Le collège des Fontanilles enfin prêt à ouvrir ses portes !

access_time Publié le 19/10/2021.

Cinq ans de travaux auront été nécessaires pour la reconstruction à neuf du collège des Fontanilles à Castelnaudary. Du temps mais aussi de l’argent, qui ont servi à l’aboutissement de ce projet.

La reconstruction du collège des Fontanilles a été menée par Xavier Ratynski, membre du cabinet LCR Architectes. Un projet d’un coût global de 26 millions d’euros investis sur cinq années, ce qui constitue le plus grand investissement des cinq dernières années sur le département.

Inauguré conjointement par la présidente du Conseil départemental Hélène Sandragné, Simon Chassard, secrétaire général de la préfecture, et Patrick Maugard, maire de Castelnaudary, le samedi 9 octobre dernier, ce sont près de 900 élèves qui seront susceptibles d’être accueillis.

Ainsi, l’ancien bâtiment, construit en deux tranches, en 1973 et 1974, était très mal isolé et peu adapté à l’enseignement. Près de 50 ans plus tard, le nouveau bâtiment, à l’architecture moderne, offre des conditions d’études qui correspondent aux attentes des équipes éducatives (tableaux blancs, numérique, matériel, etc.). C’est en particulier le cas pour la section SEGPA de cuisine.

Par ailleurs, la chaufferie bois, d’une grande modernité, subventionnée par l’Union européenne, va permettre de faire de nombreuses économies en chauffage et de baisser les émissions carbones. Cette opération d’envergure s’intègre à un programme global de requalification du quartier, partagé par la Ville de Castelnaudary et le bailleur social Habitat Audois.

Cette reconstruction a entre autres permis l’augmentation de la capacité réelle d’accueil de l’établissement ; une adaptation parfaite entre effectif et fonctionnement par repositionnement des surfaces ; une prise en compte d’une qualité optimale de confort, minimisant les charges de fonctionnement dans le cadre du développement durable ; de donner la priorité à la construction limitée à un étage afin de faciliter l’accessibilité aux personnes en situation de handicap tout en préservant leur sécurité et d’alléger, de façon importante, des coûts de maintenance et d’entretien ultérieurs.

Pour conclurer, les travaux se sont donc articulés autour de 4 phases :
– Phase 1 : bâtiment de restauration, internat, chaufferie, classes, CDI et salles de musique et de dessin ;
– Phase 2 : 1 atelier habitat et 1 atelier HAS (hygiène alimentation service) pour la section SEGPA, 14 salles banalisées, 5 salles de sciences et 1 salle informatique ;
– Phase 3 : administration, salle des professeurs, vie scolaire et logements ;
– Phase 4 : salles de cours, ULIS, salle polyvalente et salle de technologie.

Actualité

Les actualités en bref de cette première semaine de décembre

Passage en revue d’une actu locale de ce début décembr ...
Actualité

Narbonne : le cœur historique de la ville dorénavant limité à 30 km/h

L’aspect sécuritaire est l’argument majeur avancé par la mun ...
Actualité

Covid en Occitanie : l’Aude résiste mieux qu’ailleurs

Si l’évolution du nombre de nouveaux cas déclarés est ...
Actualité

Carcassonne : l’hommage à Jean Boudou grand défenseur de la langue occitane

L’Institut d’Estudis Occitans (IEO) tenait à rendre hommage ...