La CCI signe une convention avec deux associations en faveur de la médiation

access_time Publié le 12/10/2022.

Cette réunion avait pour objectif la signature d’une convention de partenariat entre la CCI Aude et les deux associations. Ce partenariat vise à promouvoir la médiation auprès des entreprises audoises et à leur faciliter l’accès à cette démarche.

Ce vendredi 7 octobre, Louis Madaule, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Aude a rencontré Jean-Paul Fourneau, président de l’Association Maison de la Médiation et de l’Arbitrage de l’Aude ainsi que Maîtres Myriam Maynadier et Elisabeth Moutach Thene, représentant l’association Objectif Médiation (ph. CCI Aude).

En effet, la médiation des entreprises est un process confidentiel, simple, au coût maitrisé, qui a pour objectif le règlement rapide et durable d’un litige. Il s’agit d’un mode amiable de règlement des différends qui intervient aussi bien dans les relations inter-entreprises qu’intra-entreprises.

Elle est basée sur l’intervention d’un tiers neutre, indépendant des parties, soumis à la confidentialité et formé : le médiateur. Elle vise à créer ou recréer du lien, restaurer la confiance et les relations d’affaires entre les parties.

Ainsi, la médiation peut concerner :

– Les relations commerciales entre l’entreprise et ses clients (paiement..) ;
– Les relations entre l’entreprise et ses fournisseurs (inexécution des travaux ou prestations…) ;
– Les relations collectives (syndicales, comités de direction, etc) ;
– Les relations et conflits individuels (entre associés, entre un salarié et sa hiérarchie, entre salariés : organisation du travail, rémunération, incompatibilités d’humeur…).

En pratique, l’entreprise saisit le médiateur qui lui propose un 1er entretien d’information gratuit au cours duquel sont expliqués le processus de médiation et les conditions tarifaires. Après avoir entendu la première partie, le médiateur se rapproche de la partie saisie pour l’amener à accepter la médiation.

Le médiateur réunit les « médiés » volontaires, et déroule le processus de médiation. Après un constat « d’accord sur le désaccord », des solutions communes sont élaborées par les « médiés », les formes de conclusions sont multiples. La plus aboutie étant un protocole d’accord rédigé et signé par les « médiés ».

Actualités

Entretien exclusif avec Quentin Estrade, médecin volontaire narbonnais en Ukraine

Interne en cardiologie à Toulouse, Quentin Estrade a décollé ...
Actualités

Le Département organise son propre marché de Noël

Jusqu’au 6 décembre, le Département lance un appel à m ...
Actualités

La baguette française intègre (enfin) le patrimoine mondial de l’Unesco !

La baguette traditionnelle française a été officiellement in ...
Actualités

L’année 2022 est la plus chaude jamais enregistrée

Alors que décembre n’est pas encore arrivé, les prévis ...