbonne. Elle comporte également des mobiliers archéologiques issus des fouilles entreprises sur les sites antiques de Gruissan, Port-la-Nautique, Mandirac, et bientôt celle de la nécropole des berges de la Robine. En son sein sont aussi entreposés les fresques mosaïques et enduits peints extraits des maisons romaines du Clos de la Lombarde.

Carole Delga, présidente du conseil régional d’Occitanie, avec Didier Codorniou, vice-président.

Pour représenter la Région, qui a majoritairement financé le projet, étaient notamment au rendez-vous pour l’inauguration du musée, Carole Delga et Didier Codorniou. L’occasion de rappeler le montant total des investissements réalisés : à hauteur de 56,8 millions d’euros.

« Ce nom de ‘Narbo Via’, ‘via’ comme une voie pour bâtir des ponts entre les générations. Cette relation qu’entretiennent les Narbonnais avec leur patrimoine sera incarnée par ce musée, qui sera le symbole de la Romanité et de l’Histoire de l’ensemble des habitants du Narbonnais », précise Carole Delga.

La tablette numérique permettra de pianoter d’une tablette à l’autre en un clic.

Narbo Martius, l’antique cité narbonnaise, première colonie romaine hors d’Italie (40 av. J.-C.), semble aujourd’hui rejaillir de ses cendres au fur et à mesure de la découverte des différentes sections. La galerie lapidaire, un vaste mur qui s’étend presque sur toute la largeur de l’édifice, une collection de 760 blocs de pierres gravés, constitue une véritable réserve ouverte. Destinée à faciliter le travail d’études et de recherches archéologiques ou historiques, elle permet également aux visiteurs d’accéder à travers la tablette numérique, aux informations détaillées concernant chacun de ces blocs.

Des pierres antiques chargées d’Histoire.

Ainsi, pour synthétiser, le musée Narbo Via regroupe :

  • – un parcours de 2600 m2 ;
  • – une salle d’exposition de 500 m2 ;
  • – un auditorium de 200 places ;
  • – 3 ateliers pédagogiques ;
  • – une boutique-librairie.

    Des événements seront également organisés tout au long de l’année pour faire vivre le musée et rythmer sa programmation, entre rendez-vous festifs réguliers et expositions, favorisant ainsi le partage et les interactions.
Une fresque mosaïque millénaire.

Un lieu où petits et grands pourront en apprendre un peu plus sur l’origine de leur ville ou de leur région, et transmettre à leur tour cet héritage ancestral à préserver. A noter qu’il est aujourd’hui possible de réserver son billet. Dans le respect des normes sanitaires et jusqu’au 9 juin, 330 personnes pourront visiter simultanément le musée, des créneaux de visite de 2 heures ont ainsi été mis en place.

Tarifs, horaires et infos pratiques à retrouver sur : narbovia.fr

Culture & loisirs

Manoé Grandvuinet : violoniste de 9 ans en concert à Cuxac-d’Aude

Le talent n’attend parfois pas le nombre des années. P ...
Culture & loisirs

Les élèves de la prépa aux Beaux Arts de Carcassonne Agglo récompensés

Les lauréats du Prix premiers pas arts contemporains ont reç ...
Culture & loisirs

« Zélie la pirate » d’Aurélie Cabrel

Dans la famille Cabrel, on connaît la musique. Et pas seulem ...
Culture & loisirs

Carcassonne : le week-end des métiers d’antan au cœur de la Cité médiévale

Carcassonne s’apprête à remonter le temps de plusieurs ...