Le Carcassonnais Simon PACARY Vice-champion de France des desserts

access_time Publié le 16/10/2020.

Il aura fallu attendre plus de six mois pour cause de covid avant de pouvoir disputer la fameuse finale du concours visant à récompenser les meilleurs desserts de France. Et l’Audois Simon Pacary, de l’établissement « La Table de Franck Putelat » a finalement échoué à la deuxième place… pour quelques points seulement.

Dessert d’Argent au concours national

Depuis 46 ans, le championnat de France des Desserts a pour but d’encourager la pratique du dessert en restauration en distinguant les meilleurs pâtissiers.

Avec deux catégories : les juniors et les professionnels, dont fait évidemment parti Simon Pacary.
Ainsi, après une première sélection sur dossier, les candidats retenus participent à des finales régionales, huit épreuves réparties en janvier et février. Les vainqueurs de chaque épreuve participent ensuite à la finale nationale qui s’est déroulée au lycée Georges Baptiste de Rouen-Canteleu, en Seine-Maritime.

Et le mercredi 7 octobre dernier, l’Audois Simon Pacary, chef pâtissier au restaurant de Carcassonne « La Table de Franck Putelat » a donc remporté le Dessert d’Argent avec un « Beignet de pomme Agria, Mikan et Thym ».

Pour décrocher sa médaille, le jeune pâtissier a créé un dessert à base… de pomme de terre, de mandarine et de thym. Une création spéciale pour le concours, qui vient de son enfance : « C’est un dessert sucré, les mandarines viennent du fait qu’enfant, je partageais les quartiers de mandarine avec mon papa et les pommes de terre c’est parce que comme je n’aimais pas les desserts, ma mère me faisait souffler mes bougies d’anniversaires sur des frites ! » explique le lauréat. Avec un brin de déception cependant.

16 petits points d’écart qui le privent du titre

« Ma réaction sur le moment a été la déception, j’espérais vraiment être Champion de France. Ça s’est joué à 16 points d’écart sur 1000… Mais aujourd’hui, je suis tout de même heureux d’être vice-champion ! ».

Après un report de 6 mois de la finale en raison du confinement, huit finalistes ont fini par s’affronter pour le titre de champion de France des Desserts. Aujourd’hui, le jeune chef âgé de 30 ans et installé depuis 2 ans chez le chef Franck Putelat à Carcassonne voue sa vie aux desserts.

Et avoue aimer la compétition : « Ce concours, c’était pour me prouver que je peux dépasser mes limites…
Je ne suis pas sûr de recommencer dans deux ans, c’est un peu tôt encore pour le dire ! »
conclut-il.

Après cette brillante deuxième place, le chef pâtissier compétiteur s’en contentera-t-il pour l’avenir ?

Quoi qu’il en soit, en attendant, les talents de Simon Pacary devraient continuer de s’exprimer au service de sa clientèle audoise, à l’image d’un département bien loti en matière de bonnes adresses culinaires.

Actualités

Carcassonne : les incivilités ont coûté 1,5 million d’euros à la collectivité en 2021

Il y a de quoi en effet grincer des dents. La Ville de Carca ...
Actualités

Ukraine : plus d’une vingtaine de civils tués à Odessa dans un bombardement

La guerre apporte toujours avec elle son lot de tragédies. L ...
Actualités

Les loups de retour dans la Montagne Noire ?

A Labastide-Espaibarenque au nord de Carcassonne, l’él ...
Actualités

Kodac, une boule d’énergie à apprivoiser

Dans notre rubrique consacré à nos amis les animaux, nous fa ...