L’autorail du minervois, un petit train pas comme les autres

access_time Publié le 27/03/2020.

Sur une petite ligne autrefois prospère puis réservée au seul transport de marchandises, un train touristique a su tirer son épingle du jeu pendant vingt ans.

C’était la belle histoire de l’Autorail Touristique du Minervois qui reliait a petite allure Narbonne à Bize-Minervois.

Parler de la ligne de chemin de fer menant de Narbonne à Bize-Minervois, c’est remonter le cours de l’histoire. Même à la fin du XIXe siècle.

L’origine

Les viticulteurs du Minervois, soucieux de commercialiser au mieux leur production ont fait le forcing pour que cette voie de chemin de fer soit ouverte entre Narbonne et Bize. Son exploitation a débuté en 1887.
La ligne desservait Moussan, Sallèles, Mirepeisset, Cabezac et Bize à raison de trois ou quatre rotations par jours jusqu’en 1914.
Après la guerre, le rythme a été ramené à trois trains mixtes (voyageurs, marchandises). Au plus fort de son succès, au début du siècle dernier, 35 000 voyageurs transitaient par la gare alors que 25 000 tonnes de marchandises étaient expédiées. Au fil des années, de nombreuses sociétés ont décidé de s’implanter le long du trajet : Rieux (Bize), la Toulousaine des farines, Carayon et Castelvin à Sallèles, la Socav, la Comurhex ou encore la Sica Val d’Orbieu à Narbonne.

La fermeture

En 1939, à la veille de la seconde guerre mondiale, le volet voyageurs fut supprimé, laissant la ligne Narbonne – BIze laissant au seul trafic de marchandises l’exclusivité de l’exploitation et notamment les trains partant de Malvezy pour le transport d’uranium.

La renaissance

L’Autorail Touristique du Minervois était une association de Loi 1901 et elle est née avant tout d’un projet ; celui de faire revivre un monument des chemins de fer : la locomotive 141 R 1126 promise à la destruction. Idée généreuse mais trop coûteuse pour un tronçon comme celui de Narbonne – BIze.

Dès 1983, tous les week-ends de la saison estivale, les voyageurs ont pris place dans les wagons des autorails X3800 pour un trajet pittoresque du quai Paul-Vieu à Narbonne jusqu’à BIze-Minervois. Après avoir traversé la zone industrielle de Malvezy, on pouvait découvrir de nombreux trésors du Minervois : le village des potiers Amphoralis, le Somail, le Canal du Midi, Cabezac, l’Oulibo tout en appréciant un bain vivifiant à Bize.

Malgré son succès, l’Autorail Touristique du Minervois est resté à quai à la fin de l’été 2004 après 21 ans de bons et loyaux services.

Culture & loisirs

Le Département va aider les associations

Le Département de l’Aude a décidé de débloquer 1 M€ afin de ...
Culture & loisirs

«Et nox facta est» : Auteur et scénariste, Patrick Milani présente son tout dernier film

Professeur à Narbonne, auteur et scénariste, Patrick Milani ...
Culture & loisirs

«Une impact dévastateur sur le monde du spectacle»

Basée à Villegly, l’association Music’al Sol, qui oeuvre au ...
Culture & loisirs

Connaissez-vous la Montagne Noire ?

Confinement oblige, un petit jeu. Saurez-vous démêler le vra ...