L’Aude face au déconfinement

access_time Publié le 01/05/2020.

Le plan de déconfinement annoncé par le premier ministre Edouard Philippe, ce mardi 28 avril, apporte son lot de questionnements quand à l’évolution de l’épidémie.

Le plan de déconfinement annoncé par le premier ministre Edouard Philippe, ce mardi 28 avril, apporte son lot de questionnements quand à l’évolution de l’épidémie. En effet, aujourd’hui, les experts s’accordent à dire qu’une deuxième vague épidémiologique semble inévitable après le 11 mai.

Le confinement a réduit de 84 % la propagation du virus

Une étude de l’Institut Pasteur (en anglais), publiée le 21 avril, concluait que la restriction des déplacements avait eu « un impact conséquent sur la transmission» du virus, la réduisant de 84%. Le nombre moyen de personnes infectées par un malade est passé de 3,3 à 0,5 pendant le confinement.

Problème cependant, et non des moindres : la levée de ces mesures et un retour à la situation précédant le confinement ferait forcément repartir ces indicateurs à la hausse.
Dans son avis le plus récent, daté du 20 avril, le Conseil scientifique prévient ainsi qu’un « relâchement trop soudain des mesures de contrôle pourrait se traduire par une remontée rapide du nombre de cas et par un retour des formes graves en hospitalisation et en réanimation ».
L’Aude se prépare…

En prévision du déconfinement annoncé pour le 11 mai et afin d’aider les habitants du Grand Narbonne à se protéger de la propagation du Covid-19, la Communauté d’agglomération, en lien avec les communes qui l’ont souhaité, a fait l’achat de 75 000 masques.
Dans un second temps, c’est un total de 130 000 masques supplémentaires qui vont être achetés au Conseil régional. Dans le contexte actuel de tension sur le marché des masques, le Grand Narbonne annonce faire tout son possible pour être livré avant le 11 mai. Si chaque commune se chargera de les remettre à ses habitants, l’Agglomération prend en charge 50% du prix total, le reste étant pris en charge par les communes au prorata du nombre demandé de masques.

À la reprise

Ainsi, dans le département, près de 6000 demandes d’activité partielle ont été recensées. Elles concernent plus de 35 000 salariés et représentent plus de 16 millions d’heures. 2 900 dossiers de demandes d’indemnisation sont payés ou en cours de paiement pour un montant de près de 5 million d’euros d’indemnisations.

Les secteurs les plus impactés restent logiquement le commerce, la construction, dont la part relative diminue, et l’hébergement/restauration. Dans le cadre du fonds de solidarité accordé aux petites entreprises, 3 400 entreprises de l’Aude ont sollicité ce dispositif pour 4,15 millions d’euros d’aides versées soit un montant moyen accordé par entreprise de 1 266 euros.

Ainsi, à dix jours du 11 mai, de nombreux Français trépignent à l’idée de sortir de leur long confinement. Si l’attente est légitime, le comportement de chacun devra s’accompagner de précautions à prendre, dans l’intérêt de tous.

Actualité locale

L’Aude, mauvaise élève de la région concernant la qualité de l’eau

L’association de consommateurs UFC Que Choisir a compilé des ...
Actualité locale

On en parle

IN Une classe sauvée La mobilisation des parents d’élèves et ...
Actualité locale

Les plages audoises bientôt sans voitures

C’était dans l’air du temps depuis quelques années, cela dev ...
Actualité locale

On en parle

IN Un milliard d’euros pour aider la filière agricole Pour s ...