Le CIP de l’Aude pour faire face à la crise

access_time Publié le 01/03/2021.

Le CIP (Centre d’information sur la Prévention des difficultés des entreprises ) de l’Aude propose à travers tout le département son aide aux entreprises en difficulté, plongées dans l’incertitude d’une crise qui n’en finit plus.

Et pour faire face à toutes ces problématiques liées à la situation sanitaire actuelle, il est toujours bon de recevoir les précieux conseils de spécialistes en la matière, avant que les difficultés ne deviennent insurmontables.

Trop peu d’entreprises sollicitent une assistance

Bernard Ernst, co-président du Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP), revient sur les spécificités de cet organisme : « C’est une structure gérée par les Chambres de Commerce, que ce soit à Carcassonne ou à Narbonne. L’idée c’est d’aider les entreprises en cette période un peu délicate, où notamment beaucoup « survivent » grâce à l’aide de PGE (Prêts Garantis par l’État, ndlr).
Mais des prêts qu’il faudra tôt ou tard rembourser. C’est pour cela que nous proposons nos services et notre expertise, gratuits je le précise, pour arriver à se situer dans cette période charnière. Trop peu d’entreprises nous sollicitent pour obtenir un éclaircissement de leur situation. »

Savoir anticiper la reprise économique, pour pouvoir se relever et repartir du bon pied : tout cela ne sera évidemment pas possible pour tout le monde avec les répercussions économiques à venir.

« Sans vouloir être pessimiste, il faut quand même avouer que dès le mois de septembre prochain, la reprise risque d’être très difficile, notamment au niveau des prêts de l’État qui tôt ou tard ne seront plus possibles. »

« Plier pour ne pas rompre »
Pour beaucoup, la sollicitation de tierces personnes pour obtenir une supervision externe à l’entreprise peut donner le sentiment d’échec pour les gérants. D’autant plus que c’est souvent trop tard que la décision est prise. « Fréquemment des gens viennent nous voir mais le mal est déjà fait et la situation est inextricable. Les dépôts de bilan dans ces cas-là sont alors inévitables.

L’idée c’est de ne pas hésiter à solliciter notre aide dès que les premières difficultés surviennent. Surtout à notre époque, dans le contexte actuel.»

La démarche est pourtant très facile. D’un simple rendez-vous, avec le bilan-comptable de votre entreprise, vous pouvez bénéficier de l’expertise d’un avocat spécialisé et d’un expert-comptable pour optimiser le potentiel de votre entreprise.
Cela peut également permettre d’obtenir des délais à travers un redressement judiciaire, permettant de geler les dettes plutôt qu’à devoir purement et simplement « mettre la clé sous la porte ». « Il n’est pas honteux de demander un redressement judiciaire, conclut Bernard Ernst, cela peut permettre de gagner jusqu’à 6 mois renouvelables de gel de dettes ou encore l’accès à des prêts à taux zéro pour faire face. Dans la vie, on connaît tous des moments difficiles, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. »

Prise de rendez-vous
avec le CIP au 06 63 27 73 98

Économie

La couveuse d’entreprises Nucléum au soutien des entrepreneurs de demain

La création d’entreprise est parfois un parcours semé ...
Économie

Lumière sur : Yohan Alazet et Lauren Lima, Boilisé

Rencontre avec Yohan Alazet et Lauren Lima, décorateurs d&rs ...
Économie

Le Markethon de l’emploi à Lézignan et Narbonne le 30 septembre prochain

Déjà la 28e édition du Markethon qui aura donc lieu à l&rsqu ...
Économie

Lumière sur : Ariane Rubiella, artisane designer en maroquinerie

Rencontre avec Ariane Rubiella, artisane et designer en maro ...