ZARNO, un artiste qui détourne les objets.

access_time Publié le 17/01/2020.

Il détourne les objets, les met en scène, modèle et retranscrit sa vision de la société. Zarno, né la même année qu’Hélène Ségarra (c’est lui qui le dit), se définit comme un pâtamodeleur-rékupékréateur.

Son atelier est basé à Carcassonne et la visite vaut le détour.

Depuis quand la pâte polymère est-elle votre meilleure amie ?
Nous nous sommes vraiment rencontrés en 2002.

Comment est venu le déclic pour une forme d’art aussi originale ? Inconsciemment lors d’un festival avec des amis et consciemment dès que je l’ai malaxée.

A quelle autre forme d’art avez-vous touché ou touchez-vous en parallèle ?
Tout ce qui m’amuse.


La «récup» est-elle essentielle pour que vous puissiez créer ?
Depuis le début j’y accorde une grande importance et un réel plaisir à redonner vie sous une autre fonction à toutes ces choses. Comme une réincarnation de l’objet.

«Tout peut être original»

Vos personnages sont-ils ne fruit de vos rêves ou de vos cauchemars?
C’est surtout le fruit d’un quotidien filtré par les sens.

La musique tient une place importante dans vos créations. Comment l’expliquez-vous ?
Elle m’accompagne en effet quasiment tout le temps et depuis mon enfance.
C’est comme la nature, elle ambiance et influe, elle transporte, enivre, laissant libre cours à la pensée, la rêverie, la reflexion.

Quelles ont été les commandes les plus originales ?
Toutes les commandes sont originales dans le sens qu’elles sont uniques.
Concernant l’originalité du thème par exemple, c’est assez relatif.

Qu’est ce qui est original, par rapport à quoi et à qui ?
Je n’ai pas la réponse ; peut être parce que quelque part tout peut être original.
«Une bonne grosse dose de Rock’n’Roll»

Y a-t-il un sujet que vous ne vous verriez pas caricaturer ?
Je ne m’impose aucun sujet, je les laisse venir à moi. Par conséquent je ne me fixe aucun interdit.

Combien d’œuvres comptez-vous à votre palmarès ?
Depuis le début je dois être pas loin des 250 je dirais.

Avez-vous une tendresse particulière pour une saynète ?
Pour toutes sans exception. Avec une tendresse différente selon certaines.

Comment définiriez-vous votre univers ?
Satirique, fantastique ou poétique?
Je prends les trois et j’y rajoute une bonne grosse dose de rock’n’roll et du sourire.

☑ L Le site :
zarno-patamodeleur.fr

Culture & loisirs

De Puichéric à Tangara le chef Valéro revient sur son parcours

Bien qu’il s’en défende, Pascal Valero est, à 49 ans, une st ...
Culture & loisirs

L’autorail du minervois, un petit train pas comme les autres

Sur une petite ligne autrefois prospère puis réservée au seu ...
Culture & loisirs

Jouez avec Gruissan

Saurez-vous démêlér le vrai du faux à propos de la cité mari ...
Culture & loisirs

Philippe Noiret, l’ami de Montreal

Pendant plus de trente ans, un des plus grands acteurs du ci ...