Face à la Covid-19 dans l’Aude , un air de déjà-vu

access_time Publié le 18/09/2020.

Face à une recrudescence de cas liés au coronavirus, le passage du département en zone rouge vient confirmer une tendance à la hausse : l’Aude n’en a clairement pas finit avec la pandémie.

Loin s’en faut. Si l’on s’interdit encore de parler de « deuxième vague », des mesures ont été prises pour renforcer l’endiguement du virus.

Le dernier décès lié à la Covid-19 dans l’Aude remonte au 26 juin

Depuis la fin juin, la pandémie n’a pas causé de décès supplémentaires dans notre département.

Si le nombre de victimes audoises se porte à 59 (relevé au mardi 15 septembre à 20h), quatre cas de Covid-19 sont toujours en cours d’hospitalisation dont un en réanimation.

Depuis la semaine dernière, l’ensemble des indicateurs virologiques ont poursuivi leur progression de façon très dynamique. Ainsi, le taux de positivité était passé de 2,9 % à 3,65 %.

Poursuivant cette progression dynamique, le taux d’incidence atteint, à la dernière actualisation, le seuil d‘alerte de 53 cas pour 100 000 habitants.

C’est donc logiquement que Santé Publique France avait classé et maintenu le département de l’Aude en zone de circulation active du virus.
Une situation qui ne devrait pas s’arranger avant plusieurs semaines.

Les conséquences directes : des contrôles renforcés

En raison de ce passage en zone de circulation active du virus, Sophie Elizéon la préfète de l’Aude appelle les habitants du département ainsi que les organisateurs d’événements à la plus grande responsabilité.

Aucune dérogation ne pourra désormais être accordée pour les rassemblements de plus de 5000 personnes et la préfète de l’Aude appelle les organisateurs à examiner la possibilité de reporter les événements non indispensables.

En parallèle , la préfète a également annoncé l’intensification des contrôles de la part des forces de l’ordre ces prochaines semaines.

En cas de non-respect constaté des règles sanitaires en vigueur, des sanctions seront systématiquement prononcées selon les cas de figure : amende de 135 euros, voire la fermeture pure et simple de l’établissement.

De même, le communiqué de la préfecture précise par ailleurs que la préfète de l’Aude, « étudiera au cours des prochains jours la prise d’arrêtés complémentaires pour lutter contre la propagation du virus, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire mais aussi du respect des mesures constaté sur le terrain ».

Pas de reconfinement en vue comme longtemps redouté donc, mais des mesures visant au rappel et au respect des gestes barrière et ainsi que des règles de distanciation sociale.

Dans la sphère professionnelle comme personnelle mais également partout où le port du masque est obligatoire, dans l’espoir que la situation puisse s’améliorer rapidement.

Actualité locale

On en parle ..

IN la mobilisation pour la petite Maïly, atteinte d’une mala ...
Actualité locale

Voici Côte Indigo pour plus de visibilité

Cette nouvelle appellation vise à fédérer une commune audois ...
Actualité locale

Inondations à Salsigne : Deux ans apres, un constat accablant

Les terribles inondations d’octobre 2018, ayant causé la mor ...
Actualité locale

Le Carcassonnais Simon PACARY Vice-champion de France des desserts

Il aura fallu attendre plus de six mois pour cause de covid ...