L’Aude, département connecté

access_time Publié le 27/11/2020.

Une nouvelle antenne 4G a vu le jour en Lauragais, afin de renforcer la couverture numérique du département. Le Syndicat audois d’énergies et du numérique (Syaden) poursuit sa mission de fournir un très haut débit public dans l’Aude, afin de garantir aux locaux la meilleure qualité de services, alors que la 5G se profile.

400 antennes dans le département

Le département de l’Aude compte un total de 400 antennes dont 351 sont équipées en 4G par au moins un opérateur. Orange a déployé sur le département 238 antennes, SFR 222, Bouygues Telecom 214 et Free 196. Ainsi, dans le Lauragais, le Syaden a installé une nouvelle antenne Très haut débit (THD) radio sur les hauteurs du petit village de Laurac.
En complément de l’opérateur Orange présent dans le cœur des agglomérations de Carcassonne et Narbonne, le Syndicat audois d’énergies et du numérique a pour mission de déployer un réseau très haut débit public en tant qu’aménageur numérique dans le département de l’Aude (téléphonie mobile et très haut débit).
Situé au lieu-dit La Peyrotte, ce poteau de 12 mètres de haut dépend du site d’émission principal situé à Fonters-du-Razès. L’équipement permettra la couverture des communes de Laurac, mais aussi de Laurabuc et Mireval-Lauragais. Les premières mises en service sont programmées d’ici la fin de l’année.

Mais au fait : c’est quoi la 4G ?

4G = quatrième génération des standards pour la téléphonie mobile. Succédant ainsi à la 3G et 3.5G, elle permet un débit amélioré augmentant les performances du réseau selon l’opérateur. Accès à internet plus rapide, meilleure qualité de communication. Ainsi, tout comme pour la téléphonie mobile, l‘architecture du réseau nécessite des points en hauteur pour transmettre le signal radio vers une antenne fixe située sur le toit des habitations et reliée à la box internet par un câble.

Concernant la nouvelle antenne en Lauragais, on parle ici d’un réseau 4G LTE pour long term evolution, « une norme proche de la 4G mobile, permettant de transmettre des données (télévision, Internet, téléphone fixe) sur une bande de fréquence radio, autorisée par l’Arcep (autorité de régulation des communications et des postes) et mise à disposition des collectivités dans le cadre du projet national Très haut débit », explique le Syaden dans un communiqué. C’est le Syaden qui finance en totalité le déploiement de ce réseau radio et la société Alsatis qui le conçoit, le réalise et l’exploite, en lien avec les fournisseurs d’accès internet.

Si les débats sur la nocivité présumée des ondes émises par ces antennes sont toujours d’actualité, la mise en place des nouveaux réseaux 5G déjà en cours promet encore de vifs échanges à venir. Certains élus ouvertement opposés à ce projet ont bien l’intention de ne pas en rester là.

Économie

L’économie russe en souffrance face aux sanctions

Devant la propagande du Kremlin, on pourrait être tenté de c ...
Économie

Aude : un été 2022 qui s’annonce encourageant pour la filière tourisme

C’est en tout cas ce qu’on espère. Après une sai ...
Économie

Une école pour créer des jeux vidéo dans l’Aude

Se former pour créer des jeux vidéos et obtenir un diplôme : ...
Économie

Les mesures prises par la Région pour soutenir le tourisme pendant l’été

Des mesures visant à renforcer le pouvoir d’achat mais ...