La jeune ONG Les Peuples de la Mer consacre la richesse naturelle du Leucatois.

access_time Publié le 20/08/2021.

«Poser un autre regard, une nouvelle conscience»

Défendre, observer, analyser, rapprocher l’homme de la nature. Tels sont les objectifs ambitieux de la jeune ONG Les Peuples de la Mer qui consacre la richesse naturelle du Leucatois.

La faune est un trésor à préserver avec amour et passion. Pour vivre en harmonie avec elle.

Homme de mer, photographe, réalisateur naturaliste, Serge Briez explique pourquoi il a décidé de fonder, l’an dernier, une ONG appelée «Les Peuples de la Mer» sur le Leucatois.

Il parle tout d’abord géographie. « Leucate se situe au centre de l’Occitanie et du Golfe du Lion et et constitue un espace naturel remarquable.

Son territoire bénéficie de nombreux classements : Natura 2000, Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée, Parc naturel marin du Golfe du Lion.

C’est un concentré vivant particulièrement riche en diversités biologiques tant en mer que sur terre.»
Pour le président de l’ONG, l’idée a germé «durant la réalisation et la présentation de l’exposition Wild Leucate Sauvage mettant en scène quinze ans de photographies sur 750 km2 sur mer, terre et étangs.»

Il précise : «j’ai compris que cette région et les espèces animales qui y vivent tout en bénéficiant de protections sont mal connues et que leurs droits sont souvent inexistants ou mal reconnus.»

Sa réponse est aussi simple que précise face à ce constat.
«Je propose par cet acte fondateur aux Peuples de la mer de Leucate de poser un autre regard et une nouvelle conscience en inversant notre focus, en adoptant de nouveaux points de vue, associant toutes les espèces vivantes dans une réflexion profonde sur la place de l’Homme et du Citoyen et ses actions sur l’environnement.»

«Etablir des contacts avec toutes les espèces sauvages»

Serge Briez poursuit son explication : « Vivre en harmonie avec la nature c’est le désir de chacun, cela nécessite de la créativité, de la conscience, de la responsabilité, des compétences fondées sur des connaissances solides.
Je constate quotidiennement que dans notre civilisation de l’image, les réalités de notre nature sont peu révélées car les images authentiques sont rares.»

Partant de cette observation, il a décidé de franchir le pas et de créer Les Peuples de la Mer.

«Notre ONG se propose d’aider à combler ce vide en constituant une vaste expérimentation par une présence accrue et régulière sur les espaces naturels de Leucate.Etablir des contacts avec toutes les espèces sauvages faire des observations, rapporter des connaissances, des images, et les diffuser pour améliorer notre vision et notre conscience des Peuples de la Mer.»

Dans son esprit et c’est sa conclusion, tout le monde peut être concerné. «Les participants et les partenaires de l’ONG seront les navigateurs, veilleurs, observateurs, ambassadeurs, médiateurs et créateurs.»

Contact. lespeuplesdelamer.com


L’éolien sous surveillance
L’ONG a notamment pour ambition de recueillir des données indépendantes sur les cétacés dans le cadre du projet éolien offshore de EFGL/Engie au large de Port Leucate. L’objectif est d’augmenter les connaissances sur les populations de cétacés qui fréquentent la future zone d’implantation des éoliennes flottantes, afin de mieux mesurer les impacts industriels sur la faune sauvage.

9h de prospection

Alexandre, «ornithologue bienheureux», a pu profiter d’une journée d’observation, cet été, avec Les Peuples de la Mer. Une sortie fructueuse. Il témoigne : «La fatigue se fait ressentir mais l’immense plaisir et le privilège de pouvoir observer ces peuples de la mer donne l’envie immédiate d’y retourner ! Pourquoi pas vous si vous êtes intéressé ? Repérer la présence de cétacés, apprendre à reconnaître des espèces d’oiseaux rarement vues sur la côte sont autant de possibilités qui s’offrent à vous.» Il se souviendra avoir observé les Grands Dauphins au large de la falaise de Leucate – La Franqui. Mais aussi les oiseaux marins (Puffin yelkouan et des Baléares, une magnifique Océanite tempête ainsi que les traditionnels Sternes pierregarin, Sternes caugek et Sternes naines). Que du bonheur pour le passionné qu’il est.

Actualité

VélO Cité Agglo bientôt lancé à Carcassonne !

Le 16 septembre prochain sera lancé le dispositif VélO Cité ...
Actualité

Remise de médailles au Tribunal de Commerce de Narbonne

Le Tribunal de Commerce a rendu un hommage solennel en remet ...
Actualité

Les cigales aux abonnées absentes…

Selon la coutume, elles accompagnent nos étés le long des ro ...
Actualité

Les mésaventures d’Olivier Bonnes, rescapé Covid qui revient de loin

Olivier Bonnes, joueur narbonnais professionnel de football, ...