Le jeune Centurion Thomas Fanic, 18 ans, a quitté Narbonne pour tenter l’aventure des études et du volley aux Etats-Unis

access_time Publié le 30/10/2020.

Passé le Bac, le jeune Centurion Thomas Fanic, 18 ans, a quitté Narbonne pour tenter l’aventure des études et du volley aux Etats-Unis. Nous l’avons retrouvé dans le Missouri et totalement épanoui. Il nous raconte.

Comment est né ce projet de partir étudier aux Etats-Unis ?
Ce projet est né de mon envie de lier études supérieures et Volley-ball. Mais il était difficile de faire ce genre de chose avec un cursus normal (parcoursup) et c’est alors comme ça que ce projet est né. En en parlant aussi avec des amis qui étaient déjà là-bas.

La possibilité de jouer au volley était une condition indispensable ?
Je ne me voyais pas ma vie dans les études supérieures sans le volley.

N’est-ce pas trop dur de partir si loin et de laisser parents et amis à Narbonne ?
J’ai déjà eu affaire à ça pendant deux ans avec le Pôle à Montpellier et je pense que c’est une expérience à vivre à fond, même loin de ma vie à Narbonne.

Que peux-tu nous dire sur le Missouri Valley College ?
C’est une très bonne université, située dans une petite ville, ce qui empêche aussi toutes les distractions des grandes villes et permet de se concentrer sur le volley et les études.

«Un travail acharné tous les jours»

Où mène le (ou la) Major Business pour laquelle tu as rejoint cette université ?
J’ai choisi un major Business avec une concentration en Entrepreneurship car j’aimerais travailler dans le business et même diriger des équipes. Et si un jour la possibilité m’est offerte, ça ne me déplaîrait pas de coacher une équipe aussi.

Progresses-tu en anglais ?
Tu t’es fait des potes américains ?
Oui, mon niveau d’anglais a grandement progressé en seulement trois mois. Surtout que mon roommate(coloc) est américain alors l’apprentissage est encore plus aisé. Les Américains et les étrangers sont très sociables ici il a donc été facile de me faire des amis.

Sur le plan du volley, tu te situes à quel niveau par rapport aux autres ?
Je suis arrivé ici comme un joueur normal du même niveau que les autres mais, en seulement trois mois et a un travail acharné tous les jours, je peux maintenant dire que je me situe comme étant le numéro un à mon poste.

Les matchs avec les Centurions ne te manquent pas ?
Un peu, oui. Surtout qu’ici la saison de volley commence très tard.

La compétition universitaire n’est pas pour de suite ?
Elle commence en «Spring», c’est-à-dire au deuxième semestre. Et mon premier match se jouera le 20 janvier.

«Les Américains sont fiers de leur université»

C’est très important dans l’esprit américain non ? Il existe un fort sentiment d’appartenance à l’université..
Oui, ici les Américains sont très attachés à leur pays (comme on peut le voir avant les matchs, avec l’hymne des États-Unis que l’on doit chanter face au drapeau). Mais les américains sont en particulier fiers de leur université et portent haut ses couleurs.

On parle de la démesure américaine mais Marshall (13 000 habitants) est tout juste plus grande que Lézignan ! Tu as été surpris ?
Non du tout car c’est aussi pour ça que j’ai choisi cette petite ville en plein centre des États-Unis. Pour une première année, je trouve qu’il est bien de rester concentré sur le volley et l’université puis surtout sur mon niveau d’anglais. Mais on pense toujours à un possible transfert l’année prochaine.

Comment est le climat dans le Missouri ?
Le climat est très changeant. Par exemple, aujourd’hui il fait 28° et demain il fera -1, tandis que la semaine prochaine il commencera à neiger ! Et c’est vrai qu’ici ça change de Narbonne et de tout ce vent !

Culture & loisirs

Le cinéma Le Colissée de Carcassonne à l’Honneur

Le cinéma Le Colissée de Carcassonne a été classé 34éme plus ...
Culture & loisirs

Le Grattou, l’ami des trufficulteurs

Voilà cinq ans maintenant que, dans son petit village du Hau ...
Culture & loisirs

Yves Jeuland immortalise Charlot

«Chaplin, le génie de la liberté», dernier film du réalisate ...
Culture & loisirs

Le Festival International du Film Politique de Carcassonne aura-t-il lieu ?

Annulée en raison des règles sanitaires, la troisième éditio ...