La nouvelle ligne TGV Montpellier-Perpignan sur de bons rails

access_time Publié le 22/07/2021.

La nouvelle ligne à grande vitesse reliant Montpellier à Perpignan ne devrait voir le jour qu’à l’horizon 2034. Aujourd’hui, les différents élus locaux impliqués dans le projet l’ont validé.

Réalisé en deux phases, le projet de ligne TGV entre Montpellier et Perpignan est en voie de confirmation. Dans un premier temps, la mise en connexion du premier tronçon Montpellier-Béziers verra la mise en place du second, Béziers-Perpignan.

Avec 150 km de nouvelle ligne prévus à cet effet, le projet prévoit 30km de raccordement au réseau déjà existant avec notamment la création de deux gares nouvelles, l’une à Béziers-Est, l’autre à Narbonne-Ouest.

Répondant à la demande croissante de mobilité et afin de désengorger le trafic sur l’axe ferroviaire du littoral, la nouvelle ligne permettra notamment une continuité à grande vitesse jusqu’en Espagne.

Un ligne ferroviaire mixte voyageurs/fret, respectueuse de l’environnement

La ligne sera en capacité d’accueillir des trains de marchandises en plus des trains voyageurs (ligne mixte) entre Montpellier et Béziers ainsi qu’au droit de la plaine du Roussillon (Rivesaltes-Toulouges). Ainsi, de nouvelles capacités pour le transport de marchandises seront créées dans la continuité de la section internationale France-Espagne.

Les sections à grande vitesse sont prévues pour une exploitation commerciale à 320 km/h à compter de la mise en service, vitesse correspondant aux dernières lignes à grande vitesse mises en service. Afin d’anticiper les évolutions futures, le tracé est conçu pour une vitesse de circulation jusqu’à 350 km/h.

Ainsi, la démarche de concertation engagée depuis 2009 a notamment permis, en interactions avec les territoires et professions concernées, de faire évoluer le projet pour mieux prendre en compte les préoccupations environnementales aussi bien locales que régionales.

Pour conclure, sur son site la SNCF précise notamment veiller :
– à la sécurité des populations ;
– à l’insertion harmonieuse des aménagements ferroviaires dans le paysage ;
– à la préservation de la ressource en eau et de la biodiversité ;
– à la préservation des activités agricoles et viticoles.

Économie

Les marchés des producteurs de pays

L’Aude et son terroir regorgent de produits naturels e ...
Économie

Le Département relance le cumul RSA/salaire pour certains secteurs

Les domaines de l’agriculture et de l’hôtellerie ...
Économie

Port-La Nouvelle : les travaux d’extension du port suivent leur cours

Un recours devant le tribunal administratif de Montpellier a ...